Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
compréhension

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2015 - 10:51    Sujet du message: compréhension Répondre en citant

bonjour

je viens partager ici un texte ou j'essaye depuis 6 mois de clarifier ma compréhension des nombreuses lectures et quelques méditations que j'ai pu faire

je suis à la fois joyeux, fier et craintif, mon ego étant toujours présent je ressens ces 2 dernières émotions. Elles ont aujourd'hui moins de prise qu'il y a encore peu et ces émotions sont mélangées à la joie de partager tout cela.

L’esprit est fait de la conscience et des éléments qui y surgissent. Il y a les pensées générées par l’intellect, les émotions venant du «cœur» et les sensations venant du corps. Ces trois types de choses qui nous habitent ont en commun leur fugacité ; en permanence une sensation succède ou génère une émotion puis une idée et cela dans un ordre qui correspond à la logique toute particulière de chacun, qu’on ne peut pas nommer cohérence Very Happy .

L’esprit est soumis à un flux quasi ininterrompu de pensées/émotions/sensations. Ce flux est le fruit de notre quotidien ; toutes les obligations et nécessités auxquelles nous faisons face en tant qu’ami, parent, travailleur, amant, tous les projets que nous avons au niveau familial, professionnel ou personnel et enfin toute la charge qui nous vient de notre passé, un procès, un désaccord familial profond, le malheur qui nous a touché ou bien la souffrance que l’on a provoqué. Tout cela génère et entretient ce flux depuis notre prime jeunesse. Il était plutôt doux pendant notre enfance avec en général un rapport directe avec la réalité extérieur qui est devenu plus intérieur avec l’adolescence et qui a fini par pouvoir être totalement abstrait en devenant adulte (attention je ne parle pas de la capacité d’un enfant à avoir des pensées abstraite, mais bien du flux qui nous habite la majeur partie du temps).
Ce flux s’étant développé petit à petit et ayant toujours été là, nous nous identifions à lui ; à moins d’un effort de notre part nous ne prenons quasiment jamais de recul par rapport à nos pensées.

Pour donner une idée claire de ce flux, on le voit actif au moment des rêves. Toutes les pensées qui montent dans la conscience arrivent au sein du rêve dont nous sommes spectateur. Certains rêves sont tellement réels qu’il nous faut nous réveiller pour prendre conscience que nous ne sommes pas dans la réalité mais dans une création de notre esprit !

Il en est de même durant la journée, une quantité impressionnante de pensées viennent frappées à la porte de notre conscience et se bousculent pour avoir la place. Ce flux continu surgi en nous malgré nous et rempli notre conscience quasiment en permanence. Pour donner un exemple concret, imaginons que vous abordiez une conversation sur le cinéma, la politique, le sport ou l’éducation ; peu importe le sujet, votre esprit va immédiatement générer un flux d’opinion et d’idée lié à ce sujet. Ce flux sera en place de façon tellement rapide que vous aurez déjà une opinion sur celui qui parle !

Nous sommes soumis à toutes ces pensées d’habitudes, de désirs, d’attachement et il ne reste que peu de place pour notre liberté.

Parmi les 3 types de pensées, il en est une qui est particulièrement développé en occident, l’intellect. Il est l’appui quasi unique de toutes les filières «classiques» d’apprentissages, il est culturellement apprécié d’avoir beaucoup de connaissances intellectuelles ; il est important d’être vif intellectuellement et de savoir répondre au quart de tour à toutes les questions qu’on pourrait nous poser (souvent nous avons tellement hâte de répondre que nous ne prenons pas le temps de voir si la question est digne d’intérêt). Ainsi donc la majeure partie du flux de pensée consiste en une «conversation» intérieur sous forme de mot.

La plus grande partie de cette conversation à pour but d’anticiper l’avenir et/ou d'éviter la reproduction du passé. Si un événement négatif se produit, on cherchera à le comprendre pour tenter de l’éviter, de la même façon avec un événement positif, on voudra en cerner les causes pour tenter de le reproduire si possible. Ce type de cogitation est lié à notre instinct de survit et fait partie de notre espèce depuis des temps immémoriaux. Elle a des avantages indéniables mais malheureusement de gros inconvénients.

Notre esprit dûment entraîné stock un grand nombre d’expérience (pouvant remonter jusqu’à la petite enfance ; et même avant si l’on prend en compte l’adn), il a donc un énorme catalogue d’anticipation dont il se sert ! Nous sommes en train de prévoir ce qui va se produire, on essaye d’être prêt pour le bon moment qui, de cette façon, n’arrive jamais …

Ainsi se crée la peur origine qui engendre le malaise profond et l’insatisfaction inhérente à toutes choses. L’esprit n’est pas cette multiplicité de forme (pas les formes physiques extérieurs pas plus que les formes que peut prendre la pensée à l’intérieur) l’esprit est le support de tout cela, il est le champ de conscience ouvert et offert à tous les possibles. De la même manière qu’un objet à besoin d’espace pour exister, les objets mentaux ont besoins de ce champs de potentiel pour avoir la possibilité de naître. Ce champ de potentiel est infini, impersonnel, intemporel et il est possible d’en prendre conscience! Quand la conscience se situe dans cette endroit qui n’en est pas un, la sensation de paix, de sérénité qu’elle connaît n’est en rien comparable à ce que connaît l’esprit quand il est plonger dans le monde des formes physiques ou mentales: toutes jouissances sensuelles ou psychologiques n’est que le pâle reflet de la plénitude ressenti lorsque l’esprit s’établit consciemment dans ce champ de potentiel, c’est l’éclat de la lune par rapport au soleil.

En fait la racine du désir perpétuel qui nous habite tire son origine de la séparation de notre conscience de ce champ de potentiel et le besoin d’y retourner que nous avons. Et paradoxalement nous cherchons ce champ avec notre mental alors qu’il est le seul à ne pouvoir y entrer. La connaissance de ce champ peu uniquement être directe, on le connaît par l’expérience qu’on en fait. Un peu comme faire du vélo ou de la natation, ce sont des expériences que l’on apprend à travers l’expérimentation ; on peu longuement nous décrire ce qu’est nager ou rouler à bicyclette nous n’aurons qu’une petite idée de ce dont il s’agit concrètement. Le moyen d’être en conscience dans ce champ paraît extrêmement facile vu qu’il est là sous-jacent à toutes choses mais notre flux mental permanent nous empêche « d’entendre » le silence profond qui émane de cette expérience. Notre mental assimile à un vide ce champ de potentiel et il en est très effrayé. Comme nous croyons être notre corps ou nos pensées ou la sommes des expériences enregistrées dans notre mémoires, notre esprit à l’habitude profonde d’être quelques chose, et il n’imagine pas la possibilité de n’être rien…

Ce champ de potentiel est le même pour tout, que se soit un objet mental ou un objet physique tout apparaît et disparaît à plus ou moins brève échéance dans ce champs. Ainsi quand nous nous y établissons consciemment notre esprit connaît une expérience bien difficile à décrire, ou il n’y a plus de distinction entre sujet et objet puisque toutes choses en émane, on ne s’identifie pas plus à une forme qu’à une autre, à un être qu’un autre.


merci d'avoir pris le temps de me lire, ce texte fait le tour de ma compréhension actuelle. Il est clairement établi pour moi que rien n'existe en dehors du moment présent et qu'il s'y trouve le moyen d'échapper à nos constructions mentales. Si vous trouvez des points à préciser ou corriger, je vous en remercie.

bien à vous
yves
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Fév 2015 - 10:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 225

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2015 - 13:51    Sujet du message: Re: compréhension Répondre en citant

Yves a écrit:
bonjour

...

merci d'avoir pris le temps de me lire, ce texte fait le tour de ma compréhension actuelle. Il est clairement établi pour moi que rien n'existe en dehors du moment présent et qu'il s'y trouve le moyen d'échapper à nos constructions mentales. Si vous trouvez des points à préciser ou corriger, je vous en remercie.

bien à vous
yves


Bonjour Yves,

Je ne commenterai pas le fond du texte, c'est une "compréhension", une construction de l'esprit déterminée par le fil actuel de tes liens interdépendants ... elle en vaut une autre. La question que tu pourrais te poser serait "Est-ce-que cette compréhension met fin à la souffrance ?".
Juste un point de détail : Il est clairement établi que rien n'existe intrinsèquement, indépendant du continuum des interdépendances karmiques, en dehors du moment présent non appréhendé/appréhendable, ...

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Ortho
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 212
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2015 - 14:08    Sujet du message: compréhension Répondre en citant

Bonjour,

Un petit texte intéressant sur l'impermanence :

http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/divers/joseph_goldstein.html

Rolling Eyes
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 3 Fév 2015 - 17:43    Sujet du message: compréhension Répondre en citant

merci pour vos réponses

Sönam
est ce que cette compréhension m'apporte la paix? je ne me pose pas la question. J'essaye de l'actualiser le plus souvent possible dans le présent et je dois bien constater que souvent je ne suis plus l'observateur mais mêlé à tous ce qui peut se produire sur l'écran de ma conscience. Néanmoins je suis plus souvent conscient de mon inconscience Very Happy et part là je suis plus régulièrement apaisé. Puis je découvre des "trucs", dès que j'ai les épaules qui se lèvent généralement mon mental se dresse aussi

Ortho
ce texte est magnifique, je suis toujours étonné par le temps qu'il a fallu dans ma vie pour croiser cette connaissance et le nombre toujours croissant de texte et d'endroit où l'on en parle
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:38    Sujet du message: compréhension

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com