Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Bricolage de débutant...

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alexz
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Nov 2013 - 19:09    Sujet du message: Bricolage de débutant... Répondre en citant

Bonjour Wink

Veuillez m'excuser de poster ce nouveau sujet... J'imagine que de nombreuses réponses ont déjà due être écrites sur ce forum mais... Le fait d'écrire va peut-être m'exercer à mieux cerner la qualité de ma pratique ! Qui est extrêmement sommaire et peut-être même maladroite je le crains... Mr. Green

Peut-être auriez vous quelques conseils à me donner afin que je ne prenne pas de mauvaises habitudes et que j'optimise au mieux le temps que j'y consacre ? Wink Mr. Green

Donc voilà, comme tant d'autres débutants j'imagine, je consacre que très peu de temps à la méditation... je consacre entre 20minutes et une heure (grand maximum) à mon "apprentissage", voilà comment je procède:

- Déjà j'essaye de pratiquer le matin, afin de pouvoir profiter un peu plus de, comment dire... de mon meilleur état d'esprit après la pratique Mr. Green

- Je commence par la prise de refuge si j'ai bien compris, je répète plusieurs fois que je prends refuge auprès du Gourou (je n'en ai pas alors j'essaye de penser de tout mon coeur à sa Sainteté Le Dalaï Lama, c'est assez magique ça m'inspire toujours beaucoup de penser à lui :-) je prends refuge auprès du Bouddha (j'essaye de me remémorer l'image d'une statut ou d'un dessin) , je prends refuge auprès du Dharma et je prends refuge auprès de la Sangha. Donc je répète ça plusieurs fois, lentement, ensuite récite la prière mahayaniste "Les quatres incommensurables" où j'essaye de bien me concentrer sur le sens et la valeur de chaque mot, lentement...

- Enfin je commence la méditation, après avoir lu le livre "L'Art de la méditation" de Matthieu Ricard j'ai donc choisi d'essayer de travailler ma concentration en pensant à un objet, en l'occurrence le souffle. Je m'installe donc en général assis sur mon lit, à l'aide de plusieurs oreillers pour être sur d'être bien droit.

- Je vérifie les 7 points, de mémoire la position des mains, des épaules, du menton, le regard dans l'axe du nez, le dos droit, les yeux légèrement entre ouverts, et la bouche très légèrement. Ensuite, là j'espère ne pas me tromper non plus, j'ai choisis de compter 200 respirations, ce qui me prend environ 20 minutes. Quand des pensées et/ou des émotions apparaissent j'essaye de laissez ses pensées passées comme des nuages dans le ciel, me rencentrer sans forcer, sans efforts, sur la sensation de l'air entrant et sortant au bord de mes narines, ou à mes poumons ou à mon ventre qui se gonfle et se dégonfle.

- Je compte les respirations et visualise le chiffre car on m'a dit que plus tard dans la pratique je devrais visualiser le Bouddha et d'autre part car compter les respirations me permet de toujours garder à l'esprit que le but de l'exercice est de se concentrer sur la respiration ! Mr. Green je risque peut etre moins de partir dans mes pensées... Mr. Green Quand mon esprit est beaucoup agité, ce qui souvent le cas, je pense à énormément de choses, je ferme les yeux quelques instants, puis je les réouvre un petit peu afin de ne pas sombrer dans la torpeur, j'ai toujours l'impression d'être dans un équilibre très fragile situé entre la torpeur et à l'autre extrême, le stress... c'est comme si j'apprenais à marcher su un fil, c'est souvent décourageant d'ailleurs. Rolling Eyes

- Si je sens que je sombre vraiment dans la torpeur (si j'ai la chance d'en prendre conscience) alors je relève le regard, en fait je relève le regard assez régulièrement afin de rester présent, en ce lieu où je pratique la méditation par exemple. Je me demande si c'est une bonne chose de compter mes respirations, car ça a pour effet de créer une attente, l'attente d'arriver à 200 respirations, et ducoup ça me distrait aussi... J'ai aussi remarqué que maintenant j'ai beaucoup de difficultés à faire cette exercice sans compter, ça devient une habitude à la longue...

Entre temps, l'exercice le plus difficile... Toute la journée, j'essaye de me comporter du mieux que je peux, mais là évidemment je suis très loin d'avoir un comportement exemplaire... Je sais pas, par exemple je peux être assez impulsif, face à la vie quotidienne avec mes proches et quelques contrariétés, de la tristesse, de la colère, de l'intolérance etc... ou ne serait que sur la route, je remarque ça systématiquement... quand je conduis ma voiture par exemple, c'est un truc tout bête et banal mais ,je suis très peu tolérant et même agressif régulièrement o_O , et je me rend compte seulement après c'esrt très culpabilisant et stressant finalement... En plus c'est pas sécurisant pour les autres et pour moi même... alors j'espère avoir de plus en plus conscience de ces problèmes de comportement... tant que je me rend compte ça va, mais il est vraiment temps que je progresse...

A la fin de la journée, avant d'aller me coucher je poursuis la lecture, très lente, du Livre Tibétain de La Vie et de La Mort de Sogyal Rinpoché... Ca doit faire 2 mois que je lis, j'en suis à peine à la moitié... parce que j'ai pas l'habitude de lire, et parce que c'est tellement dense et passionnant que je préfère lire que 10 ou 15 pages par jours... ^^

Voilà voilà... C'est mon bricolage de débutant... Laughing que me conseillez-vous pour améliorer cette pratique s'il vous plait ? Wink
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Nov 2013 - 19:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 459

MessagePosté le: Mar 5 Nov 2013 - 20:27    Sujet du message: Bricolage de débutant... Répondre en citant

Ne surtout pas en faire plus !

On sent déjà que tu tires un peu fort sur la corde. Ce qu'il faut introduire dans tout ce que tu fais c'est un peu de détente par rapport au jeu du monde et à ton propre jeu.

Ne pas trop prendre la vie au sérieux et comprendre que l'amélioration ne va pas forcément de pair avec la force de la détermination ou encore la volonté.

Mieux vaut observer une présence attentive et détendue au quotidien, car la voie se déroule dans un état d'esprit naturel et non pas forcé, bridé ou contraint.
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Mar 5 Nov 2013 - 20:28    Sujet du message: Bricolage de débutant... Répondre en citant

Hello,
Méditer de 20 minutes à une heure me semble très bien déjà, l'important c'est la régularité. Ici il n'y a pas de maîtres, si c'est possible le mieux est d'aller dans un centre pour plus de "concret".
Dans l'ensemble ton bricolage me semble très bien! Peut-être qu'à la place de compter jusqu'à 200 tu pourrais compter jusqu'à dix et recommencer, sans but à atteindre si ce n'est celui de la présence...

Mais mon conseil principal est de visiter un centre de pratique, ou de suivre des webcast pour une approche plus directe.

Bon cheminement, et deviens vite un Éveillé pour sauver tous les êtres!

phap
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
alexz
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Nov 2013 - 23:23    Sujet du message: Bricolage de débutant... Répondre en citant

haha Laughing bonsoir :-) vos réponses m'ont fait très plaisir, c'est vraiment très pertinent, tout à fait juste et adapté, je découvre ces points de vue avec un certain émerveillement car c'est précisément l'aide que j'attendais Very Happy

C'est vraiment impressionnant votre capacité à cerner ce truc dont je ne prends quasiment jamais conscience... En fait en vous lisant je me suis aperçu que oui je suis très souvent dans "la force", dans l'exigence, dans l'impatience, c'est vraiment un trait essentiel de ma personnalité qui me cause beaucoup de souffrance. Je ne suis pas souvent détendu ou dans le moment présent, je suis souvent comme prisonnier d'une rumination intellectuelle, attachée au passé ou projetée dans l'avenir, dispersé...

C'est vraiment très inspirant cette capacité que vous avez de me cerner, et vous le faites avec beaucoup de bienveillance c'est très agréable Very Happy

Quand je lis par exemple "On sent déjà que tu tires un peu fort sur la corde." tu ne pouvais pas être plus juste Pack, c'est exactement ça, c'est mon état d'esprit actuellement et, à titre anecdotique, j'ai cassé deux fois la même corde de guitare la semaine dernière à 3 jours d'intervalle, alors que ça ne m'étais jamais arrivé depuis que j'ai commencé à en jouer il y a un an et demi... Laughing c'est une anecdote mais oui je prend mieux conscience la ce soir que je suis dans un état de grande tension très souvent, et c'est quelquechose que je remarque rarement, je subit cet état mais je ne m'en rend pas compte... Alors oui je vais penser à me détendre, à moins prendre la vie au sérieux, enfin c'est très vraiment très pertinent ce que tu as dis Pack je vais relire ça plusieurs fois merci encore :-)


Citation:
Ce qu'il faut introduire dans tout ce que tu fais c'est un peu de détente par rapport au jeu du monde et à ton propre jeu.

Ne pas trop prendre la vie au sérieux et comprendre que l'amélioration ne va pas forcément de pair avec la force de la détermination ou encore la volonté.

Mieux vaut observer une présence attentive et détendue au quotidien, car la voie se déroule dans un état d'esprit naturel et non pas forcé, bridé ou contraint.


Oui Phap, je vais suivre ton conseil en comptant jusqu'à 10, ça me semble bien plus approprié, je pourrais même faire une pause ou deux pendant ma séance de méditation, juste cesser de compter une ou deux minutes, et essayer d'etre simplement présent, je crois que Sogyal Rinpoché donne ce genre de conseil à un moment dans Le Livre Tibétain de La Vie et De La Mort. De mémoire il me semble qu'il dit avoir remarqué, avec tristesse, que beaucoup d'occidentaux qui pratiquent la méditation font l'erreur de creuser un grand fossé entre le moment où ils méditent et le reste de la journée, faire une pause peut aider à apprendre à moins dissocier ces deux moments...

Non mais attendez, je vais retrouver ce passage dans le Livre, parce que c'est vraiment trop irrespectueux et trop dommage d'interpréter ou de déformer ce qui est écris dans ce chef d'oeuvre, ça sera aussi l'occasion pour moi de me re-mémoriser ces précieux conseils: Mr. Green

Extrait du Livre Tibétain de La Vie et de La Mort de Sogyal Rinpoché - Chapitre "Ramener l'esprit en lui-même":
Citation:

LES PAUSES
On me demande souvent : « Combien de temps dois-je méditer ? Et à quel moment ? Dois-je pratiquer vingt minutes le matin et vingt minutes le soir, ou faire plutôt plusieurs courtes sessions durant la journée ? » Certes, il est bon de méditer pendant vingt minutes, ce qui ne veut pas dire que cela constitue une limite. A ma connaissance, il n'est nulle part fait mention de vingt minutes dans les écritures. Je pense que c'est là une invention occidentale et je l'appelle la « Durée officielle de méditation en Occident». Ce qui importe n'est pas la durée de votre méditation, mais que votre pratique vous conduise à un certain état d'attention et de présence où vous vous sentez un peu plus ouvert et en mesure de vous relier à votre essence. Cinq minutes de pratique assise bien éveillé valent beaucoup mieux que vingt minutes de somnolence !

Dudjom Rinpoché avait coutume de dire qu'un débutant devrait pratiquer pendant de courtes sessions. Pratiquez quatre ou cinq minutes, puis faites une pause brève d'une minute environ. Durant la pause, abandonnez la méthode mais ne relâchez pas complètement votre attention. Parfois, quand la pratique s'est avérée difficile, il est étonnant de constater que c'est au moment précis où vous cessez d'appliquer la méthode que la méditation se produit en réalité - à condition, toutefois, de demeurer présent à vous-même et vigilant. C'est pourquoi la pause est une partie importante de la méditation, autant que la pratique elle-même. Je dis parfois à ceux de mes étudiants qui ont des difficultés avec la pratique, de pratiquer pendant la pause et de faire une pause pendant leur méditation !

Faites un court moment de méditation assise, puis une pause brève allant de trente secondes à une minute. Demeurez alors attentif à ce que vous faites, et ne perdez pas votre présence et son aisance naturelle. Puis aiguisez votre vigilance et méditez à nouveau. Si vous faites de courtes séances de ce genre, les pauses rendront souvent votre méditation plus réelle et plus inspirante. Elles éviteront la gaucherie rigide, la solennité ennuyeuse, le manque de naturel dans la pratique, et vous apporteront de plus en plus d'aisance et de concentration. Progressivement, grâce à cette alternance de pauses et de pratique, la frontière entre méditation et vie quotidienne s'estompera, le contraste entre les deux s'évanouira et vous vous trouverez de plus en plus dans l'état de pure présence
naturelle, sans distraction. Alors, comme Dudjom Rinpoché disait souvent : « Même si le méditant abandonne la méditation, la méditation n'abandonnera pas le méditant. »


Oui Phap j'ai hâte de découvrir un centre, mais j'ai déjà une très grande chance, à proximité de chez moi, plusieurs fois par an un Maître nommé Mogchok Rinpoché vient donner des enseignements, j'ai eu l'honneur et le plaisir d'en écouter un pendant un week-end il y a peu grâce à l'aide d'une interprète très douée, de la dévotion et l'accueil d'une personne qui dirige une association, et bien sure, avant tou, d'une amie ici présente sur ce forum qui m'a fait découvrir le bouddhisme.


http://www.mogchok-rinpoche.fr/

C'était vraiment fantastique quand j'y repense, je me souviens très bien de l'incroyable densité de son enseignement, de sa bienveillance, de cette façon d'être concentré au maximum, de fournir l'enseignement le plus précis et détaillé possible, c'était vraiment profondément inspirant. Je me souviens d'un détail par exemple, à la fin des enseignements, quand on a pu lui poser des questions, à chaque fois qu'il devait répondre, il souriait bien sur mais il fermait les yeux tellement il était concentré et tellement il avait cette volonté de donner le meilleur de lui même pour nous tous. Son enseignement avait pour sujet "les six pratiques préparatoires", ça tombait très bien :-) d'ailleurs je vais en profiter pour relire mes notes ce soir pendant que j'y pense ^^ je partagerai bien ces notes sur le forum mais je ne sais pas si c'est une bonne chose, il me semble avoir entendu dire que ces enseignements doivent toujours être fournis par un maître, afin de préserver la qualité et l'authenticité de l'enseignement j'imagine.


http://www.chokhorling.com/

J'ai également eu la chance d'assister à un enseignement à chokhorling où j'ai découvert l'incroyable savoir et la gentillesse de Gelongma Davina Gelek Drölkar. Toujours grâce à l'aide d'une amie Wink

Enfin bref, je me disperse un peu là Laughing

Merci beaucoup pour votre précieuse aide, je ne m'attendais pas à des réponses aussi enrichissantes :-)

en plus vous êtes concis, contrairement aux pavés que j'écris ^^ désolé Laughing
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Mer 6 Nov 2013 - 09:00    Sujet du message: Bricolage de débutant... Répondre en citant

mon grain de sel ... après ces deux sages recommandations.

On parle souvent de méditation, mais l'objet véritablement est la contemplation. Lorsqu'on contemple, seul l'objet contemplé possède une existence ... fort légère. Parfois on contemple un point dans l'espace, parfois l'image d'un bouddha ou le rythme d'un souffle. Parfois c'est le vide qui est contemplé. La contemplation n'est pas chargée de nombreux mots, ni beaucoup de concepts et même Vairocana est prêt à faire de nombreuses concessions. Lorsqu'on contemple, c'est l'instant qui est contemplé, au-delà de l'objet choisi. L'instant n'a pas de pensées, celles-ci font partie d'un irrévocablement passé sans aucune substance, elles viennent d'un futur probable, probablement vide puisque destinées à disparaître, et même le présent, identifié, est déjà relégué au passé. Le nirvana n'a pas d'existence, seule l'absence de souffrance nous y conduit. Immensément pleine d'un vide ineffable est la contemplation.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
alexz
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 12 Nov 2013 - 11:08    Sujet du message: Bricolage de débutant... Répondre en citant

Merci beaucoup Sönam c'est magnifique, très étonnant et très instructif, merci beaucoup, je vais relire ces conseils plusieurs fois ;-)

Je vais conserver très précieusement tout ces conseils Wink
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:56    Sujet du message: Bricolage de débutant...

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com