Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Je vous présente mes excuses
Aller à la page: 1, 2  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> -> Introduction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laurent B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 17:22    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Chers forumistes,
Je me suis mal comporté et Sönam m'a justement exclu du forum.
Je tenais à présenter mes excuses et celles et ceux que mes interventions ont choqué, ce n'était pas (malgré les apparences) le but.
Sönam, après les excuses qui lui étaient dues, à bien voulu me réintégrer, je salue là sa grandeur d'âme.
Que cela me serve de leçon.
CQFD
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 17:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 18:49    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Bon alors rebonjour Laurent B !
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Laurent B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 19:05    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Re-bonjour
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 176
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 20:20    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Re-bienvenue Laurent Razz

Et n'oublie pas il n'y a pas d'anéantissement ni de néant tout court dans le bouddhisme hein Wink
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 20:47    Sujet du message: Re: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Laurent B a écrit:

Je tenais à présenter mes excuses et celles et ceux que mes interventions ont choqué, ce n'était pas (malgré les apparences) le but.

Pas de problème... Simplement, je ne comprends pas comment tu peux encore t'intéresser au bouddhisme avec l'opinion que tu en as ? Embarassed
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Laurent B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 21:14    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Je comprends... Mais je n'ai pas une mauvaise opinion du Bouddhisme , au contraire ! Simplement il y a des fondamentaux indépassables qui m'agacent (mais ça c'est mon problème) comme de se dire que quand on a mal aux dents il faut aller chez le dentiste. Mais je n'aime pas aller chez le dentiste ! Ah bon ? Parce qu'il y en a qui aiment ? On s'en fout de mes atermoiements , s'il faut y aller on finit par y aller.
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 21:29    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

C'est assez cocasse ! Laughing

Après avoir bien détaillé ce qui te repoussait Mr. Green , tu n'as rien dit sur ce qui t'attirait.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 176
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Mer 11 Fév 2015 - 21:39    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Indépassables pour l'instant Laurent mais peut-être qu'avec l'étude et la pratique ta compréhension évoluera et il ne t'apparaitront plus comme tels. En tout cas c'est important de persévérer, percez et vous verrez Laughing
Laurent B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 11:41    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Merci de vos encouragements.
Qu'est ce qui me plait dans le Bouddhisme ?
Tellement que je ne sais quoi écrire...
Déjà, les quatre nobles vérités... tout est dit ! non ?
On essaie pas de se voiler la face en imaginant un "devenir meilleur ailleurs" car c'est ici et maintenant.
Après, il y a ce foutu égo... pourtant je ne suis pas du tout centré sur moi même, égoïste, égocentrique etc... je serai plutôt du genre modeste et manquant cruellement de confiance en moi, alors ? pourquoi "ça ne marche pas" ???
Il y a l'idée des réincarnations... j'ai longtemps eu "du mal" avec ça, maintenant moins (le christianisme que je connais bien parle bien de la résurrection de la chair, pas plus curieux que la réincarnation non ?)
Mais, contrairement à l'hindouisme, on nous explique que ce n'est pas vraiment "nous" qui nous réincarnons, décidément cet égo...
Le problème de l'attachement (car tout est souffrance) comment ne pas s'attacher aux êtres que l'on aime et rejeter les autres ? Tellement difficile...
Et pour finir, la libération qui "ressemble" à une espèce "d'anéantissement", un peu flippant, comme qui dirait "tout ça pour ça" !!!
En espérant ne pas avoir été trop confus...
J'imagine bien, si tant est que j'arrive un jour à prendre refuge, que mon chemin sera long, que mon karma est déjà lourd...
Mais comme disait le Bouddha "une victoire sur soi même est plus valeureuse qu'une victoire sur mille ennemis !"
Difficile quand même...
SS le Dalaï Lama ne préconise pas aux occidentaux de changer de religion, qu'il y a du bon dans toutes, etc...
Il me semble qu'il parle des gens comme moi...
Adiós
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2013
Messages: 360

MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 12:10    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

C’est vrai, le Dalai Lama ne le demande pas.
Sinon la foi est importante, et si elle n’est pas là il peut être difficile de se relier profondément au Bouddhisme. Mais il faut voir… parfois des choses prennent du temps avant d’émerger, parfois le temps n’amènera rien non plus, s’il y a trop d’obstacles. Qui peut dire ?
S’agissant de “prendre refuge”, oui bien sûr, mais cela peut ne rien apporter non plus, si cela ne correspond pas à la foi en dedans et que l’on attend que cela vienne du dehors en quelque sorte. En même temps il n’y a rien à forcer non plus. Ce qui doit se produire se produira, ou pas.

Le Zen a la réputation d’être un peu iconoclaste et de “séduire” des personnes avec ce type de profil. Je le signale (au cas où)
Namaste
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 13:03    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Dans le bouddhisme, il n'est pas parlé d'une foi "aveugle", mais d'une foi basée sur la confiance.
Lorsqu'on découvre le dharma, généralement on découvre les soutras du tipitaka et notamment le discours de Sarnath sur les 4 Nobles Vérités, etc ... et pas à pas on réalise qu'avancer dans le dharma n'est pas une croyance, mais une découverte. Au fur et à mesure de la lecture l'attitude est plutôt : "bien sur, je le savais, je le pressentais". Au bout d'un certain temps les "propositions" deviennent plus complexes, plus difficiles à réaliser ... c'est normal, il faut d'abord passer par l'expérience, progresser. C'est là où intervient la foi : "Jamais le Bouddha ne m'a menti, ou n'a essayé de me faire venir sur des voies incertaines. J'ai confiance en ce qu'il me dit. Ainsi, s'il me dit cela qui me semble "difficile" à comprendre/réaliser dans un premier temps, j'ai confiance et la foi en le dharma remplace progressivement les certitudes construites par mon égo au fil des ans".
Pour progresser rapidement sur la voie de la libération, après s'être rendu compte que le Bouddha ne mentait pas, disait des choses qui ont un sens, la foi en sa parole devient la meilleure méthode. Ce n'est pas une foi aveugle, car elle est basée sur la confiance ...

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Ortho
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 212
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 17:42    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Laurent B a écrit:

Déjà, les quatre nobles vérités... tout est dit ! non ?
(…)
Il y a l'idée des réincarnations... j'ai longtemps eu "du mal" avec ça, maintenant moins (le christianisme que je connais bien parle bien de la résurrection de la chair, pas plus curieux que la réincarnation non ?)

(…)
Mais, contrairement à l'hindouisme, on nous explique que ce n'est pas vraiment "nous" qui nous réincarnons, décidément cet égo...
Le problème de l'attachement (car tout est souffrance) comment ne pas s'attacher aux êtres que l'on aime et rejeter les autres ? Tellement difficile...

(…)

Et pour finir, la libération qui "ressemble" à une espèce "d'anéantissement", un peu flippant, comme qui dirait "tout ça pour ça" !!!


J'imagine bien, si tant est que j'arrive un jour à prendre refuge, que mon chemin sera long, que mon karma est déjà lourd...



Bonjour,
Oui, les quatre nobles vérités sont la base et aussi l’évidence de son enseignement. On le voit tout autour de nous , chaque jour : la maladie, la vieillesse et la mort.

Chez les Chrétiens, il y eu des partisans de la métempsychose, tel Origène, qui a été interdit après les Conciles (les premiers), et puis il y eut les « Cathares », qui pensaient que l’être quittait le corps pour aller trouver ou prendre n’importe quelle forme, voire animal, jusqu’à ce qu’il reçoive le « Consolament », pour se libérer de ce monde créé par le dieu mauvais.

Ils furent brûlés par « l’Eglise qui tue et déchire » : l’Eglise Catholique (Pierre Autier un des derniers Cathares du XIIIème siècle).

http://jean.duvernoy.free.fr/index.htm


Pour les Hindous, nous sommes cet être ou atman, mais qui n’existe pas réellement ou que momentanément, car il est issu du Tout ou Brahman, auquel il se doit de retourner, par « Moksha », la libération.

La « libération » est à replacer dans le cadre de l’Inde d’il y a 2500 ans. Les Prêtres avait pour fondement la réincarnation et le karma.
Sortir de ce cycle (« Samsâra ») au sein duquel il ne peut y avoir que souffrance et insatisfaction, est libération.

Les Musulmans par exemple, pour eux, ce monde est un monde d’expériences et de pièges duquel la mort est une libération vers le paradis.

Quant à votre karma, les lamas disent que si vous êtes nés en tant qu’être humain, vous avez certainement un karma positif, qu’il est important d’utiliser à bon escient.
Laurent B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 19:21    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Merci à tous pour vos eclaircissements
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2015 - 20:08    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

La renaissance on pourrait en parler. Il existe d'ailleurs plusieurs fils sur la question. Ce n'est pas si compliqué à comprendre que cela à même "plus" de sens que la croyance en annihilation, vue très matérialiste des choses. N'est-il pas dit quelque part que tout se transformait, que rien ne se perdait ? Mais nous sommes tellement enfermés dans nos habituations contradictoires ...
Le dhammapada commence par ces vers : l'esprit est à l'origine de toutes choses ... Ainsi dans le débat qui marque la séparation entre le corps (la matière) et l'esprit (l'énergie), lequel était là en premier ? La matière a-t-elle créée l'énergie ou l'inverse. Même les scientifiques aujourd'hui reconnaissent que l'énergie/l'esprit est à l'origine de la matière. Ainsi au moment de la mort physique/clinique, si la matière était à l'origine de l'énergie, alors il est clair que l'esprit s'arrêterait précisément à ce moment ... mais puisque l'énergie/esprit est à l'origine de la matière, pourquoi cette énergie/esprit aurait-elle une raison de s'arrêter. Par contre cette énergie se transforme ...
Maintenant le karma ... Pas de croyance à une entité quelconque créatrice de toutes choses, ainsi pour chaque cause il existe au moins un effet, et pour chaque effet il existe au moins une cause. C'est la loi de la causalité. Cause et effet ensemble forment le processus d'accumulation, accumulation positive ou négative (et même neutre) générée par le type de cause. Ainsi on navigue dans le samsara de cause en effet et de réaction à l'effet créant la prochaine cause ... jusqu'à la libération du processus, la cessation. Lorsqu'une cause est créée, dans la majeure partie des cas elle doit avoir (au moins) un effet. Au moment de la mort clinique, que se passe-t-il avec les causes n'ayant pas encore eu leurs effets, disparaissent-elles comme le lapin dans le chapeau du magicien ? Non, la majeure partie des causes doivent avoir un effet, et comme l'énergie/esprit ne disparaît pas au moment de l'arrêt de fonctionnement de la matière, le continuum karmique poursuit son chemin, se perpétue sous une autre forme, ou sans forme. Mais pour qu'une cause aie son effet, une des conditions nécessaire est la présence de la matière. Ainsi, par un jeu semblable aux aimantations, le continuum karmique se mêle/mélange à un processus de création de la matière (rencontre d'un spermatozoïde ...) et ainsi le nouvel être "en devenir physique" héritera d'un continuum, d'acquis positifs ou négatifs, selon les causes existantes. Quant au continuum karmique, qu'est-ce qui fera qu'il choisisse (s'aimante) à tel ou tel processus de création ? Cela dépendra de nombreux éléments contenus dans les cellules de la mère et du père, et qui offriraient le plus la possibilité que les causes puissent réaliser leurs effets.
Est-ce plus clair ? ... ai-je embrouillé un peu plus ?

C'est au moins une idée qui permet de voir que la théorie en vigueur de la disparition, annihilation à la mort clinique ne tient pas plus la route (peut-être même moins) que la "théorie" de la causalité et du processus de renaissance.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Les membres suivants remercient Serge Z. pour ce message :
_bodhi (12/02/15)
Laurent B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 13 Fév 2015 - 13:22    Sujet du message: Je vous présente mes excuses Répondre en citant

Non ça va. Il faut juste se concentrer un peu. Disciple de Lavoisier alors ... Very Happy
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:55    Sujet du message: Je vous présente mes excuses

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> -> Introduction Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com