Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Voeux "spontanés" de bodhisattva
Aller à la page: 1, 2  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahayana
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 14:44    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

Bonjour, se peut-il qu'une personne n'ayant jamais entendu parler de voeux de bodhisattva les fassent après avoir vécu une sorte d'illumination, d'avoir reçu des révélations après une expérience profonde de pardon, ou de pardon profond ? Merci de votre réponse.
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 14:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 15:07    Sujet du message: Re: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
Bonjour, se peut-il qu'une personne n'ayant jamais entendu parler de voeux de bodhisattva les fassent après avoir vécu une sorte d'illumination, d'avoir reçu des révélations après une expérience profonde de pardon, ou de pardon profond ? Merci de votre réponse.


Bonjour,

On peut l'imaginer. Notre vision duelle des choses nous fait imaginer que nous existons dans une vie bornée par la naissance et la mort physiques. Dans le bouddhisme nous pensons que c'est une vue limitée et erronée, ignorante de notre réalité profonde. En fait, nous existons dans un continuum sans fin de causes et d'effets qui n'est pas limité par un simple corps physique. Ainsi, nous renaissons depuis des temps infinis dans l'ignorance de notre véritable nature au rythme de causes engendrant des effets, engendrant eux-mêmes d'autres causes ... nous progressons (ou régressons ainsi sur la voie). De ce fait, il n'est pas étonnant que nous expérimentons parfois des réminiscences où des impressions de déjà vu, de déjà connu et autres. Si tu étais engagé sur la voie dans une vie précédente, que tu y a pris des vœux de bodhisattva avec une très forte résolution de renaître pour aider tous les êtres à trouver la libération, ces vœux sont "inscrits" dans ton continuum karmique et certaines conditions peuvent les faire remonter à la surface.
Lorsque, au cours d'une cérémonie, nous prenons les engagements de bodhisattva, nous ne les prenons pas pour une seule vie, mais pour toutes nos vies futures.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 17:01    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

Merci de votre réponse. Ne pensez vous pas qu'il se peut que si ce désir d'aider les autres est véritable et mis en pratique autant qu'il se peut, et bien en fait parvenir au stade de Bouddha soit en vérité beaucoup plus rapides que quelques kulpas (?).
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 17:04    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

D'autre part peut on vraiment régresser sur la voie? ne stagne t'on plutot pas inutilement ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 17:29    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
Merci de votre réponse. Ne pensez vous pas qu'il se peut que si ce désir d'aider les autres est véritable et mis en pratique autant qu'il se peut, et bien en fait parvenir au stade de Bouddha soit en vérité beaucoup plus rapides que quelques kulpas (?).


kalpas ...

C'est possible ... mais la mise en pratique n'est pas si aisée. Attention les démons sont joueurs (en fait l'esprit ignorant fera tout pour garder ce qu'il croit être ses prérogatives).

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 17:30    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
D'autre part peut on vraiment régresser sur la voie? ne stagne t'on plutot pas inutilement ?


on peut régresser d'une vie à une autre ... tout dépend des actes.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
phap
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 678

MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 17:32    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
Merci de votre réponse. Ne pensez vous pas qu'il se peut que si ce désir d'aider les autres est véritable et mis en pratique autant qu'il se peut, et bien en fait parvenir au stade de Bouddha soit en vérité beaucoup plus rapides que quelques kulpas (?).


Selon les enseignements, c'est tout à fait possible.

ricochet a écrit:
D'autre part peut on vraiment régresser sur la voie? ne stagne t'on plutot pas inutilement ?

On peut tomber très très bas, même après avoir rencontré le Dharma. Attention !
Visiter le site web du posteur
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Oct 2012 - 17:47    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

Au sujet des démons, Jesus n'a t'il pas dit qu'on reconnait un arbre aux fruits qu'il donne ? Si apres avoir vécu des voeux spontanés de bodhisattva on les met tant que possible en pratique (surtout sur le fait d'aider "les autres") cela ne prouve t'il pas que l'illumination était d'une "bonne source" ? (!)
D'autre part, je comprends que dans le concept de la réincarnation vu du coté bouddhiste, on puisse "régresser" mais tout ce qu'on a appris, meme au travers de nos mauvaises actions, ne reste t-il pas "imprimé" en nous meme au dela des réincarnations différentes .
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 10:03    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

Avant d'aider les autres, il faut être capable de s'aider soi-même, seul le Parfait est en état de véritablement "aider". Pour les autres il ne s'agit que de présomption ... qui peut prétendre savoir quelle action "aide les autres" ?
Et non, d'une vie à l'autre tout ce qui était attaché à une identité particulière se dissout au même rythme que le corps. Seules les actions forment un continuum sans fin et s'enchaînent de causes en effets jusqu'à la parfaite réalisation qui nous extrait du cycle de la causalité.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 16:30    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

Bonjour Sönam.

Je vois une antagonie dans tes propos. Si on ne peut aider qu'en étant parfait , donc en étant un bouddha réalisé comment atteindre ce stade si apres avoir fait des voeux de bodhisattva on ne met pas ceux ci en pratique en aidant tout les autres êtres ?
Cela veut il dire qu'en ce monde meme apres des voeux de bodhisattva on ne doit aider personne car alors comment progresser si on ne vit que pour soi car si il faut attendre d'être bouddha pour aider alors pourquoi y aurait il des boddhisattva en ce monde ?
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 16:35    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

De plus pour la deuxieme partie de votre réponse, les actions ne sont elles pas des pensées mises en action : pensées, paroles, action ?
N'est ce pas au travers de ce que nous pensons, disons, agissons que nous refletons en ce monde notre personnalité ?
Si des voeux de boddhisattvas nous suivent au fil des existences ne sont ils pas le fruit de nos pensées, nos paroles, nos actions ? Des lors ne nous suit d'existence en existence que ce qui reste en nous imprimé d'autant plus qu'en cette vie nous aurions connu l'éveil ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 16:58    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
Bonjour Sönam.

Je vois une antagonie dans tes propos. Si on ne peut aider qu'en étant parfait , donc en étant un bouddha réalisé comment atteindre ce stade si apres avoir fait des voeux de bodhisattva on ne met pas ceux ci en pratique en aidant tout les autres êtres ?
Cela veut il dire qu'en ce monde meme apres des voeux de bodhisattva on ne doit aider personne car alors comment progresser si on ne vit que pour soi car si il faut attendre d'être bouddha pour aider alors pourquoi y aurait il des boddhisattva en ce monde ?


Il n'y a pas d'antagonisme, seulement l'observation du raccourci habituel que l'on peut faire au début de la voie.
Concernant aider les êtres, c'est pour cela qu'il est dit dans les enseignements que si l'on désire véritablement aider tous les êtres, le chemin consiste à s'engager avec zèle et ferveur dans la pratique avec pour seul objectif d'atteindre la bouddhéité le plus vite possible ... dito !
Sans une parfaite réalisation, l'aide que tu "croiras" donner ne sera que relative, qui sait si l'acte que tu commets conduiras véritablement les êtres vers la libération ? Bien entendu, s'appliquer à la pratique avec zèle et pour seul objectif ne veut pas dire que l'on ignore le monde qui nous entoure, et cela ne nous empêche pas de céder sa place à une vieille dame dans le métro (sans d'ailleurs savoir quelles en seront les conséquences finales).
Réfléchis à cette histoire : Peut être peux-tu éviter à quelqu'un de tomber, par exemple, et celui-ci t'en remerciera ... quelques minutes après une voiture écrasera cette personne et mettra fin à ses jours. Si celui était tombé, sans ton aide, il se serait fait mal ... mais aurait eu la vie sauve.
Seul un bouddha a la clairvoyance qui lui permette d'aider "véritablement" les êtres à trouver la libération ... et il existe de nombreuses raisons autres que celle de l'exemple donné.
Ce que la prise de vœux de bodhisattva signifie, c'est que tu prends l'engagement d'atteindre la bouddhéité le plus vite possible, et qu'une fois cette bouddhéité réalisée, tu n'entreras pas dans un nirvana définitif.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 17:02    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
De plus pour la deuxieme partie de votre réponse, les actions ne sont elles pas des pensées mises en action : pensées, paroles, action ?
N'est ce pas au travers de ce que nous pensons, disons, agissons que nous refletons en ce monde notre personnalité ?
Si des voeux de boddhisattvas nous suivent au fil des existences ne sont ils pas le fruit de nos pensées, nos paroles, nos actions ? Des lors ne nous suit d'existence en existence que ce qui reste en nous imprimé d'autant plus qu'en cette vie nous aurions connu l'éveil ?


Il faut comprendre que si il peut avoir quelques "réminiscences", les vœux de bodhisattva doivent être repris à chaque vie. Et si nous avons connu l'éveil dans un vie, nous avons rompu la chaîne (karmique) des causes et des effets et ainsi n'avons "plus besoin" de renaître, et c'est là que les voeux pris dans des vies précédentes (et réactualisés dans cette vie présente) prennent toute leur importance. Tel est l'idéal du bodhisattva.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ricochet
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 17:11    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

Cela veut il dire qu'ici bas il n'y ait aucun boddhisattva ni/ou aucun bouddha de chair et d'os ?
Cela signifirait qu'on pourrait tout en ayant atteint la boudhéité alors et seulement on pourrait véritablement aider les autres et qu'une fois notre passage ici terminé après peut etre des années dans l'état de bouddha nous aiderions d'autant mieux les autres dans l'"autre monde" ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 24 Oct 2012 - 17:28    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva Répondre en citant

ricochet a écrit:
Cela veut il dire qu'ici bas il n'y ait aucun boddhisattva ni/ou aucun bouddha de chair et d'os ?


non, cela ne veut pas dire cela ... pourquoi le serait-ce ? Seul un bouddha peut reconnaître un bouddha !

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:12    Sujet du message: Voeux "spontanés" de bodhisattva

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahayana Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com