Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Karma (bis)

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2015 - 20:38    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

Bonjour,
je me permets de relancer le sujet car une question me titille beaucoup ces temps-ci.
L'être bon, lorsqu'il voit une injustice, essaie de s'y opposer. Cependant, si tout est vraiment lié au karma, les injustices sont justes ! Elles permettent à celui qui la subit de rétablir son équilibre karmique.
Je me disais cela il y a peu de temps en assistant à la conférence d'un homme dans lequel je voyais (à tort, ou pas) un futur manipulateur politique en raison de son ton, de ses manières, etc. Je me suis dit ensuite qu'après tout c'était sa vie, que cela ne me regardait pas. Mais tout de même, si vraiment il est destiné à monter, des milliers de personnes peuvent se mettre à le suivre. Cela m'effraya un peu, mais en me demandant en quoi cela me regarde, je ne trouve pas... ainsi, si cette personne fait le mal (j'exagère peut-être !), s'agira-t-il simplement pour les "victimes" d'un rééquilibrage de leur karma ?
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Jan 2015 - 20:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2015 - 22:20    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

C'est la raison pour laquelle il est absurde de vouloir "aider" les êtres sur la voie. La seule personne à aider c'est toi même, et te donner tous les moyens pour réaliser la bouddhéité. Là, seulement, tu pourras "comprendre" les karmas et aider les êtres ...

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
phap
Membre Fondateur

En ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 00:18    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

+1

Cela ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire pour les autres dans la vie de tous les jours (on fait ce qu'on peut selon nos moyens), mais de bien se rendre compte que tant que l'on est sous l'emprise de la confusion, on ne peut pas faire grand chose...
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 03:49    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

melancholia24 a écrit:
Bonjour,
je me permets de relancer le sujet car une question me titille beaucoup ces temps-ci.
L'être bon, lorsqu'il voit une injustice, essaie de s'y opposer. Cependant, si tout est vraiment lié au karma, les injustices sont justes ! Elles permettent à celui qui la subit de rétablir son équilibre karmique.
Je me disais cela il y a peu de temps en assistant à la conférence d'un homme dans lequel je voyais (à tort, ou pas) un futur manipulateur politique en raison de son ton, de ses manières, etc. Je me suis dit ensuite qu'après tout c'était sa vie, que cela ne me regardait pas. Mais tout de même, si vraiment il est destiné à monter, des milliers de personnes peuvent se mettre à le suivre. Cela m'effraya un peu, mais en me demandant en quoi cela me regarde, je ne trouve pas... ainsi, si cette personne fait le mal (j'exagère peut-être !), s'agira-t-il simplement pour les "victimes" d'un rééquilibrage de leur karma ?

Laisser les autres dans la souffrance sous prétexte que c'est leur karma, me semble être le meilleur moyen d'aller en enfer.
La rétribution karmique n'est pas une punition, mais une conséquence. Il n'y a ni justice, ni injustice. Il n'y a ni justice à préserver, ni injustice à combattre.

Un bouddhiste essaie de faire le bien. Et évite de faire le mal.
S'il voit quelqu'un qui souffre, il essaie de l'aider. Ou alors, si ce n'est pas possible, il évite d'aggraver la souffrance de l'autre.
Le bouddhiste n'a pas à se demander pourquoi cette personne souffre karmiquement. Parce que seul un éveillé peut connaître de façon détaillée le karma des êtres.
Le karma n'est pas une punition, mais une conséquence.
On ne laisse pas quelqu'un souffrir les pieds ensanglantés, sous prétexte qu'il n'avait qu'à ne pas marcher nu-pied.

Le pratiquant essaie de faire le bien, évite de faire le mal, et purifie son esprit.
Dans le cas contraire, il ira en enfer.
A prendre comme une métaphore si il veut. C'est lui qui voit.
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Adiós
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2013
Messages: 360

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 09:21    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

Ce qui est en jeu dans le karma nous dépasse.
Autrement -et à un niveau assez simple- ce qui est injuste est injuste, même s’il y a probablement des aspects plus profonds à considérer, mais n’y ayant pas accès…

Il y a certainement un équilibre à trouver entre soi-même et les autres. Dans le bouddhisme je crois qu’on a tendance à chercher à balayer devant sa porte, et éventuellement à se limiter à cela, c’est une réputation
En un sens c’est sagesse. Mais développer de l’égoïsme ne l’est sans doute pas, on peut je pense développer une conscience sociale. L'égoïsme me paraît la source de bien des maux...

Je me suis souvent demandé pourquoi on ne trouvait pas l’égoïsme comme poison racine mais à sa place la colère, le désir et l’ignorance. Je pense que l’égoïsme est lié à ces poisons racines, mais il n’est pas directement nommé alors même que la question de l’ego est omniprésente dans le bouddhisme.
Karma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 1 809
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 12:42    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

[quote="ted"]
melancholia24 a écrit:
Bonjour,
je me permets de relancer le sujet car une question me titille beaucoup ces temps-ci.
L'être bon, lorsqu'il voit une injustice, essaie de s'y opposer. Cependant, si tout est vraiment lié au karma, les injustices sont justes ! Elles permettent à celui qui la subit de rétablir son équilibre karmique.
Je me disais cela il y a peu de temps en assistant à la conférence d'un homme dans lequel je voyais (à tort, ou pas) un futur manipulateur politique en raison de son ton, de ses manières, etc. Je me suis dit ensuite qu'après tout c'était sa vie, que cela ne me regardait pas. Mais tout de même, si vraiment il est destiné à monter, des milliers de personnes peuvent se mettre à le suivre. Cela m'effraya un peu, mais en me demandant en quoi cela me regarde, je ne trouve pas... ainsi, si cette personne fait le mal (j'exagère peut-être !), s'agira-t-il simplement pour les "victimes" d'un rééquilibrage de leur karma ?


a notion de karma est banalisée., popularisée. Elle existe en application de la loi des causes et effets. il n'y a pas comme le dit Ted ni justice ni injustice. Tout repose sur ce que l'individu comprends de son action. Il crée par la force de sa vision erronée. Il crée par son habituation à croire qu'il est le maître de son destin . L'enchaînement des causes échappe à son contrôle et n'oublions pas l'alaya vigniana receptacle et héritage aussi bien des fruits que de celui de l'esprit assujetti au samsara.
Notre devoir est celui d'aider l'autre dans les limites de notre propre capacité à gérer sa souffrance.
Si nous sommes éveillés notre pouvoir est celui du bouddha dans la forme. Si nus avons acquis les connaissances nous avons alors la possibilité de pouvoir donner les directives qui entraînerons l'autre sur la voie. Autrement faisons appelle à l'intelligence intuitive.
C'est ce que je pense.
Deulma
________________________________________
Contempler le néant et le vide sans renoncer à la compassion.
Soûtra de la Liberté inconcevable
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 13:09    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

Legpa Tharchin a écrit:

Je me suis souvent demandé pourquoi on ne trouvait pas l’égoïsme comme poison racine mais à sa place la colère, le désir et l’ignorance. Je pense que l’égoïsme est lié à ces poisons racines, mais il n’est pas directement nommé alors même que la question de l’ego est omniprésente dans le bouddhisme.

En fait l'égoïsme est un comportement, ou un état d'esprit, qui est habité par l'ignorance (de saisie d'un je). Alors que l'égoïsme est une conscience mentale qui a pour objet un je qui semble exister par lui-même, l'ignorance est un facteur mental (ou une composante de la conscience mentale) qui est directement responsable de la manière dont l'objet apparaît à cette conscience mentale.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 17:54    Sujet du message: Re: Karma (bis) Répondre en citant

melancholia24 a écrit:
Bonjour,
je me permets de relancer le sujet car une question me titille beaucoup ces temps-ci.
L'être bon, lorsqu'il voit une injustice, essaie de s'y opposer. Cependant, si tout est vraiment lié au karma, les injustices sont justes ! Elles permettent à celui qui la subit de rétablir son équilibre karmique.
Je me disais cela il y a peu de temps en assistant à la conférence d'un homme dans lequel je voyais (à tort, ou pas) un futur manipulateur politique en raison de son ton, de ses manières, etc. Je me suis dit ensuite qu'après tout c'était sa vie, que cela ne me regardait pas. Mais tout de même, si vraiment il est destiné à monter, des milliers de personnes peuvent se mettre à le suivre. Cela m'effraya un peu, mais en me demandant en quoi cela me regarde, je ne trouve pas... ainsi, si cette personne fait le mal (j'exagère peut-être !), s'agira-t-il simplement pour les "victimes" d'un rééquilibrage de leur karma ?

Si nous pouvons faire quelque chose et que nous ne faisons rien, où est la compassion ? En tant que bodhisattva, c'est la souffrance qui doit être combattue, et pas seulement la nôtre. C'est la souffrance qui est insupportable, quelle que soit la forme qu'elle prend. Pouvons-nous vraiment être heureux quand d'autres sont malheureux ? Maintenant l'intention ne suffit pas; il faut les moyens habiles. Et dans la confusion, ce n'est pas toujours facile de savoir ce qui est bon ou non. C'est pourquoi nous devons augmenter notre degré de sagesse pour pouvoir être véritablement efficace. Le bouddha lui-même a hésité avant de finalement enseigner, c'est dire...
Tant qu'un mauvais karma n'a pas mûri il peut être purifié par 4 pouvoirs : la confiance ou la foi, le regret, l'action qui s'oppose et la promesse. On n'est pas obligé de souffrir pour purifier son mauvais karma. Maintenant on comprend bien qu'on ne peut faire le bonheur des autres contre leur gré. Ce sont eux qui peuvent et doivent accomplir cette purification. Si l'on sent qu'ils sont ouverts, on peut leur proposer, mais si l'on sent qu'ils sont réfractaires, on risque surtout d'empirer les choses car ils risquent de rejeter le dharma ce qui n'est pas une bonne chose pour eux. On peut éventuellement lancer des bouées, des ballons d'essais, tâter le terrain, les amener progressivement si l'on est habile. Ne soyons pas un éléphant dans un magasin de porcelaine.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 23:17    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

Merci pour ces réponses aussi détaillées que variées.
Que penser de la compassion alors ? Des massacres perpétués à distance, des guerres contre lesquelles nous ne pouvons rien : la compassion est-elle une qualité ? Quelquefois elle s'empare de nous, d'autres fois on n'en ressent pas ; faut-il tenter de continuer d'éprouver ce sentiment ? Ne faut-il pas laisser simplement la loi du karma s'accomplir, puisque aussi bien quelquefois on ne peut rien faire ?
Quy Nhon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2014
Messages: 19
Localisation: Vietnam

MessagePosté le: Sam 28 Fév 2015 - 12:02    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

L'enseignement bouddhiste :
-nous explique le karma pour nous permettre de comprendre le présence de situations inégalitaires : des gens riches/des gens ayant à peine de quoi vivre, des gens jouissant d'une bonne santé/des gens affligées par une maladie grave, des gens jouissant de relations paisibles avec leur entourage/des gens affligés par la malveillance d'une partie de leur entourage, etc...
-met en avant l'importance de cultiver la compassion, sentiment qui nous incite à souhaiter que tous les êtres puissent être heureux, y compris ceux qui nous ont causés du tort,
-à partir de là, nous sommes naturellement motivés pour aider ceux qui souffrent, dans la mesure de nos moyens, de nos capacités. Ce faisant nous accomplissons "des actes méritoires" qui génèrent un karma positif dont les effets se manifesteront dans cette vie ou dans une existence ultérieure.

Il est donc très clair qu'un pratiquant bouddhiste qui comprend la notion de karma ne détourne pas le regard quand il voit quelqu'un en souffrance. S'il y a des situations où on ne peut rien y faire, on peut toujours avoir une courte pensée/prière pour que la souffrance dont on est témoin s'achève au plus tôt.

Chacun cultive et développe la compassion comme il peut, il n'y a personne pour nous juger. Mais il est certain que la compassion fait partie de toute pratique bouddhiste digne de ce nom.

J'espère que ceci répond quelque peu aux dernières questions que tu as écrites.
________________________________________
Puissiez-vous et votre famille être en paix et heureux.
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Sam 28 Fév 2015 - 13:26    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

Citation:
Dans le mahayana, la voie universelle du Bouddha, les deux pôles du cheminement sont karuna et shunyata, compassion et vacuité. Les deux procèdent d'une expérience commune d'éveil et y conduisent. Sur la voie, ils sont complémentaires, s'entraident et, finalement, la réalisation parfaite de l'un contient celle de l'autre. Ainsi la vacuité a pour cœur la compassion, elle en est la matrice et, réciproquement, la compassion est matrice de vacuité. Comprenez que l'au-delà de l’ego, de l'égoïsme, l'altruisme qu'est la compassion conduit finalement à l'au-delà de l’ego qu'est l'absence de son illusion, c'est-à-dire la vacuité.
La vacuité, vide d'illusion ou plein de réalité ? Revue Dharma, Sangha-Rimay

________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
melancholia24
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2014
Messages: 62
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 28 Fév 2015 - 14:02    Sujet du message: Karma (bis) Répondre en citant

Merci pour vos réponses. Quy Nhon, vous répondez parfaitement à mes questionnements, je comprends maintenant en quoi le simple souhait que quelqu'un aille mieux est bénéfique à tous points de vue. J'avais tendance à utiliser plutôt l'ignorance (enfin, le déni) auparavant, même si j'avais un peu mal au cœur... Mais en bon matérialiste, je me disais "Puisqu'on ne peut rien faire, autant détourner le regard !" Peut-être ce genre de pensées n'est-il pas blâmable, mais je comprends qu'à la longue, ceci peut mener à l'insensibilité et à la politique de l'autruche en général. Merci aussi à vous, _bodhi, vos éclaircissements me sont aussi importants.
Ortho
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 212
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 3 Mar 2015 - 23:47    Sujet du message: Karma bis Répondre en citant

Il est difficile de répondre car nous ne sommes, ni illuminés, ni éveillés et nous ne pouvons répondre qu'avec des bribes d'Enseignement.

J'ai rencontré un petit livre intéressant récemment (un de plus)de Gérard Pilet (AZI), disciple de Maître Taisen DESHIMARU, intitulé:
S'étudier soi-même Ed.Kan Jizaï.Il aborde des sujets simples comme l'ego,le karma, la conscience, la pratique (ZEN)

Sur le site du jardin de la grande compassion (Lama Tsultrim Gyamtso), il y a un enseignement de Lama Guendune sur la nature de l'esprit (et donc du karma en un sens):
http://www.thouktchenling.net/enseignements/#Chant-01
Aller au chapitre: "Petits chants du cœur échappés de ma bouche".

C'est enfin une recherche d'une vie, où un certain nombre d'indices vous donnerons des possibilités de comprendre la nature du karma.
Nous vivons des temps difficiles, il faut se préparer à recevoir un karma qui ne sera pas toujours rose... Crying or Very sad
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:34    Sujet du message: Karma (bis)

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com