Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Méditant Débutant/Questions
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorjé
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Déc 2011 - 11:43    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

@guillaume@ a écrit:
voilà lorsque je desire mediter ,je m'accompagne souvent a faible volume de musique(sitar,chopin,tchaikovsky...)

Pour la musique je crains un peu que cela induise et de la distraction et de la torpeur. Bien sûr je comprends que cela puisse induire une certaine relaxation si on est très tendu.
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Déc 2011 - 11:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 461

MessagePosté le: Dim 18 Déc 2011 - 12:48    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

@guillaume@ a écrit:
bonjour tout le monde


je profite des posts relatant de la meditation pour demander quelques conseils.

voilà lorsque je desire mediter ,je m'accompagne souvent a faible volume de musique(sitar,chopin,tchaikovsky...)je m'installe en semi lotus en general,cette position m'est agreable,dos bien droit,regard posé non fixé,l'attention se porte sur la respiration (ventrale),qd le calme mental est là je deviens spectateur des stimulus exterieurs,sensations,pensées sans m'y plonger,je regarde chaque evenements,parfois je choisis de me concentrer sur des evenements precis.

physiquement cependant je remarque que le corps tend a ne plus avoir de substance,je ne le ressens quasiment plus,je m'y attarde pas et continue a rester spectateur,parfois la vue disparait elle aussi, et là c'est plus difficile de continuer,parfois de la peur peut apparaitre ou un sentiment "d'extase".l'un ou l'autre de toute facon me bloque un peu.

quelqu'un de plus experimenté pourrait me dire si celà est normal ou pas?? et ce qu'il conviendrait de faire dans ce moment là?
j'ai remarqué aussi que la meditation avec sa concentration donnait une exellente memorisation.

merci a vous.


Dans "la pratique" de la méditation il peut se produire toutes sortes de manifestations. L'ouverture induite par le fait de se poser permet éventuellement à toute la gamme de se présenter. Mais, en tant que tels, ces états ne sont représentatifs que de la multitude d'expériences possibles. C'est un peu comme d'aller en Inde pour la toute première fois !
L'indicateur que cela n'a pas une importance outre mesure, c'est que ces expériences vont et viennent. Elles ne sont pas stables car elles sont conditionnées par des causes et des conditions, et ce, aussi belles et magnifiques puissent-elles paraître.

Dans ces moments là, il est bon de considérer tout phénomène avec une certaine distance, et de se poser la question : "Qui expérimente cela ?" Ce procédé permet de ramener à la vacuité de l'expérimentateur et par voie de conséquence de ce qui est expérimenté.
dorjé
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Déc 2011 - 13:12    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Par rapport au non attachement aux expériences éventuelles pendant la méditation je posterai un texte aujourd'hui (il faut juste que je le retrouve).


Edit :voici le lien vers ce texte http://sangha.leforum.eu/t3395-Experiences-meditatives-d-Ajahn-Chah.htm#p19768


Dernière édition par dorjé le Dim 18 Déc 2011 - 16:32; édité 1 fois
@guillaume@
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Déc 2011 - 13:39    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Citation:
Dans ces moments là, il est bon de considérer tout phénomène avec une certaine distance, et de se poser la question : "Qui expérimente cela ?" Ce procédé permet de ramener à la vacuité de l'expérimentateur et par voie de conséquence de ce qui est expérimenté.



je suis bien d'accord .
toute la difficulté est là pour moi,outre-passer ces "phénomènes",j'ai encore du travail...
Dorjé Samten
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Déc 2011 - 19:48    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Bonsoir @guillaume@,
je pense que ce n'est pas si dur que ça si tu t'y prends bien.
Il y a en nous "celui qui fait" et "celui qui sait" ou encore comme disait Ajhan Chah, "l'eau qui dort" et "l'eau qui coule".
"Celui qui fait" naît par le contact. Le contact avec un stimuli sensoriel déclenche un processus, faisant appel à la mémoire et aboutissant à une pensée, une sensation qui génèrent à leur tour un acte et un nouveau contact, etc. Le désir de reproduire la sensation entretient ce cycle en créant des pensées, etc.
Quand tu écoutes de la musique, c'est sans nul doute une excellente manière de te détendre, voire d'atteindre un état de transe hypnotique mais ce n'est pas, à proprement parler, une méthode méditative yoguique ou bouddhique. Tu es dans un processus d'interaction : la musique provoque ta détente, tu désire poursuivre cette détente, tu écoutes la musique, etc. Tu es "celui qui fait". Si tu veux t'en convaincre, essaie de retrouver ect état de détente, de méditer sans cette musique. Tu ressntiras probablement un malaise. Et là, il est effectivement très judicieux de se poser la question : qui ressent le malaise ? Pourquoi ne m'est-il pas possible de méditer sans musique ?

C'est pourquoi le Bouddha nous dit :

"Il y a le cas où un moine, s'étant retiré au désert, à l'ombre d'un arbre, ou dans un immeuble inoccupé, s'assied en croisant les jambes, en tenant son corps droit, et pose l'attention devant lui. Toujours attentif, il inspire; attentif il expire.
"En inspirant long, il discerne qu'il inspire long; ou en expirant long, il discerne qu'il expire long. Ou en inspirant court, il discerne qu'il inspire court; ou en expirant court, il discerne qu'il expire court. Il s'entraîne à inspirer en étant sensible au corps tout entier..."


Il s'agit bien d'être attentif, pas de concentration, nous n'en sommes pas encore là. Attentif, c'est celui qui sait. Essaie et tu verras que tout en étant attentif, des pensées continuent immanquablement de s'élever dans ton esprit. Mais, étrangement, tu les "vois", tu n'es plus "elles". On ne s'en rend pas frocément compte au début mais c'est énorme : tu n'es pas ces pensées, elles s'élèvent indépendemment de toi... et elles disparaissent comme elles sont venues. Et par le simple fait d'être "celui qui sait", tu verras ces pensées s'épuiser. Il y aura toujours, du moins longtemps, des pensées dans tes méditations. Dire le contraire reviendrait à dire qu'on peut manger un bol de sel sans avoir soif. Les pensées sont naturelles. Elles résultent de l'assemblage de notre être psycho-sensoriel. Mais tu réaliseras progressivement q'elles ne sont pas toi, qu'elles n'ont aucune existence propre. Maintenant, ce que tu es, c'est une autre question.

Bonne méditation !
Phusis
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 195

MessagePosté le: Lun 24 Déc 2012 - 04:04    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Bonsoir,

Je savais pas ou poser ma question, je la pose donc ici :

"En comprenant que toute activité mentale est la méditation, vous êtes libéré des divisions arbitraires entre les sessions formelles et les activités post-méditatives."

Est-il possible d'avoir quelques précisions sur la première partie de la phrase :

"En comprenant que toute activité mentale est la méditation"

Merci Smile
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 24 Déc 2012 - 10:58    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Phusis a écrit:
Bonsoir,

Je savais pas ou poser ma question, je la pose donc ici :

"En comprenant que toute activité mentale est la méditation, vous êtes libéré des divisions arbitraires entre les sessions formelles et les activités post-méditatives."

Est-il possible d'avoir quelques précisions sur la première partie de la phrase :

"En comprenant que toute activité mentale est la méditation"

Merci Smile


A partir du moment où il est compris/réalisé que tout est pur depuis le début et provient d'une même base (kadag et lundhrub), il n'est donc plus fait de différence entre phases de méditation formelles et les activités post-méditatives ... c'est la vue de la Grande Perfection, dzogchen ... mais attention, cette "pratique" implique d'être présent dans toutes les situations et d'avoir reçu les instructions directes d'un maître et d'avoir réalisé sa véritable nature.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ambael
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 14:04    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

bonjour, j'ai lu tout le poste et appris beaucoup, merci!!
Je me demandais...
Je fais beaucoup de relaxation maisd comment arreter pour de la meditation?
J'ai vu qu'il ne fallait pas de musique mais je m'en passe aisaiement...
J'ai vu comment mediter sur la colere et je me vois bien le faire sauf que.... je n'ai personne à mettre en ennemi!!!

De plus, j'ai une fibromyalgie (beaucoup de douleur partout) et quand je me pose, les douleurs "flambent" en general, je visualise mes douleurs pour les faire disparaitrent et passe ainsi d'une douleur à l'autre...
Mais comment dans ce cas, reussir à mediter correctement? comment passer outre ces douleurs pour me consacrer à une meditation p^lus interessante?

desolée pour ces questions betes...
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 18:39    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

ambael a écrit:
bonjour, j'ai lu tout le poste et appris beaucoup, merci!!
Je me demandais...
Je fais beaucoup de relaxation maisd comment arreter pour de la meditation?
J'ai vu qu'il ne fallait pas de musique mais je m'en passe aisaiement...
J'ai vu comment mediter sur la colere et je me vois bien le faire sauf que.... je n'ai personne à mettre en ennemi!!!

De plus, j'ai une fibromyalgie (beaucoup de douleur partout) et quand je me pose, les douleurs "flambent" en general, je visualise mes douleurs pour les faire disparaitrent et passe ainsi d'une douleur à l'autre...
Mais comment dans ce cas, reussir à mediter correctement? comment passer outre ces douleurs pour me consacrer à une meditation p^lus interessante?

desolée pour ces questions betes...


Tu sais d'une façon générale il n'y a pas vraiment d'interdit, on parlera d’empêchements plutôt ... et encore. le maître que je suis (suivre) à l'habitude de dire : "faites de votre mieux, tout dépend des circonstances".
Ainsi pour la musique, c'est un objet de distraction mais c'est aussi un élément pacificateur, et au coeur de la méditation on finit par ne plus s'en apercevoir ... alors, "fais de ton mieux, et avec les circonstances".
La véritable méditation n'est pas analytique, elle est sans support, ainsi il n'est pas nécessaire de "méditer sur" ... au contraire. La première phase, shamata, a pour objet d'apaiser le mental de laisser les pensées apparaitre puis disparaître "d'elle-même", sans intervenir. La deuxième phase, vipashana, c'est l'arrivée, spontanée, de pensées profondes, pas habituelles, qui élargissent le champ de notre connaissance et nous aident dans la poursuite de la voie. Lorsque ces phases de shamata/vipashana seront bien maîtrisé, il y a un moment ou il sera important de suivre des enseignements d'un maître.
Concernant la douleur plusieurs membres sont plus spécialisés, de par leurs pratiques (médicales) pour répondre à cette question, néanmoins la première chose est de trouver une position "agréable". La position en lotus est recommandée parce qu'elle permet de ne pas avoir les os des articulations (chevilles) en contact avec le sol, ça permet de rester plus longtemps dans la position. La vraie seule chose importante est la colonne droite, car c'est pas loin d'elle que circulent les énergies.
Pour la douleur elle-même, il semble que tu fais ce qu'il faut, en allant se placer là où on ressent la douleur, on la maîtrise et elle finit par disparaître ... en laissant s'apaiser le flot de pensées on finit par ne plus ressentir. Il faut faire une différence (si c'est possible) entre la douleur et la sensation de celle-ci ... mais je suppose que tu as appris à vivre avec cette pathologie. Mais ce que j'ai pu en lire (je viens de le faire), il me semble que justement les pratiques contemplatives devraient aider à apaiser ces symptômes, voire avec le temps à faire disparaître ces ressentis.
Pour finir, il n'y a pas de questions bêtes ... parfois seulement les réponses le sont.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Dim 6 Jan 2013 - 20:33; édité 1 fois
ambael
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 19:16    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

merci pour tes reponses, cela me fait beaucoup de bien...
j'ai lu aussi qu'il fallait apprendr eà medier avec un maitre...
Peut on commencer chez nous comme ça, ou vaut il mieux rien faire que mal faire?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 20:31    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Si tu te limites à shamata/vipashana ayant pour objet l'expérience de la vacuité (shunyata) un maître directe n'est pas nécessaire. Les écrits de ceux-ci pour guide sont suffisants.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ambael
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 20:43    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

merci, j'ai dejà essayé ça, je vais commencer par là...
Phusis
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 195

MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 22:55    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Sönam a écrit:
Si tu te limites à shamata/vipashana ayant pour objet l'expérience de la vacuité (shunyata) un maître directe n'est pas nécessaire. Les écrits de ceux-ci pour guide sont suffisants.

Sönam


C'est pourtant la vacuité qui demande le plus de mérite pour être réaliser directement. Je suis surpris qu'on puisse le réaliser sans maître.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Lun 7 Jan 2013 - 09:56    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Phusis a écrit:
Sönam a écrit:
Si tu te limites à shamata/vipashana ayant pour objet l'expérience de la vacuité (shunyata) un maître directe n'est pas nécessaire. Les écrits de ceux-ci pour guide sont suffisants.

Sönam


C'est pourtant la vacuité qui demande le plus de mérite pour être réaliser directement. Je suis surpris qu'on puisse le réaliser sans maître.


La vacuité seule ne demande pas une immensité de mérite, d'ailleurs chacun a pu réaliser cette expérience un court instant, sans vraiment s'en rendre compte ... c'est une expérience qui est réalisée à un moment dans les pratiques de méditation soutriques (basées sur la lecture des soutras) ... et aucune expérience des véhicules soutriques ne nécessite (nécessaire) un maître ... un maître néanmoins peut guider et aider à la réalisation d'expériences de ce type.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Phusis
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 195

MessagePosté le: Lun 7 Jan 2013 - 23:18    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions Répondre en citant

Merci, intéressant, il est donc possible de réaliser directement la vacuité et donc de se libérer du samsara sans l'aide d'un maître. Je ne l'aurais pas cru.
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:26    Sujet du message: Méditant Débutant/Questions

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com