Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Hinayana, Mahayana et autres Yanas

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahayana
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Mer 8 Oct 2014 - 09:45    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Quelques explications sur les yanas, selon l'école des anciennes traductions (Nyingmapa) par Tulku Thondup ...

D’après la tradition nyingma, la totalité des enseignements bouddhistes, soutriques et tantriques, sont classés en « neuf yānas » (Theg-Pa dGu) :

Les trois yānas soutriques :
a. Shrāvakayāna (Nyan-Thos), hīnayāna
b. Pratyekabuddhayāna (Rang-Sangs-rGyas), hīnayāna
c. Bodhisattvayāna (Byang-Ch’ub Sems-dPa’), mahayāna

Les trois yānas tantriques extérieurs (Phyi-rGyud sDe-gSum) :
a. Kriyāyoga (Bya-rGyud)
b. Caryāyoga (sPyod-rGyud)
c. Yogatantra (rNal-‘Byor rGyud)

Les trois yānas tantriques intérieurs (Nang-rGyud)
a. Mahāyoga (rNal-‘Byor Ch’en-Po)
b. Anuyoga (rJes-Su rNal-‘Byor)
c. Atiyoga (Shin-Tu rNal-‘Byor)

Les différents niveaux de yānas ne sont pas un système qui présente des théories contradictoires ou qui conduit à des buts différents : les yānas sont tous des processus permettant d’avancer sur la même voie d’apprentissage. Ils conduisent, directement ou indirectement, au but ultime et révèlent l’état illuminé, la bouddhéité. A cause de la différence d’acuité intellectuelle et de prédisposition des pratiquants, certains peuvent débuter à partir des yānas inférieurs et progresser en fonction de la force de leurs expériences. Un disciple ordinaire pratique un yāna inférieur et continue à le pratiquer jusqu’au moment où il est prêt à passer à une pratique supérieure. Ceux qui possèdent un esprit exceptionnellement brillant et de fortes bases karmiques provenant du passé, peuvent passer directement à des yānas plus élevés, tels qu’atiyoga, et peuvent même atteindre instantanément le résultat.

Dans le shrāvakayāna la vue est la réalisation de l’absence d’un soi d’un individu. Le but principal de la réalisation est l’accomplissement de la cessation, la paix et le bonheur pour soi-même. La pratique consiste à observer une quelconque des « huit catégories de préceptes de l’émancipation individuelle » (So-Thar Ris-brGyad). La méditation consiste à maintenir son esprit dans la tranquillité (Zhi-gNas) et à réaliser la pensée intuitive profonde (Lhag-mThong) des « quatre noble vérités » (‘Phags-Pa’i bDen-Pa bZhi) et leurs « seize aspects » (Khyad-Ch’os bChu-Drug). Le résultat est la réalisation des « huit étapes des niveaux » (sKyes-Bu Zung-bZhi Ya-brGyad), la huitième étant la réalisation de l’état d’arhat [Celui qui soumet les ennemis ou Le Noble].

Dans le pratyekabuddhayāna la vue est la réalisation de l’absence d’un soi de l’individu et des phénomènes, mais le plus petit moment indivisible est tenu pour réel. Le but principal est la réalisation, pour soi-même et par ses efforts individuels, de l’état d’arhat d’un pratyekabuddha. La pratique consiste à observer n’importe laquelle des huit catégories de préceptes. Les pratiquants méditent sur la constante tranquillité et sur les « quatre nobles vérités et leurs seize aspects », et plus particulièrement sur les « douze liens de la chaîne des causes interdépendantes » (rTen-‘Brel Yan-Lag bChu-gNyis), dans l’ordre successif et inverse (Lugs-‘Byung-lDog). Le résultat obtenu est l’état d’arhat.

Dans le bodhisattvayāna la vue est la réalisation de l’absence d’un soi de tous les existants phénoménaux. Le but principal est de mener tous les êtres vivants à l’état de parfaite illumination ou bouddhéité. La pratique principale est l’apprentissage des six perfections : générosité, discipline éthique, patience, diligence, contemplation et sagesse. Les pratiquants méditent sur la « double absence d’un soi » (bDag-Med gNyis) et la « quadruple voie de l’apprentissage » (Lam-bZhi) avec « les trente-sept ailes de l’illumination » (Byang-Phogs Kyi Ch’os Sum-bChu rTsa-bDun). Le résultat est la réalisation de la bouddhéité pourvue de « deux corps » (sKu-gNyis), le corps sans forme pour eux-mêmes et les corps avec forme pour le bien des autres.


Début 2015 devrait sortir la traduction française de "The Practice of Dzogchen" qui réunit quelques "trésors" de Longchen Rabjam et une excellente introduction/présentation de Tulku Thondup qui rend véritablement accessible ces histoires de yanas et véhicules.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Oct 2014 - 09:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Ven 21 Nov 2014 - 21:18    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Citation:
Dans le bodhisattvayāna [...] Les pratiquants méditent sur la « double absence d’un soi » (bDag-Med gNyis)

C'est-à-dire celle des personnes et des phénomènes ? Etant donné que les bouddhas-par-soi (pratyekabuddhas) pratiquent déjà cette "double absence de soi", est-ce pour signifier qu'elle est plus profonde chez les parfaits bouddhas (samyaksambuddha) ?

Ah, je viens de trouver je crois :

Citation:
Dans le pratyekabuddhayāna la vue est la réalisation de l’absence d’un soi de l’individu et des phénomènes, mais le plus petit moment indivisible est tenu pour réel.


Donc c'est bien une question de vision plus profonde de l'absence d'un soi.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.


Dernière édition par _bodhi le Sam 22 Nov 2014 - 12:15; édité 1 fois
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Ven 21 Nov 2014 - 21:59    Sujet du message: Re: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Sönam a écrit:
Ceux qui possèdent un esprit exceptionnellement brillant et de fortes bases karmiques provenant du passé, peuvent passer directement à des yānas plus élevés, tels qu’atiyoga, et peuvent même atteindre instantanément le résultat.

Est-ce que ça veut dire que tous les pratiquants dzogchen sont des êtres à l'esprit brillant ?
Et que ceux qui ne le sont pas se sont trompés de voie ?

________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 12:10    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

_bodhi a écrit:
Citation:
Les pratiquants méditent sur la « double absence d’un soi » (bDag-Med gNyis)

C'est-à-dire celle des personnes et des phénomènes ?


oui
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 12:16    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Sönam, j'ai édité mon post... C'est toujours oui ? Mr. Green
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 12:18    Sujet du message: Re: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

ted a écrit:
Sönam a écrit:
Ceux qui possèdent un esprit exceptionnellement brillant et de fortes bases karmiques provenant du passé, peuvent passer directement à des yānas plus élevés, tels qu’atiyoga, et peuvent même atteindre instantanément le résultat.

Est-ce que ça veut dire que tous les pratiquants dzogchen sont des êtres à l'esprit brillant ?
Et que ceux qui ne le sont pas se sont trompés de voie ?


Il est dit que ceux qui pratiquent dzogchen aujourd'hui l'ont déjà rencontré dans une vie précédente ... c'est ce que disent les maîtres.
Et puis en terme de progression, dans la mesure où dzogchen est le 9ème yana, ceux qui le pratiquent ont accumulés pendants des kalpas, de renaissance en renaissance, pour se retrouver suivre les enseignements d'un maître dzogchen aujourd'hui.
Pour couper court à toute frustration éventuelle, n'oublions que nous héritons d'un continuum karmique, qui fait que nous (le je) ne sommes pas responsable de cette accumulation de mérite, d'autres "je" l'ont accumulé pour nous le transmettre en héritage. Par contre nous serons responsable du continuum que nous transmettrons ... ainsi surtout pas d'orgueil, ni de frustrations.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 12:21    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

_bodhi a écrit:
Sönam, j'ai édité mon post... C'est toujours oui ? Mr. Green


en doutais-tu ?
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 12:30    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Citation:
Pour couper court à toute frustration éventuelle, n'oublions que nous héritons d'un continuum karmique, qui fait que nous (le je) ne sommes pas responsable de cette accumulation de mérite, d'autres "je" l'ont accumulé pour nous le transmettre en héritage. Par contre nous serons responsable du continuum que nous transmettrons ... ainsi surtout pas d'orgueil, ni de frustrations.

Nous ne sommes qu'un maillon d'une même chaîne. Ainsi nous n'avons qu'une seule vie et nous devons la mettre à profit. C'est une façon de voir. Ou alors nous avons plusieurs vies, ni les mêmes, ni différentes.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Karma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 1 809
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 15:19    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

_bodhi a écrit:
Citation:
Pour couper court à toute frustration éventuelle, n'oublions que nous héritons d'un continuum karmique, qui fait que nous (le je) ne sommes pas responsable de cette accumulation de mérite, d'autres "je" l'ont accumulé pour nous le transmettre en héritage. Par contre nous serons responsable du continuum que nous transmettrons ... ainsi surtout pas d'orgueil, ni de frustrations.

Nous ne sommes qu'un maillon d'une même chaîne. Ainsi nous n'avons qu'une seule vie et nous devons la mettre à profit. C'est une façon de voir.

Ou alors nous avons plusieurs vies, ni les mêmes, ni différentes.
.
Nous avons plusieurs vies de l'être subtil. Exact. Cette chaîne est ininterrompue, c'est le continuum parfait .
C'est celà la réalité de l' Un.
________________________________________
Contempler le néant et le vide sans renoncer à la compassion.
Soûtra de la Liberté inconcevable
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 16:05    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Mais qu'est ce qu'un esprit "extrêmement brillant" quand ce qui est attendu est simplement la simplicité extrême du non-agir le plus lisse ?
L'état contemplatif où ni faire ni non-faire n'est envisagé ?
A être trop malin, ne risque t'on pas de passer à coté de tant de simplicité ?

pas mauvaises, ces frites...
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 18:32    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Je crois que ce soit une question d'être malin ou d'avoir un QI élevé, je crois que c'est plutôt une histoire d'intuition, de "don".

Un musicien a le don, une sensibilité, un ressenti plus fort que la normale au son, aux notes. La spiritualité, c'est comme la musique. Peu de gens y rentrent après avoir suivi un long raisonnement, en général ils ressentent comme un appel, comme une fascination par rapport à elle.

Il y a des rencontres qui bouleversent. Le rocker aura rencontré la musique d'un autre rocker et sera devenu lui-même rocker, une personne aura entamé son chemin spirituel après avoir rencontré un être trés évolué spirituellement.

Ramakrishna disait : "Le vent de la grâce divine souffle sans cesse, les hardis marins haussent haut les voiles".

"Le vent de la grâce divine" peut être remplacé par "le vent des bénédictions de tous les maitres des 3 temps"

Certains ressentent plus le vent dans une tradition que dans une autre et dans une même tradition certains ressentent le vent plus que d'autres.

"On juge un arbre à ses fruits". Que fais-t-on à partir de cette expérience fondamentale? Je crois que les les fruits de tous les bons pratiquants de toutes les traditions se valent.

Certains ont puisé leur force en se connectant à leur nature fondamentale, d'autres l'ont puisé dans la prière.

Même dans le Dzogchen, il y des histoires de moine un peu simplet dont les autres moines se moquaient plus ou moins mais qui à sa mort a transformé son corps en corps arc-en-ciel.

L'important est d'être à l'aise, d'avoir la sensation d'être à la maison dans la tradition que l'on suit.

Ramkrishna; Lama Guendune, Ryokan, Issa, n'étaient pas célèbres pour leur intelligence mais pour leur sagesse. Quelques fois les gens très intelligents se piegent dans leur intelligence et oublient, l'intuition, le sentiment, le ressenti. mais il y a aussi des gens intelligents qui ne font pas cette erreur et qui prennent en compte l'intuition, le sentiment, le ressenti.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 18:34    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Une fois que l'on a rencontré le dzogchen, l'esprit brillant c'est celui qui s’attèle avec zèle à la pratique (quelle qu'elle soit), qui désire sincèrement atteindre l'éveil, qui ne fait preuve que de peu de faiblesse dans ce qui est sa discipline.
De toutes façons, pour dzogchen c'est pas complqué, ça commence avec l'introduction directe ... avant ce n'est pas dzogchen.

Le testament de Garab Dorjé :
1) Introduction directe avec un maître éclairé
2) élimination du doute
3) persévérer

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Dim 23 Nov 2014 - 16:25    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas Répondre en citant

Karma lhamo a écrit:
_bodhi a écrit:
Citation:
Pour couper court à toute frustration éventuelle, n'oublions que nous héritons d'un continuum karmique, qui fait que nous (le je) ne sommes pas responsable de cette accumulation de mérite, d'autres "je" l'ont accumulé pour nous le transmettre en héritage. Par contre nous serons responsable du continuum que nous transmettrons ... ainsi surtout pas d'orgueil, ni de frustrations.

Nous ne sommes qu'un maillon d'une même chaîne. Ainsi nous n'avons qu'une seule vie et nous devons la mettre à profit. C'est une façon de voir.

Ou alors nous avons plusieurs vies, ni les mêmes, ni différentes.
.
Nous avons plusieurs vies de l'être subtil. Exact. Cette chaîne est ininterrompue, c'est le continuum parfait .
C'est celà la réalité de l' Un.

Ininterrompue jusqu'à présent je suppose. Pourquoi emploies-tu le terme de "parfait" ? Qu'elle est ta définition de l'être subtil ?
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:51    Sujet du message: Hinayana, Mahayana et autres Yanas

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahayana Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com