Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ?

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 13:59    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

De nombreuses œuvres d'art m'ont marqué et éveillé à la beauté, et je trouve qu'il y a de la beauté dans le fait de poursuivre et de réaliser ses rêves. Néanmoins, quel que soit le but poursuivi (écrire un livre, construire de beaux bâtiments, des avions, composer de la musique...), il semble que cette quête soit égoïste : que l’œuvre rende service à la communauté ou non, l'aspirant s'en fiche, du moment qu'elle le satisfait lui-même.
Ces buts prennent place dans le monde du samsara, mais c'est comme s'il y avait un lien avec l'éveil aussi, l'aspiration à la libération (je pense que nous sommes nombreux à avoir versé des larmes, au moins une fois, en voyant un film, en entendant une musique, une parole, en contemplant un tableau... larmes de joie qui, je pense, nous font entrevoir le monde de la beauté, l'état de conscience des éveillés.)
Voici donc ma question : vaut-il mieux réaliser ses rêves que nous portons depuis l'enfance, si nous en avons, ou bien plutôt s'efforcer à réaliser notre véritable nature par la méditation et tout ce qui peut nous mener à l'éveil ?
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 13:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 14:57    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

Si on pratique sans ambition, en voyant la méditation comme un art de vivre, je oense que les deux sont compatibles.

Vouloir changer, vouloir réaliser des états de conscience est une attitude qui empêche le contentement, bloque l'expérience de plénitude, l'expérience de gouter, d'être l'instant présent qui justement est le moyen d'évoluer.

Lâcher prise au vouloir changer.

Etre créatif artistiquement peut être un plongement de la méditation.

"D'où vient l'inspiration?", la question que se posent les artistes et "Quel était mon visage avant ma naissance", une question que se posent certains les méditants se ressemblent beaucoup.

Pour certains artistes le dérèglement de tous les sens est le moyen de trouver l'inspiration, je crois qu'il est possible d'avoir le même type d'inspiration par le le règlement de tous les sens par des pratiques régulières de méditation, yoga, tai chi, etc
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 15:15    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

J'avais écrit un long message qui vient de s'effacer, ce devait donc être des bétises.

Du coup no comment!
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 17:47    Sujet du message: Re: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

melancholia24 a écrit:

Voici donc ma question : vaut-il mieux réaliser ses rêves que nous portons depuis l'enfance, si nous en avons, ou bien plutôt s'efforcer à réaliser notre véritable nature par la méditation et tout ce qui peut nous mener à l'éveil ?


Pourquoi opposer les deux ? Il n'est pas dit qu'il faille abandonner ses rêves, mais que si nous voulions sortir du cercle de la souffrance, des renaissances sans fin, il fallait pas créer de l'attachement, outre mesure, dans ce que nous entreprenons ... c'est le sens du détachement. Et d'ailleurs l'acte créatif véritable n'est-il pas dépourvu de tout attachement ?

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 17:59    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

Oh nooon phap récrivez-le Laughing c'est vrai qu'après un long temps de rédaction le message s'efface...
Citation:
Si on pratique sans ambition, en voyant la méditation comme un art de vivre, je oense que les deux sont compatibles.

Jean, et si l'on pratique avec le véritable désir d'atteindre la libération ?
Ce sujet en rejoint un autre, sur la passion artistique et l'avancée spirituelle. Sönam, j'oppose les deux car j'ai l'impression qu'un être éveillé n'a pas à être artiste (il y a déjà eu des contre-exemples mais je m'explique) : l'art me semble être un moyen de délivrance, un moyen de dénoncer les souffrances et d'en sortir, provisoirement du moins (la fameuse catharsis). Or, un être éveillé est censé ne plus ressentir de souffrance. J'ai aussi lancé ce sujet car, tant que je suis dans le samsara, l'art me semble encore très sensé et essentiel et, tant que l'on est porteurs d'illusions, on peut se sentir apte à mettre au monde une œuvre qui pourrait exprimer notre sentiment sur la vie.
Citation:
Pourquoi opposer les deux ? Il n'est pas dit qu'il faille abandonner ses rêves, mais que si nous voulions sortir du cercle de la souffrance, des renaissances sans fin, il fallait pas créer de l'attachement, outre mesure, dans ce que nous entreprenons ...

Donc pour moi, atteindre l'éveil serait synonyme d'annihiler ses rêves (dont on n'aurait plus besoin), puisque les souffrances et le sentiment d'individualité seraient réduits à néant.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 18:07    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

"l'art me semble être un moyen de délivrance, un moyen de dénoncer les souffrances et d'en sortir" ... c'est un point de vue. L'art peut-être un merveilleux moyen, une discipline, pour sortir de l'emprise d'un ego et assumer le geste spontané, non réfléchi.

Paul Klee disait "L'art ne reproduit pas le visible, il rend visible". C'est l'apprentissage de l'acte spontané, celui qui ne passe pas par une élaboration de l'esprit.

Pourquoi faire intervenir la pensée et ses imperfections dans la vision du monde. Il n'est pas fait de différence entre beau et vilain ... le faire serait un concept.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 18:53    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

Bah zut... pack avait apporté une réponse vraiment belle mais elle a disparu... merci en tout cas pour votre réponse que j'ai encore un peu en tête ! Et qui aussi est similaire à ce que Sönam écrit : "Il n'est pas fait de différence entre beau et vilain ..."
Citation:
L'art peut-être un merveilleux moyen, une discipline, pour sortir de l'emprise d'un ego et assumer le geste spontané, non réfléchi.
L'emprise de l'égo n'est-elle pas une souffrance ? Dans ce cas, Sönam, le fait que l'art est un moyen de délivrance ne reste-t-il qu'un point de vue ? "Le faire ne serait qu'un concept", dites-vous aussi ; je serais sans doute d'accord si Eckhart Tolle, être éveillé, n'aurait pas lui-même concédé que ces temps-ci beaucoup de laideur se faisait jour ! Laughing
Mais je garde la réponse de pack comme parfaite, quelle dommage qu'elle ait disparue Crying or Very sad
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 459

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 18:57    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

Voilà, voilà ... c'était à retoucher ! Wink

melancholia24 a écrit:

Jean, et si l'on pratique avec le véritable désir d'atteindre la libération ?


Je ne suis pas Jean mais je pose la question de qu'est-ce que le "véritable" désir et surtout qui doit atteindre cette libération ?

Ça me fait penser au peintre Bram van Veld qui disait : "je peins l’impossibilité de peindre". Une façon de dire que quand il y a œuvre il n'y a plus personne pour l'exécuter. L'artiste s'est entièrement effacé. Si l'artiste a "produit" quelque chose (encore plus qui parle de ses sentiments) ce n'est pas une œuvre, c'est un geste de l'ego.
Ce qui est encore magnifiquement illustré par sa phrase : " Je ne peux rien dire, rien expliquer. La toile ne vient pas de la tête, mais de la vie. "


Un être éveillé est un véritable Artiste qui ne fige rien et pour qui la beauté, comme dit Sönam, transcende la notion de beau et de laid. Un être éveillé n'est pas sensé ne plus ressentir de souffrances mais simplement ne plus les voir, les appréhender comme un problème ; ne pas partir en croisade contre "l'effet" souffrance ; ne pas souffrir de la souffrance qui est une composante du samsara. La souffrance est ce qu'elle est, il fait ce qu'il faut faire mais ne souffre pas de ce qui est, tel que c'est.
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 19:18    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

Aaaaaaaaaah Very Happy
Pack vous m'émerveillez complètement, cette réponse est en effet plus belle encore.
Je qualifiais le désir d'atteindre la libération de "véritable" puisque Jean, mais comme beaucoup d'autres aussi, parle de pratiquer pour viser une tranquillité plus relative : "Si on pratique sans ambition, en voyant la méditation comme un art de vivre...", tandis que la méditation peut aussi être vue comme un exercice plus intense, et même comme but, comme sens de la vie à part entière (j'avais lu cette histoire où un homme, à force de méditer, était devenu un arbre ; et puis, les moines méditant plus de 15h par jour ne sont pas rares). C'est de ce "type" de méditation-là que je parle : vaut-il mieux viser cela, ou accomplir ses rêves ?
Mais la question me semble n'avoir plus lieu d'être après ces réponses : il n'est personne pour atteindre la libération, il n'y a qu'un monde où les choses se font et se défont.
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 459

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 19:32    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

melancholia24 a écrit:
"Le faire ne serait qu'un concept", dites-vous aussi ; je serais sans doute d'accord si Eckhart Tolle, être éveillé, n'aurait pas lui-même concédé que ces temps-ci beaucoup de laideur se faisait jour ! Laughing
Ce qualificatif d'être éveillé peut prêter à confusion, on ne peut savoir où en est un individu surtout s'il n'est reconnu que par lui-même ou par autrui sans critères de référence autres que le discours de la personne. On peut très bien accéder à certains niveaux ou espaces de liberté, mais ils sont loin d'être définitivement et totalement établis.
C'est, comme dans le bouddhisme, être sur le cheminement du bodhisattva où l'on traverse une exploration intérieure de plus en plus subtile. Mais il est délicat de dire que l'on est arrivé quelque part ou que l'on a atteint quelque chose (qu'est-ce qui pourrait bien être atteint ?).

Donc, tout cela pour dire, qu'il n'est pas avéré que la laideur soit laide ! Laughing
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 19:50    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

Oui tout à fait, je commettais l'erreur de prêter plus d'importance aux dires des autres qu'à mon expérience, puisque je conçois très bien que tout soit beau. Eckhart Tolle est reconnu par tous, même par le Dalaï Lama il me semble, comme étant éveillé. Mais vous faites bien de me rappeler de rester prudent avec ce terme Laughing
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 459

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 20:55    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ? Répondre en citant

melancholia24 a écrit:
...
tandis que la méditation peut aussi être vue comme un exercice plus intense, et même comme but, comme sens de la vie à part entière (j'avais lu cette histoire où un homme, à force de méditer, était devenu un arbre ; et puis, les moines méditant plus de 15h par jour ne sont pas rares). C'est de ce "type" de méditation-là que je parle : vaut-il mieux viser cela, ou accomplir ses rêves ?



Il y a toujours intensité dans la vie, mais cela se dévoile quand un grand espace s’ouvre en soi. Classiquement on dit que tout est déjà là potentiellement.

C’est cet État Naturel dont on parle dans le dzogchen et il apparaît que le pas pour qu’il s’actualise n’est pas une épreuve de force. C’est plutôt tout en finesse, en ouverture, détente en la clarté et la sensation que la magie peut opérer. Un maître pointe en soi la direction, éclaire ponctuellement ou durablement ce potentiel prêt à se dévoiler, puis la confiance en cette plénitude passe par osmose et finalement l’Etat rayonne et se développe permettant de s’y installer et d’y reposer de plus en plus durablement et avec toujours plus de joie.


Ça c’est accomplir ses rêves sans rien viser d’autre que ce qui est fondamental. Pas de séparation, de dichotomie. Rien n’est en dehors de la vie donc du dharma. Il n'y a rien à chercher d'intense autre que Cela.
Les membres suivants remercient pack pour ce message :
Karma lhamo (26/12/14)
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:38    Sujet du message: Poursuivre ses rêves ou s'efforcer d'atteindre l'éveil ?

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com