Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
"Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes"
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 11 Nov 2010 - 10:25    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Bien que la pensée se produise, elle se produit dans sa nature fondamentale.
Bien que la conceptualisation se produise, elle se produit dans sa nature fondamentale.
Il n'y a jamais aucune pensée ou conceptualisation à l'intérieur de l'esprit éveillé.
L'esprit illuminé des victorieux des trois temps est dépourvu de pensée et de conceptualisation.

Puisque ce qui est non existant peut se produire de n'importe quelle façon, il y a le nirmanakaya.
Puisque la richesse des êtres s'auto-satisfait, il y a le sambhogakaya.
Puisque aucune base substantielle n'existe pour ces deux, il y a le dharmakaya.
La réalisation est l'étendue dans laquelle les trois kayas sont spontanément présents.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Nov 2010 - 10:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Ven 12 Nov 2010 - 13:54    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Trois Méthodes de Repos qui Relate à l'Essence, la Nature, et la Réceptivité


A l'intérieur du véritable état qui est la vaste étendue de l'esprit éveillé,
les concepts de la pensée ordinaire ne se produisent pas.
Si les caractéristiques de la conscience ordinaire ne se mélangent pas dans l'esprit,
cela même est l'intention illuminée, l'état unique de la bouddhéité.

La nature de l'illumination est identique à la spacieuse voute du ciel.
La forme la plus sublime de méditation implique ni souvenir ni pensée.
Notre nature est inchangeante et innée.
Non planifiée et complètement libre de formation d'idées,
la véritable nature des phénomènes, l'état naturellement stable,
est sans transition ou changement à travers les trois temps.
La forme la plus sublime de méditation implique ni désir ni prolifération
de pensées consumant tout.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 12:53; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 15 Nov 2010 - 10:36    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

N'importe quelle continuité dans l'ainsité est l'état sacré de l'esprit,
l'unique état de la bouddhéité, dépourvu de toutes caractérisation.
C'est l'espace de base des phénomènes inchangeant, un état d'égalité
qui transcende les concepts de réification.
C'est l'étendue de l'intention illuminée des victorieux,
la sublime, spacieuse nature de l'être.
Lorsque les relations entre les stratagèmes physiques et mentaux sont abandonnés,
Il existe une détente non feinte.
Peut importe quel souvenir est évoqué dans l'esprit,
Si vous ne changez pas du contexte de la véritable nature des phénomènes,
celle d'être détendu dans la base des êtres,
tout est l'espace spacieux de l'intention illuminée de Samantabhadra.

Puisque rien n'est réifié ou abandonné, il n'y a pas de cette tension
ou laxisme de l'esprit compulsif.
L'état non restreint du tassement naturel, tel quel, n'est pas garanti comme quelque chose d'évident.
non changeant, l'infinie égalité est une étendue sans dimension fixe.
Si toutes les pensées ordinaires se produisent naturellement et
sont pacifiées naturellement,
c'est l'intention illuminée identique au ciel de Vajrasattva.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 16 Nov 2010 - 10:30    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Si vous maintenez un état non distrait à l'intérieur de l'espace inné des êtres,
même en étant engagé dans des pensées concernant les objets des sens
est à l'intérieur de la portée de la vraie nature des phénomènes.
En ce qui concerne la vraie nature, elle est non conceptuelle et aussi spacieuse que le ciel,
mais si vous asseyez de la fabriquer délibérément et compulsivement,
cela devient une cage de caractéristiques.
Ainsi vous pouvez passer jours et nuits dans une telle méditation,
c'est l'esclavage de la fixation, pure et simple.
Le Victorieux affirme que cela ressemble à la stabilité méditative de dieux.
C'est pourquoi, il est extrêmement crucial que votre esprit,
qui est non distrait et dans lequel l'effort a été éliminé,
s'installe naturellement, au delà de l'effort de réification.

Puisque la conscience intemporelle se produisant naturellement est sans limitation ou parti pris,
elle ne peut être caractérisée en tant que quelque "chose", parce que toutes les élaborations s'apaisent naturellement.
C'est pourquoi, arrêtez de créer de nouveaux concepts.
Exercez vous dans le sens ultime de la spaciosité suprême dépourvue de toutes fondations.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 17 Nov 2010 - 11:35    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

La nature unique des phénomènes est la conscience intemporelle se produisant naturellement.
La vue unique est la libération des limitations de l'élaboration.
Dans la méditation unique, rien n'est écarté ou adopté,
rien n'arrive ni ne part.
Dans la conduite unique, il n'y a pas de dualité de l'acceptation et du rejet.
La réalisation unique est dépourvue de la dualité du renoncement et de la réussite.
C'est l'intention illuminée de la présence spontanée se produisant naturellement.

La véritable nature des phénomènes dans leur totalité,
l'univers des apparitions et des possibilités, du samsara aussi bien que du nirvana,
est l'état primordial.
Puisqu'il ne s'écarte pas de la conscience intemporelle se produisant naturellement elle-même,
comprendre c'est être l'intention illuminée, avec tout tranquillisé sur la base de l'être.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 18 Nov 2010 - 10:42    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Citation:
Trois Façons pour en Arriver à une Expérience Décisive de la Conscience


Concernant les phénomènes qui se manifestent en tant qu'une myriade d'objets des sens,
sans que l'on pense en aucune façon, "c'est la façon d'être tranquille",
restez tranquille spontanément dans l'état naturellement stable,
dépourvu de prolifération et de résolutions des pensées.
Demeurez bien entendu dans l'étendue de l'égalité,
la véritable nature des phénomènes.

Ne concentrez pas vos sens dessus, ni ne laissez votre regard vagabonder,
les manifestations des apparitions des sens dans toutes leurs variétés,
ni ne pensant à "moi" ni ne concevant "l'autre",
reposez vous, naturellement lucide, dans l'état spacieux suprême
de l'ouverture totale.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 12:56; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Ven 19 Nov 2010 - 11:55    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Étant donné l'intention illuminée de la conscience intemporelle se produisant naturellement,
l'esprit expansif et élevé dépourvu de la prolifération et la résolution des pensées,
l'expérience de la fusion avec l'espace, sans division en extérieur et intérieur, ni entre les deux,
apparaît en tant qu'absorption méditative délicieuse, claire et dépourvue d'élaboration.

Citation:
Cinq Façons Majeures de Faire des Distinctions Claires


Étant donné l'intention illuminée de la vraie nature des phénomènes,
qui ne s'écarte jamais d'un état de détente, la base de l'être,
il n'y a pas de division en extérieur et intérieur, parce que la nature est
dépourvue d'élaborations de la perception duale.
Il n'y a pas d'esprit ordinaire se fixant sur quelque chose "d'autre", un "objet des sens",
ainsi rien n'est réifié en tant qu'objet, et vos perceptions de l'univers sont dépourvues de fixation.
Aucun contexte n'existe pour renaître dans le samsara, c'est identique à l'espace.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 12:57; édité 1 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Sam 20 Nov 2010 - 10:56    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Il n'y a pas de concept intérieur de l'esprit tel que "soi",
ainsi rien n'est réifié en tant que sujet, et les motifs des pensées consumant tout
de l'existence conditionnée sont calmées.
La potentialité de renaître dans le samsara est tranchée à la racine.
A ce point, vous êtes arrivés à l'intention illuminée du dharmakaya,
comme l'espace, dans lequel il n'y a pas de division en extérieur et intérieur
et aucun cadre de référence pour les phénomènes basés sur la confusion.
Vous avez atteint le point de résolution, et puisqu'il n'y a ni venir ou partir,
toutes les choses sont un espace infini, le pur royaume de Samantabhadra.
Vous avez atteint le palace sublime du dharmakaya.

Si la conscience du moment ne s'écarte pas de la base des êtres,
la familiarisation avec cette expérience nie une quelconque extension
de l'existence conditionnée.
Vous êtes libérés du karma et des modèles habituels qui perpétuent la renaissance.
Vous êtes arrivés aux expériences décisives de la causalité, décrites
comme l'identicité du samsara et du nirvana.
Vous êtes arrivés à l'essence du cœur de l'illumination, qui ne réside pas
dans l'existence conditionnée ou l'état de paix.
Il est crucial que vous fassiez la distinction entre cela et un état focalisé en un point
de calme perpétuel.
C'est l'intention illuminée de la grande perfection naturelle.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Dim 21 Nov 2010 - 11:46    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

si vous vous écarté de votre nature fondamentale, le fonctionnement
de l'esprit conceptuel est le samsara, pur et simple.
Il implique cause et effet, vous n'êtes pas arrivés à l'expérience décisive.
Une personne qui fait cette erreur tombe de plus en plus bas.
C'est pourquoi, le secret sublime, la grande perfection, ne s'écarte pas
de l'espace de base,
et l'expression de l'énergie dynamique se résout à l'intérieur
de la base de l'être.
L'intention illuminée réside en tant qu'un état inchangeant d'égalité.

Dans ce contexte, il n'y a ni cause ni effet, pas d'effort concerté.
La vue, par exemple, ne peut pas être cultivée en méditation.
Bien que le mode de cessation soit décrit comme n'ayant ni centre ni limite,
quand l'énergie dynamique elle-même s'écarte de son état naturel,
la myriade de représentations apparait comme multiplicité de l'univers
des apparences et possibilités.
Ainsi ne dites jamais catégoriquement, "il n'y a pas de cause et d'effet".

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 22 Nov 2010 - 10:17    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

L'interdépendance garantit que les phénomènes conditionnés, composites
sont au delà de l'énumération et de l'imagination.
Les perceptions confuses dans le samsara, et même les états de paix et de félicité,
sont au delà de l'énumération et de l'imagination.
Tout cela constitue l'exacte processus de l'interdépendance,
qui est la réunion des causes et des conditions.

Si vous évaluez votre nature fondamentalement inconditionnée,
vous trouvez qu'elle n'a jamais existé en quoi que ce soit d'aucune sorte.
Ainsi de la même façon, en prenant cela comme votre voie,
vous n'avez aucun cadre de référence d'aucune sorte
pour vous égarer de cette nature fondamentalement inconditionnée dans toute son immédiateté.
Au contraire, vous l'appréciez dans le contexte de l'intention illuminée.
Ayant atteint l'état ultime dans l'immédiateté de votre nature
fondamentalement inconditionnée,
vous n'êtes souillé par rien qui ne soit.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 23 Nov 2010 - 10:29    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Les émotions affligeantes, le karma, et les motivations habituelles n'ont pas de support
dans cette immense espace, mais sont l'interprétation des jeux magiques de l'illusion.
Vous devez être libérés de ça, aussi, s'il vous plait, faite une expérience décisive de causalité.
Comme moyen pour le faire, il n'y a rien de supérieur que cette approche.
C'est pourquoi, il est crucial de ne pas s'écarter de l'intention illuminée
de la vraie nature des phénomènes.
C'est l'étendue de mon avis profond et de tout mon coeur.
Il est crucial de passer au delà de ce qui est ou n'est pas,
transcendant "est" ou "n'est pas".

Citation:

11. Être au Repos dans la Conduite Innée


A l'intérieur de l'unité de toutes choses comme esprit éveillé, identique à l'espace,
la perception duale vous conduit vers la confusion - l'existence conditionnée et la causalité.
Puisque les apparences sensorielles basées sur la confusion sont illusoires
et n'ont pas de véritable support,
lorsque vous les rencontrez directement, maintenez l'expérience
de ce qu'ils ne laissent aucune trace, dépourvus d'évaluation.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Mar 28 Déc 2010 - 17:29; édité 2 fois
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 24 Nov 2010 - 10:43    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Lorsque quelque chose de non désiré tombe sur vous genoux,
vous avez une réaction négative, telle que la colère, le dégout, l'envie,
la contrariété, l'irritation, l'anxiété, la dépression, la souffrance mentale,
ou la peur de la mort et de la renaissance.
Lorsque de telles réactions apparaissent en tant que représentations causées
par l'énergie dynamique, identifiez les pour ce qu'elles sont,
ne les écartez pas, ne vous complaisez pas en elles, ne les épurez pas,
ne les transformez pas, ne les regardez pas, ou ne méditez pas dessus.
Plutôt, reposez vous spontanément dans l'état d'équité naturellement en place,
dépourvu de prolifération et de résolution de structure conceptuel.
L'esprit a une pure étendue d'espace, dans laquelle les choses
disparaissent naturellement et ne laissent aucune trace,
apparaissent avec intensité de l'intérieur, lucide de façon immaculée.

A l'intérieur de la conscience libre, qui n'est ni "est" ou "n'est pas",
Les apparitions sensorielles ne sont pas figées en tant que quelque chose,
mais au contraire sont expérimentées directement.
Cela apporte un repos naturel dans l'état qui ne peut être réifié comme quoique ce soit,
et la suppression ou l'indulgence, qui ne sont pas quelque chose
qui puissent être libérées en aucune façon, s'effacent sans laisser de trace.
Une expérience sans fixation monte de l'intérieur.
Cela même, tel quel, et l'étendue intemporelle spacieuse de l'intention illuminée.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Jeu 25 Nov 2010 - 10:05    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

De la même façon, vous pouvez expérimenter ce qui est désirable et apporte la joie à l'esprit,
les choses accomplies facilement, les amis, les nouvelles agréables, la richesse dont on jouit,
et les e,droits et régions agréables.
Avec quoi que ce soit d'agréable, s'élève un état d'esprit qui est naturellement enrichi par la joie.
Lorsque vous identifiez cela et restez imperturbable, vous installant naturellement,
vous l'expérimentez en tant que spontanément et naturellement présent dans l'espace de base primordial.

Vous pouvez avoir une attitude neutre, quand vous vaquez à vos occupations ou êtes assis ou vous détendez tranquillement, indifféremment, ce n'est ni plaisant ni déplaisant.
Quelque soit ce qui apparait, identifiez sa nature au moment ou cela apparait,
sans réagir positivement ou négativement.
Ainsi, la vraie nature des phénomènes, l'état inné naturel sans différentiation ou exclusion,
est appelé "dépourvu d'ignorance comme lucidité suprême absolue".

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Ven 26 Nov 2010 - 10:11    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

La nuit ou autre lorsque vous êtes pris par le sommeil,
lorsque vous reposez dans un état naturellement stable dépourvu
de prolifération et de résolution de pensées,
les apparences sensorielles qui se manifestent de façon évidente se dissipent,
ainsi leur réification se dissipe aussi.
Avec même la disparition de ce qui est subtile ou très subtile,
en même temps que leur réification,
l'esprit qui est conscient dans un état uniforme et non conceptuel
demeure naturellement, dépourvu des occurrences et des implications dans les pensées,
aussi bien que de l'espoir et de la peur.
C'est le contexte dans lequel tous les concepts consumant tout sont libres
à l'intérieur de l'espace de base des phénomènes
et est ainsi décrit comme "le samsara libre comme le nirvana".

Même le sommeil est le vaste espace primordial, se produisant naturellement.
Les expressions de l'énergie dynamique sont absorbées dans la base de l'être,
dans l'espace de base qui est son essence,
de telle façon que toutes les élaborations perçues en tant que représentation
s'apaisent bien entendu.
C'est l'intention illuminée de la conscience intemporelle se produisant naturellement,
dans laquelle rien ne doit être fait.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Sam 27 Nov 2010 - 10:45    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes" Répondre en citant

Ainsi, tous les états mentaux désirables, indésirables, et neutres,
dans lesquels les trois poisons apparaissent en tant que représentation
à cause de l'énergie dynamique,
se produisent à l'intérieur de l'espace de base, apparaissant dans le contexte
de cet espace.
Puisqu'ils se produisent seulement dans l'espace de base,
ne s'en écartant pas d'un poil,
sans essayer de les anticiper ou les manipuler en aucune façon,
il est crucial d'identifier l'espace de base lui-même, afin que
dés que vous vous détendez dans ce contexte,
ils s'apaiseront naturellement, disparaitront naturellement, et
seront libérés naturellement.

Qui plus est, toutes les émotions affligeantes, le karma, et les comportements habituels
sont des expressions magiques apparaissant comme des représentations
causées par l'énergie dynamique.
Les antidotes qui amènent des améliorations, même la voie de la libération,
sont des expressions magiques apparaissant comme des représentations
causées par l'énergie dynamique.
Puisqu'ils apparaissent intemporellement comme une représentation
causée par cette énergie,
il est crucial d'être détendu sans contrainte dans l'état de la reconnaissance.
Ils sont égaux en mode, égaux en manière, et égaux en se mélangeant
à la base des êtres.
Ils se produisent suivant les circonstances, sont composés, et ne transcendent pas la causalité,
ainsi il est essentiel que vous transcendiez la causalité, détendu naturellement,
détendu imperturbable.

à suivre ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:36    Sujet du message: "Le Précieux Trésor de l'Espace de Base des Phénomènes"

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 6 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com