Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
"Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes"
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Sam 21 Aoû 2010 - 16:52    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes
Chos dbyings rin po che'i mdzod ces bya ba'igrel pa

- Longchen Rabjam -


Hommage au glorieux Samantabhadra !

La conscience intemporelle se produisant naturellement, l'esprit éveillé complètement lucide,
est quelque chose de merveilleux et de superbe, primordialement et spontanément présent.
C'est le trésor duquel vient l'univers des apparences et des possibilités, qu'elles soient du samsara ou du nirvana.
Hommage à cet état inébranlable, dépourvu d'élaboration.

Le parfait pinacle des approches spirituelles, l'étendue dans laquelle
le soleil et la lune décrivent une orbite autour des plus majestueuses montagnes,
est l'étendue de l'essence du cœur vajra, spontanément présent et complètement lucide,
l'étendue de l'état naturellement établi qui n'implique aucun effort ou réussite.
Écoutez alors que j'explique cette étendue superbe, intemporellement infinie.


1. L'ornement de l'espace de base


A l'intérieur de l'étendue de la présence spontanée se trouve la base de tout ce qui apparait.
Vide en essence et ininterrompue par nature,
elle n'a jamais existé en aucune façon comme quelque chose, pourtant elle apparait comme quoi que ce soit.
A l'intérieur de l'étendue des trois kayas, bien que le samsara et le nirvana apparaissent naturellement,
ils ne s'écartent pas de l'espace de base, ainsi est la dimension délicieuse qui est la vraie nature des phénomènes.

L'esprit lui-même est une vaste étendue, la dimension de l'espace immuable.
Sa représentation indéterminée est l'étendue de l'expression magique de sa réceptivité.
Toute chose est l'ornement de l'espace de base et rien d'autre.
De l'extérieur et de l'intérieur, les choses proliférant et se résolvant sont l'énergie dynamique de l'esprit éveillé.
Parce que ce n'est rien d'aucune sorte pourtant apparaissant comme étant n'importe quoi,
c'est une expression merveilleuse et magique, extraordinaire et superbe.


A travers l'univers entier, tous les êtres et tout ce qui se manifeste en tant que forme sont les ornements de l'espace de base, apparaissant en tant que principe continu de la forme illuminée.
Ce qui est audible, tous les sons et les voix sans exception, autant qu'il puisse en avoir, sont les ornements de l'espace de base, apparaissant en tant que principe continu de la parole illuminée.
Toutes les consciences et toutes les pensées enthousiasmantes et foisonnantes, aussi bien que la gamme inconcevable des états non conceptuels, sont les ornements de l'espace de base, apparaissant en tant que principe continu de l'esprit illuminé.




à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Ven 25 Mai 2012 - 10:30; édité 8 fois
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Aoû 2010 - 16:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Sam 21 Aoû 2010 - 22:47    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Les êtres nés dans les six classes à travers les quatre avenues de la renaissance, en outre, ne s'écartent pas le moins du monde de l'espace de base des phénomènes.
L'univers des apparences et des possibilités, les six sortes d'objets des sens se manifestant dans la perception duale,
apparaissent à l'intérieur de la dimension de l'espace de base des phénomènes de la même façon que les illusions, manifestes et pourtant non existantes.
Sans support sous-jacent, nettement apparent bien que intemporellement vide,
suprêmement spacieux et naturellement clair, simplement tel quel,
l'univers apparait comme l'ornement de l'espace de base des phénomènes.



Bien que les choses apparaissent ou résonnent dans la vaste dimension de l'espace de base, elles ne divergent pas de leur identicité spontanée en tant que dharmakaya, l'esprit éveillé.
Puisque l'état intemporel de la détente parfaite est naturellement vide et sans transition ou changement, quoi qu'il se manifeste constitue la possibilité de la conscience intemporelle se produisant naturellement, la véritable nature des phénomènes fusionnant en une étendue unique bienheureuse, sans effort, sans rien qui dut être fait.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Dim 22 Avr 2012 - 11:18; édité 2 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 11:13    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Le sambhogakaya est la lucidité naturelle immuable.
Même si rien ne se manifeste, il est spontanément présent par nature,
inné et non altéré, un état pénétrant d'égalité spontané.

Du fait de la manière dans laquelle les distinctes, myriades de représentations apparaissent,
les émanations se produisent naturellement, la magie extraordinaire de ce qui possède un sens ultime.
Elles ne s'écartent jamais de l'état parfaitement positif dans lequel rien ne doit être fait.


Dans l'esprit éveillé lui-même, qui est sans écueil,
la perfection spontanée des trois kayas, n'impliquant aucun effort,
est telle que, sans s'éloigner de l'espace de base, ceux-ci sont spontanément présents et non-composés.
Le perfection spontanée des kayas, la conscience intemporelle, et l'activité illuminée, en outre, sont un grand émerveillement,
la suprême étendue intemporellement parfaite, apparaissant intemporellement.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Lun 27 Déc 2010 - 17:36; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 23 Aoû 2010 - 09:49    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Intemporellement et spontanément présent, cette pure dimension est sans transition ou changement.
Avec la perception de la véritable nature des phénomènes à l'intérieur de l'espace de base,
la sagesse apparait continuellement en tant qu'ornement de cet espace.
Ni créé ou fini, elle réside intemporellement.
Comme le soleil dans le ciel, c'est extraordinaire et superbe.


Dans cet ultime ventre de l'espace de base, intemporel et spontanément présent,
le samsara est entièrement positif et le nirvana est positif.
Dans cette étendue entièrement positive, le samsara et le nirvana n'ont jamais existé.
Les apparitions sensorielles sont entièrement positives, la vacuité est positive.
Dans cette étendue entièrement positive, les apparitions et la vacuité n'ont jamais existé.
La naissance et la mort sont entièrement positives, le bonheur et la souffrance sont positifs.
Dans cette étendue entièrement positive, la naissance, la mort, le bonheur et la souffrance n'ont jamais existé.
Moi et les autres sont entièrement positifs, l'affirmation et la négation sont positives.
Dans cette étendue entièrement positive, moi, les autres, l'affirmation et la négation n'ont jamais existé.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Dim 22 Avr 2012 - 11:21; édité 2 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 24 Aoû 2010 - 09:24    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
L'étiquetage prend place dans la confusion, parce que ce qui est non existant est pris pour existant.
Étant donné que la nature des choses est identique à celle des images d'un rêve, qui n'ont aucune base,
Comme il est extrêmement étrange de se focaliser sur le samsara et le nirvana comme si ils existaient de par eux-mêmes !


Tout est entièrement positif, un état suprême de présence spontanée.
Puisqu'il n'y a jamais eu de confusion, il n'y a pas de confusion et il n'y aura jamais de confusion,
l'existence conditionnée est seulement une étiquette.
Elle est au delà l'existence et la non-existence.
Puisque personne n' a jamais été confus dans le passé,
personne n'est confus à présent et personne ne sera confus plus tard.
C'est l'intention illuminée de la pureté originelle des trois plans de l'existence conditionnée.

Puisqu'il n'y a pas de confusion, rien n'existe en tant qu'état non-confus.
La conscience suprême et se produisant naturellement est intemporellement et spontanément présente.
Puisqu'il n'y a jamais eu de liberté, il n'y a pas de liberté et il n'y aura jamais de liberté,
nirvana est simplement une étiquette et il n'y a jamais personne qui ait connu la liberté.
Il n'y aura jamais la liberté parce qu'il n'y a jamais eu d'esclavage.
La pureté parfaite comme l'espace ne peut être restreinte ou localisée.
Ceci est l'intention illuminée de la pureté originelle de la liberté totale.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Dim 22 Avr 2012 - 11:23; édité 2 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 24 Aoû 2010 - 16:48    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
En bref, à l'intérieur du ventre ultime de l'espace de base,
spacieux et spontanément présent,
quoi qu'il apparaisse en tant qu'énergie dynamique de sa représentation,
en tant que samsara ou nirvana,
à l'instant exact de la simple apparition n'a jamais connu l'existence
en tant que samsara ou nirvana.
Quoi qu'il apparaisse dans un rêve causé par l'énergie dynamique du sommeil
n'existe pas vraiment.
Il y a seulement la conscience auto-connaissante, l'endroit de félicité du repos,
s'étendant à l'infini comme état spacieux suprême de l'égalité spontané


2. L'esprit éveillé en tant que dimension pure


Étant donné que l'espace de base est par nature primordialement et spontanément présent,
c'est infiniment tout-pénétrant, sans division en extérieur et intérieur.
Sans aucune bordure limitative, c'est au delà la division en au dessus et en dessous ou n'importe quelle autre direction.
Au delà la dualité de spacieux contre étroit, la conscience, pure comme l'espace,
est cette véritable étendue, dépourvue de l'élaboration d'un cadre conceptuel.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Lun 27 Déc 2010 - 21:46; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 25 Aoû 2010 - 09:30    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Les expressions magiques qui ont leur origine à l'intérieur de l'espace de base non-né
sont complètement indéterminées et non sujettes à aucune restriction d'aucune sorte.
Elles ne peuvent être caractérisées en tant que "choses", parce qu'elles n'ont ni substance
et ni caractéristiques.
En cela, leur nature est comme la vue panoramique de l'espace,
elles sont non-nées, spontanément présentes, et en dehors de toute limitation de temps, de tout début et fin.

L'essence de tout le samsara et le nirvana est l'esprit éveillé.
Spontanément présent, ne se produisant pas, n'ayant pas d'origine,
et non limité,
il n'est venu de nulle part, ni ne va-t-il nulle part.
L'étendue de l'esprit éveillé, sans limite de temps linéaire,
n'arrive pas ni ne va, parce qu'elle est infiniment pénétrante.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 25 Aoû 2010 - 15:40    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
La vraie nature des phénomènes, l'ainsité, n'a ni début, milieu ou fin.
Cet état d'égalité infinie, égal à l'espace et pur de nature, na ni début ni fin.
C'est au delà tout cadre de temps.
C'est non né, incessant, et n'a ni substance ni caractéristique.
Il ne vient ni ne va et ne peut être caractérisé comme quelque "chose".
Il n'implique pas d'effort ou résultat ou quoique ce soit devant être fait.
La base de l'ainsité elle-même n'a pas de périphérie ou de centre.
Puisque c'est non référentiel et ininterrompu, c'est l'étendue de l'égalité.


Puisque la véritable nature de tous les phénomènes est l'identicité,
il n'y a pas la moindre chose qui ne réside pas à l'intérieur
de l'étendue de cette identicité.
Le champ de l'esprit éveillé est un état unique d'uniformité
à l'intérieur du quel toutes les choses sont égales.
Puisque qu'il est non-né, une infinie uniformité si vaste qu'il est égal à l'espace,
le champ de l'identicité est sans interruption.

C'est pourquoi, la forteresse de la pénétrabilité infinie est
spontanément présente et au delà des extrêmes.
La forteresse de la spacieuse et intemporelle étendue n'a pas
de division en plus haut et plus petit ou entre les deux.
La forteresse du dharmakaya non-né englobe
toutes les choses impartialement.
La forteresse du précieux secret est inchangeante et
spontanément présente.
L'univers des apparitions et des possibilités, que ce soit
du samsara ou du nirvana,
est parfait comme la forteresse intemporelle d'un état unique d'identicité.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 11:53; édité 2 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 26 Aoû 2010 - 12:13    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Sur cette infinie fondation, s'étendant impartiallement partout,
le bastion de l'esprit éveillé ne ait pas la distinction entre samsara et nirvana.
Son haut sommet imposant est l'étendue spacieuse qui est la vraie nature des phénomènes.
A l'exact centre du panorama de cette nature incréée,
le point d'entrée qui nous libère d'un effort de développement est grand ouvert.


A l'intérieur de ce palais, orné par l'étalage de fortune spontanément présent,
le roi, la conscience intemporelle se produisant naturellement, est assis sur son trône.
Tous les aspects de l'énergie dynamique de cette conscience,
se manifestant en tant que pensées qui prolifèrent et décroissent,
servent de ministre exerçant le contrôle sur le domaine.
La sainte reine, résidant naturellement dans une stabilité méditative,
est accompagnées par les héritiers royaux et les servants,
faisant se lever naturellement des intentions illuminées.
Cet espace environnant de suprême félicité est naturellement lucide et non conceptuelle.

Dans ce parfait contexte, inébranlable et au delà l'imagination ou la description,
la maîtrise est gagnée sur la totalité de l'univers des apparitions et des possibilités.
C'est le vaste dominion de l'espace de base des phénomènes.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 12:02; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 26 Aoû 2010 - 21:28    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Si on réside dans ce domaine, tout est le dharmakaya,
Sans hésitation de cette unique conscience intemporelle se produisant naturellement,
il existe une transcendance intemporelle assurée de l'effort et de la réussite.
Étant donné que la sphère de l'être, sans le moindre "confins difficile", est inclusive,
toutes les choses, telles qu'elles, sont comprises dans l'étendue
dans laquelle il n'y a ni différenciation, ni exclusion.

Ni les royaumes des six classes d'êtres, ni même les royaumes purs
des bouddhas n'existent autre part.
Ils sont le royaume de l'espace, la vraie nature des phénomènes.
Puisqu'ils sont d'un même goût dans la conscience éveillée naturellement lucide,
Le samsara et le nirvana sont complètement compris à l'intérieur du champ de la conscience.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Ven 27 Aoû 2010 - 09:06    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Dans ce trésor de l'espace de base des phénomènes, la source de toutes choses,
le nirvana est intemporellement et spontanément présent, sans avoir à être cherché.
Ainsi à l'intérieur du dharmakaya, non-changeant, sans référence, et s'étendant à l'infini,
la manifestation de l'univers extérieur et intérieur est le sambhogakaya,
et l'apparition naturelle des choses comme des réflexions est le nirmanakaya.
Puisqu'il n'y a pas de phénomène qui ne soit pas parfait comme un ornement des trois kayas,
toutes les choses apparaissent comme la représentation de la forme, la parole, et l'esprit illuminés.
En outre, sans exception, les innombrables purs royaumes des sugatas
apparaissent de l'exacte même source, l'esprit lui-même, l'étendue des trois kayas.

De la même façon, les "cités" des six classes d'êtres, dont la nature est le samsara,
sont de simple réflexions apparaissant dans le champ de l'espace de base des phénomènes.
En outre, les différentes manifestations de la naissance et de la mort, le plaisir et la souffrance,
sont comme des fantasmagories dans cette étendue, l'esprit lui-même.
Bien qu'elles n'existent pas, elles apparaissent, et se manifestant elles n'ont pas de base,
et ainsi elles sont comme les nuages dans le ciel, se produisant simplement accidentellement en fonction des circonstances.
Ni existant ni non-existant, elles sont par nature au delà des extrêmes,
complètement comprises à l'intérieur de la sphère des êtres, dépourvues d'élaboration.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Sam 28 Aoû 2010 - 11:08    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

L'esprit lui-même, c'est à dire la nature de l'esprit éveillé, est pur comme l'espace, et ainsi est sans naissance et sans mort, sans plaisir ou souffrance.
Il n'a pas de substance pour le délimiter et est dépourvu des phénomènes du samsara et du nirvana.
Il ne peut être caractérisé en tant que quelque "chose", et étant une étendue infiniment spacieuse,
c'est inchangeant, sans transition, spontanément présent, et incomposé.
Étant donné que la bouddhéité réside à l'intérieur de l'essence du cœur vajra de parfaite lucidité,
toutes les choses sont un royaume de la félicité se produisant naturellement, le véritable contexte de la sublime illumination, un état d'identicité spontanée.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Dim 29 Aoû 2010 - 11:06    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
3. Métaphores pour l'Esprit Éveillé


Tout est inclus dans l'esprit éveille qui comprend tout.
Puisqu'il n'y a pas un seul phénomène qui ne soit pas inclus dans l'esprit éveillé,
la véritable nature des phénomènes est celle de l'esprit éveillé.

L'espace est une métaphore pour l'esprit éveillé.
Puisque cet esprit n'a pas de cause et n'est pas un objet qui arrive chez l'être,
il ne réside d'aucune façon finie, il est inexprimable, et
transcende la dimension de l'imagination.
La phrase "la dimension de l'espace" est simplement une façon de l'illustrer métaphoriquement.
Si même la métaphore elle même ne peut être décrite en tant qu'une "chose",
comment le sens sous-jacent qu'il illustre pourrait il être imaginé ou décrit ?
Cela doit être compris en tant que métaphore pour ce qui est naturellement pur.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 12:05; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 30 Aoû 2010 - 10:07    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Le sens sous-entendu est que l'esprit éveillé est la conscience se connaissant elle-même identique à l'espace.
Il ne fait pas partie du domaine de l'imagination, parce qu'il défie l'illustration ou la description.
Naturellement lucide et inébranlable, la spacieuse étendue de la parfaite lucidité
n'est pas créée mais est spontanément présente, sans portée ou gamme fixe.
Le dharmakaya est le spacieux domaine qui est l'essence du cœur de l'illumination.

L'évidence est que toutes les choses peuvent apparaître et apparaissent dues à l'énergie dynamique de la conscience.
Même lorsqu'elles apparaissent, il n'y a pas d'endroit d'apparition ou quoique ce soit apparu.
'Apparaître" est simplement une étiquette, parce que si on l'examine, on le découvre identique à l'espace.
Toutes les choses étant comprises à l'intérieur d'un état suprême d'identicité sans préjugé,
elles constituent l'étendue de l'infinie uniformité, qui n'inclut pas de perception duale.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 30 Aoû 2010 - 17:03    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Etant donné que cette conscience intemporelle se produisant naturellement, la véritable nature des phénomènes, est sans limite,
les analogies sont utilisées de façon qu'elle puisse être établie à l'aide de métaphores, sous-entendus, et évidences.
Identique à l'espace, cette nature, qui inclut toutes choses et est sans différenciation ou exclusion,
est illustrée par ces trois facteurs d'enchaînement.
Dans le ventre de l'espace de base, un suprême état spacieux d'identicité, toutes les choses sont intemporellement identiques, sans notion de temps ou de plutôt ou plus tard, ni de mieux ou de moindre.
C'est l'intention illuminée de Samantabhadra, de Vajrasattva.

L'esprit éveillé peut être comparé au soleil.
Il est parfaitement lucide de nature et à jamais incomposé.
Avec rien pour l'obscurcir, il est non-obscurci et spontanément présent.
Sans élaboration, il est le champ de la véritable nature des phénomènes, qui ne comprend pas de concepts.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:37    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes"

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com