Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
TONGLEN - "Donner et Recevoir"
Aller à la page: 1, 2  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Autre -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 10 Sep 2009 - 19:21    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant



TONGLEN
"Donner et Recevoir"

par
KHENCHEN THRANGU RINPOCHE

Extrait des Instructions Orales sur la Pratique de Karma Pakshi


Tonglen est une méditation utilisant le support de la respiration, et que l'on fait à l'intention de ses parents, de ses amis et ennemis, et de tous les êtres réunis autour de soi.
En expirant, il faut imaginer qu'avec le souffle sortant, on envoie tout notre bonheur et toutes les causes de bonheur, tout notre bon karma, sous la forme de rayons de lumière blanche. Ces rayons de lumière vont vers tous les êtres et se posent sur eux, de sorte qu'ils obtiennent le bonheur provisoire dès maintenant et la cause du bonheur ultime qu'est la bouddhéité.

En inspirant, on imagine que toute la souffrance, les causes de souffrance et le mauvais karma des êtres sont aspirés en soi avec le souffle entrant sous la forme de rayons de lumière noire. Cette lumière noire entre et se dissout en nous, ainsi on pense qu'on a pris la souffrance de tous les êtres.
Donc, cette méditation de "Prendre et Donner" implique de répandre le bonheur et de prendre la souffrance en s'appuyant sur la respiration.

Quel est le fruit de cette méditation? D'une façon générale, le bonheur et la souffrance se produisent en raison du karma, en raison de nos bonnes ou mauvaises actions.
Si quelqu'un a fait une bonne action, alors naturellement il en résulte du bonheur. Cette personne en recevra le résultat sous forme d'un bonheur qui ne peut pas lui être enlevé.
De même, la souffrance se produit comme résultat de mauvaises actions. Si quelqu'un a fait une mauvaise action, alors le seul résultat qui peut en découler est la souffrance, qui ne peut pas être évitée.

En faisant cette méditation, on change l'attitude qui consiste à se voir soi-même comme plus important que les autres; et on en viendra à considérer les autres comme plus importants que soi-même.
L'attitude habituelle que les gens ont est de penser que ça n'a pas d'importance si les autres ne sont pas heureux, que peu importe si les autres souffrent, mais que c'est important que soi-même on soit heureux et libre de souffrance. Habituellement, on a de la considération pour soi-même, on prend soin de soi-même d'abord, se regardant soi-même comme plus important que les autres.
En faisant cette pratique de "Prendre et Donner", il est possible de changer cette attitude de sorte qu'il n'importe pas si soi-même on est malheureux ou souffrant, mais qu'il importe que les autres soient heureux et exempts de souffrance. De cette façon, on développe l'attitude qui permet de prendre la souffrance des autres.

Certaines personnes, en découvrant cette pratique sont inquiètes car elles pensent qu'en faisant cette méditation, elles devront perdre le bonheur et éprouver de la souffrance, ce qui les effraie.
Cependant, il n'y a aucune raison d'être inquiet car quoiqu'il nous arrive, c'est seulement le résultat de notre karma.
Faire cette pratique n'apporte pas de souffrance [supplémentaire].

D'autres font la pratique avec une grande espérance, avec beaucoup d'espoir. Ils pensent à un ami qui est malade, malheureux ou qui éprouve une autre forme de souffrance et ils visualisent cet ami pendant la méditation dans l'espoir qu'ils mettront fin à cette souffrance. Quand ils voient que ça ne marche pas, ils perdent espoir et sont déçus.
Ce n'est pas non plus le propos de cette pratique.
Le but est d'aimer les autres en les considérant comme importants, plutôt que de se considérer soi-même comme important.
Donc, il n'y a pas de place pour l'inquiétude, la peur ou l'espérance.

Cependant, il n'est pas vrai de dire que cette pratique est sans résultat. Dans l'immédiat, on n'est pas capable d'apporter le bonheur ou de faire disparaître la souffrance, mais par cette pratique, on va progressivement cesser de se chérir soi-même plus que les autres. Au lieu de cela, on développera le souhait de pratiquer pour le bénéfice des autres, conduisant par la suite à la capacité d'aider les êtres, de les enseigner et de les former dans le Dharma, et ainsi de suite.
En conséquence, on pourra leur donner du bonheur et soulager leur souffrance, et mettre à leur disposition toutes nos qualités et compétences.
C'est la bodhicitta relative.

L'approche de la bodhicitta ultime se fait par la pacification des pensées conceptuelles et dualistes : toutes nos pensées sont apaisées; notre attachement à la dualité diminue; on reste simplement dans un état de paix, de méditation.
On se dissout dans la vacuité et on demeure simplement dans la vraie nature de l'esprit.
C'est la bodhicitta ultime.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Les membres suivants remercient Serge Z. pour ce message :
Claire-Lise (18/02/15)
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Sep 2009 - 19:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
karma sengué drayang
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 1 912
Localisation: Savoie (73)

MessagePosté le: Ven 11 Sep 2009 - 08:30    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

une pratique primordiale, à garder inévitablement dans "l'esprit", au quotidien !
Merci !

Visiter le site web du posteur
lotus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 20:12    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

C'est la première pratique qui m'a été enseignée et je l'ai toujours en tête si l'on peut dire. Lorsque je suis par exemple dans la file d'attente de la caisse du supermarché, je "prends" la fatigue de la caissière.
Comme vous dites, on n'est pas sûrs du résultat et pourtant !!

J'aimerais vous faire partager un petit témoignage comme quoi "ça marche" : avec un ami bouddhiste, nous avions fêté le passage du jour de l'an au centre bouddhiste, lors d'une retraite et partagé pas mal de sucreries. Je suis diabétique, mon ami allergique au froment.
J'ai pensé que j'allais avoir une glycémie qui allait grimper dans la nuit et je me disais que lui allait être malade le lendemain...
Rien de cela n'est arrivé.
Nous avions pratiqué tonglen l'un pour l'autre, nous nous le sommes avoués le len demain.
C'est peut être une coïncidence, c'est vrai, mais Very Happy j'aime quand même penser que "ça marche" Very Happy Very Happy
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 21:45    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

C'est un chouette témoignage, et il est le reflet de ce qu'est la pratique bouddhiste en général ...
Concernant Tonglen, c'est une pratique majeure, car en la réalisant, en plus de "prendre" la souffrance de ceux qui souffrent, et donc de la pratique elle-même, on se retrouve de fait dans un état où le "moi" individuel, égotique, est naturellement "marginalisé" ... Tonglen va donc bien plus loin que l'apparent de la pratique.
Pour certains maîtres Dzogchen, Tonglen est considéré comme une pratique conditionnant très directement l'éveil. Karma Chagmay Rinpoché la recommande comme pratique quotidienne avant d'aller se coucher ...

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
lotus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 21:52    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

Avant d'aller se coucher, oui c'est en général même au lit que je le pratique (ce n'est peut être pas bien ??)
On m'a dit un jour que les moines ou yogis (je ne sais trop faire la différence) au Tibet, ressentaient la souffrance des animaux quand ils pratiquaient : vrai ? je ne sais pas mais j'y crois quand même.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 21:57    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

lotus a écrit:
Avant d'aller se coucher, oui c'est en général même au lit que je le pratique (ce n'est peut être pas bien ??)
...


Comme pour toutes pratiques il est préférable d'avoir la colonne verbale alignée, bien droite (sans forcer), dans la position en sept points dite de Vairocana ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
karma sengué drayang
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 1 912
Localisation: Savoie (73)

MessagePosté le: Mar 16 Fév 2010 - 10:35    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

lotus a écrit:
Avant d'aller se coucher, oui c'est en général même au lit que je le pratique (ce n'est peut être pas bien ??)
On m'a dit un jour que les moines ou yogis (je ne sais trop faire la différence) au Tibet, ressentaient la souffrance des animaux quand ils pratiquaient : vrai ? je ne sais pas mais j'y crois quand même.


la pratique peut être de même avec les animaux, leur souffrance, et j'aurai presque envie de rajouter la Nature (au sens large) lorsque l'on est totalement "connecté" en interdépendance.
Visiter le site web du posteur
Karine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 22 Juin 2011 - 01:49    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

Merci pour ce post, je ne connaissais pas du tout cette forme de méditation, et je la trouve géniale ! Elle me serait bien bénéfique... je pensais au contraire, qu'il ne fallait pas qu'on soit malheureux quand les autres sont heureux, qu'il fallait que nous même soyons heureux pour mieux aider les autres... Comme quoi, j'ai encore beaucoup à apprendre et ça remet en question mes interrogations sur le fait qu'on me dise tout le temps "trop bonne, trop conne" lol ! Je me demandais quelle attitude adoptée, et vous avez apporté une réponse, pour cela : merci !
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 22 Juin 2011 - 10:12    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

prendre la souffrance des autres ne signifie pas d'être malheureux, au contraire, lorsqu'on enlève de la souffrance aux autres et que l'on transforme cette souffrance parce que nous en avons le pouvoir (nous en avons reçu les enseignements) cela doit plutôt nous rendre heureux.
Prendre la souffrance c'est avoir la conscience de cette souffrance et, avec joie, la joie de la connaissance, la prendre sur soi ... et d'en être satisfait parce qu'une fois pris cette souffrance ne peut plus faire du mal, en ce qui nous concerne nous sommes assez fort et protégés par l'enseignement du Bouddha qui nous aide à la transformer ... la souffrance est une énergie, et de l'énergie le monde en a besoin !

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Mer 22 Juin 2011 - 20:08    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

On peut aussi inspirer sa propre souffrance, ou toutes les grimaces passées, présentes, futures de son propre ego et se materner avec l'expir blanc. (Excellent pour les gens qui ne s'aiment pas, se dénigrent, se sous estiment, se dévalorisent. Ce qui bloque l’accès à sa propre Nature de Bouddha ou l'empêche de s'exprimer)

Lama Toubten Yéshé disait que Tong Len était l'essence du Bouddhisme.

Si on fait une enquête chez les pratiquants Bouddhistes qui connaissent cette méditation, on s'apperçoit que c'est la méditation qui revient le plus souvent.

C'est une prise de Judo, d'Aikido mental, on absorbe la négativité et à l'expir elle est transformée en positivité.

Face à la négativité, on a tendance à se crisper et donc à se fermer pour faire un rempart. Tong Len défait la tension de défense. (Il n'y a rien à défendre). Cela permet de rester ouvert, spacieux.

Pour certains, quand le Christ a dit " Mon Père, pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu'ils font", il pratiquait Tong Len. En plus ses bras en croix symbolisent l'ouverture du cœur; le complet inspir noir et le complet expir blanc. Le retour à la pleine communication entre le microcosme et le macrocosme.

L'expir blanc peut être synchronisé sur les 4 Pensées Incommensurables : "Puissent tous les Êtres posséder le bonheur et les causes du bonheur, ...etc".

Il y a aussi "Se nourrir" qui est une sorte de Tong Len sans la souffrance.

Par exemple on se trouve devant un beau paysage, pour gouter le paysage, il faut un peu de silence dans la tête. On observe et on écoute sa respiration, une fois dans le calme on contemple le paysage, on le ressens et on inspire toute sa beauté dans son coeur et on expire le rayonnement blanc à partir du cœur. Comme on dit dans le Sud : "C'est une régalade".

On peut aussi découper l'expérience en tranches des 5 éléments : Apéritif, entrée, plat de résistance, salade, dessert. Terre, Eau, Feu, Air, Espace.

On peut le dédier à tous les Êtres et remercier les Bouddhas.

Le Dalai Lama enseigne aussi une méditation "Inspir blanc, Expir blanc"

Ca peut s'enchainer sur Tong Len après que les choses se soient un peu calmées.
jasmine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 23 Juin 2011 - 17:31    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

Merci beaucoup pour ce texte si enrichissant !
J'ai actuellement un ami qui a de gros soucis chez lui. Il y a peu en y pensant, j'ai eu une réaction soit égoïste, soit justement de peur : "prendre la souffrance" la crainte justement de m'en ajouter. Maintenant que je viens de lire ce texte, j'ai bien compris et n'aurai plus cette crainte.

Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 23 Juin 2011 - 20:24    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

jasmine a écrit:
Merci beaucoup pour ce texte si enrichissant !
J'ai actuellement un ami qui a de gros soucis chez lui. Il y a peu en y pensant, j'ai eu une réaction soit égoïste, soit justement de peur : "prendre la souffrance" la crainte justement de m'en ajouter. Maintenant que je viens de lire ce texte, j'ai bien compris et n'aurai plus cette crainte.



non seulement tu n'as aucune crainte à avoir, mais en plus de la pratique elle-même tu accumules du mérite ce qui te rapproche, vitesse grand v, de la libération ...

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Karma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 1 809
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 - 09:38    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

Bonjour
Il se trouve que la circonstance de tonglen vient à propos. Cette expérience n'est pas seulement une mentalisation. Elle est spontanéité.Je vis actuellement une circonstance où si ce don n'était pas si profond je ne pourrais supporter les astreintes et difficultés afférentes à la situation.
J'ai pu au cours d'une nuit vivre la vacuité dans une parfaite lucidité et en même temps l'esprit compassion.Ainsi je pense à tous ceux qui qui sont dans les souffrances, les persécutions avec commisération ,clarté, vacuité.
________________________________________
Contempler le néant et le vide sans renoncer à la compassion.
Soûtra de la Liberté inconcevable
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 - 13:01    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

Le mécanisme de Tong Len ressemble beaucoup au mécanisme du soupir spontané. On peut aussi voir Tong Len comme un soupir en Pleine Conscience.
Karma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 1 809
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 - 14:16    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir" Répondre en citant

Jean a écrit:
Le mécanisme de Tong Len ressemble beaucoup au mécanisme du soupir spontané. On peut aussi voir Tong Len comme un soupir en Pleine Conscience.


Cette phrase rappelle que la Pleine Conscience est rigpa. tu associes l'espace d'un soupir spontané. Qu'en est il de ce soupir ?N'est ce pas plutôt un instant de pensée succédant à la file d'autres pensées. Le fait de la Pleine Conscience n'est pas comme un soupir. Rigpa est : Pleine Conscience.Rien à retrancher, ni a ajouter.
Ce mot de mécanisme me gêne,parce-qu'il ne peut comporter qu'une action délibérée.A moins que ne s'installe ce mécanisme comme une auto-détermination.
Ceci n'est qu'une analyse.

________________________________________
Contempler le néant et le vide sans renoncer à la compassion.
Soûtra de la Liberté inconcevable
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:16    Sujet du message: TONGLEN - "Donner et Recevoir"

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Autre -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com