Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Présentation d'un solitaire
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> -> Introduction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eridan
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2014
Messages: 14
Localisation: 47

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 04:29    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Bonjour,


J'ai déjà posté sur ce forum, mais je ne me suis pas encore présenté. Je vais donc m'y essayer.


Pour planter le décor, j'ai 46 ans, et je suis de formation et de culture scientifique. Je ne crois que ce qui est prouvé. Très jeune, j'ai compris que les religions ne détenaient aucune vérité, et depuis je suis resté un athée convaincu.

Cependant, cela faisait longtemps que j'étais intrigué par les pouvoirs de la méditation, sans trop savoir expliquer pourquoi. Il m'était arrivé aussi de voir Matthieu Ricard à la télé, et j'avais bien apprécié ses paroles qui me semblaient d'une sagesse et d'une limpidité frappantes. Mais tout cela restait à l'état latent en moi.
Et puis est arrivé ce qu'on appelle la pleine conscience, une méditation débarrassée de tout ce corpus religieux qui me déplaît, et proposée par des médecins et des psychiatres. J'ai estimé que c'était l'idéal pour moi, et j'ai commencé avec le livre de Christophe André "Méditer jour après jour", un auteur que j'apprécie beaucoup par ailleurs.
Après six mois d'efforts, entrecoupés d'abandons et de reprises, j'ai fini par arrêter définitivement, parce que je me demandais ce que j'étais en train de faire assis sur ma chaise, et que cela ne m'a pas apporté grand-chose. Un peu déçu tout de même, je me suis dit que la méditation n'était tout simplement pas faite pour moi…


Plus tard, et presque par hasard, j'ai acheté le livre "Entrer en amitié avec soi-même" de Pema Chödrön, sur le simple fait que j'avais lu sur un forum le témoignage d'une personne affirmant que ce livre avait changé sa vie. Et là, je dois reconnaître que j'ai pris une claque monumentale, tellement le message délivré m'a semblé fort et radical ! Je me suis rendu compte aussi que je n'avais strictement rien compris à la méditation, et avec le recul j'estime que le livre de Christophe André est franchement mauvais (ce n'est que mon avis).
J'ai depuis enchaîné d'autres livres sur la méditation, écrits par des bouddhistes ou des bons connaisseurs du bouddhisme (Vénérable Henepola Gunaratana, Fabrice Midal, Shunryu Suzuki), et je les ai trouvés eux aussi excellents. Depuis maintenant deux ans, je médite 45 minutes tous les jours, et je compte bien continuer.


Seulement voilà, en lisant des écrits sur la méditation directement inspirés du bouddhisme, j'ai eu envie de passer à une troisième étape, à savoir découvrir le bouddhisme lui-même. Cela a été une nouvelle surprise pour moi, car je me suis aperçu que le bouddhisme était très loin de l'image que j'en avais, et j'y ai trouvé à nouveau un pragmatisme, une sagesse, une vision des choses et du monde qui m'ont paru d'une puissance fascinante.


Voilà donc où j'en suis aujourd'hui, je m'intéresse de près au bouddhisme, et j'essaie d'en adopter certains principes, parce qu'ils me paraissent justes, tout simplement.

Je ressens une affinité pour le zen soto, dont j'apprécie la radicalité extrême et le dépouillement (je ne sais pas trop comment l'exprimer), mais tout cela reste à approfondir. Je continuerai à me renseigner sur le Theravada et sur le bouddhisme tibétain, parce qu'il y a de bonnes choses à apprendre partout.
Je suis toujours rebuté par les aspects religieux du bouddhisme, je pense par exemple aux renaissances. Mais j'ai cru comprendre que dans le zen justement cette question était secondaire, donc cela m'arrange. Wink



Pour parler rapidement du reste de ma vie, c'est très simple, ce n'est qu'un immense ratage. Je crois que mon problème peut se résumer de manière très simple : je n'aime pas les gens Sad
Je n'ai jamais eu d'amis, je n'ai jamais été amoureux, je n'ai pas de famille, et j'ai arrêté de travailler pour rester seul. Les seules relations que j'ai pu établir l'ont été sur le net, et encore… Sur ce point, je ne pense pas que le bouddhisme puisse changer quelque chose pour mon cas…
Même si, pour cette raison, je ne me définirai probablement jamais comme bouddhiste, je souhaite approfondir mes connaissances dans cette voie, et améliorer ma pratique. Cela me rend la vie un peu moins compliquée, et c'est déjà beaucoup.


Ah, un dernier truc : autant dans la vie je ne suis pas bavard, autant à l'écrit j'ai tendance à pondre des pavés, si personne ne m'arrête. Là par exemple, personne ne m'a arrêté, alors voilà. Mr. Green
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 04:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 07:55    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Stop !

La nuit, il faut dormir, Eridan...
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 08:24    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Bienvenue

Tout cela est excellent :

45 minutes de méditation

Pema Chodron, Shunryu Suzuki

"je n'aime pas les gens"

La maladie est identifiée, le doigt est posé dessus, le remède est connu et pris régulierement.

Le maître Soto Zen (Dokusho Villalba" m'avait dit (Je voulais connaître la relation Corps (Zazen) et Bienveillance, (Sentiment) . "Plus vous faites Zazen, plus vous vous ouvrez et plus vous êtes ouvert , plus vous êtes aussi ouvert aux gens, plus vous êtes ouvert aux gens, plus vous devenez empathique, bienveillant, etc"

Son bouquin : "Enseignements d'un Maitre Zen" Edition du Rocher.

Milarepa disait "Le simple désir d'avoir plus de compassion (et donc de bienveillance, d'empathie, du coeur chaleureux) est libérateur d'un grand karma".

Thich Nath Hanh, (le sourire) Tenzin Wangyal Rinpoché (le Refuge Intérieur) devraient vous plaire

Les 4 pensées infinies, Tong Len , les sadhanas Chenreizi, Tara, Sherrab Chamma sont des pratiques qui ouvrent aussi le coeur.

Avoir un coeur ouvert, chaleureux et stable prend du temps. Ouvertures (coeur chaleureux), fermetures (coeur froid) se suivent sur le chemin mais peu à peu cela se stabilise. le temps travaille alors pour soi...patience et acceptation de soi, bienveillance pour soi dans ses imperfections et ses limites.

Tant que l'on pratique, tout va bien.
Adiós
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2013
Messages: 360

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 08:40    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Bon alors bonjour et bienvenue

Pour ton côté misanthrope, il semble que cela soit un trait assez présent chez la population bouddhiste, avec des variations bien sûr, mais quand même, cela ressort un peu je trouve. Donc s’agissant de la boddhicitta il y a probablement un très gros chantier pour beaucoup de monde...

Citation:
“Je suis toujours rebuté par les aspects religieux du bouddhisme, je pense par exemple aux renaissances. Mais j'ai cru comprendre que dans le zen justement cette question était secondaire, donc cela m'arrange.”

Ce que je crois comprendre est un peu différent ; je pense effectivement que dans le Zen ces questions ne viennent pas en avant ; pour autant, je ne crois pas que tout ceci n’existe pas, mais les pratiquants n’insistent pas, et comme à la base ce n’est pas dans leur culture, il est possible que ces choses là restent à l’état embryonnaire. C’est ma compréhension.
A mon avis je crois que les enseignants devraient quand même développer un peu ces choses s’ils ne le font pas. Également, maître Dogen semble avoir écrit des choses très inspirantes, comme de la poésie etc. hors sur les forums et lorsque je cherchais un chemin qui pouvait me correspondre, ceux qui étaient dans le zen ne citaient pas maître Dogen, hors ses écrits auraient pu m’inspirer à l’époque.
J’avais une image du zen assez abrupte, pas emprunte d’empathie.
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 10:09    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Legpa Tharchin a écrit:

Pour ton côté misanthrope, il semble que cela soit un trait assez présent chez la population bouddhiste, avec des variations bien sûr, mais quand même, cela ressort un peu je trouve.

Mais ça va pas de dire de telles énormités !!! Shocked
Les bouddhistes seraient misanthropes (n'aimeraient pas les gens), en général ???

Mais t'es qui exactement, Legpa Tharchin (anciennement pseudo Longchen je crois) ??? T'habites où ?
Tu fais quoi dans la vie ? Very Happy Very Happy Very Happy
lol
Tu te drogues ?
Mr. Green
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 10:39    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Citation:
MISANTHROPE, subst. et adj.
A. 1. Subst. masc. Personne qui hait le genre humain, qui a une opinion défavorable, pessimiste de l'humanité ou de la vie.


En même temps, si on prend la définition du dictionnaire, je vois très bien arriver l'éternel reproche qu'on fait au bouddhisme : "Vous êtes des pessimistes. Vous n'aimez pas la vie puisque vous n'aimez pas le samsara".

Mais bon, ceux qui disent ça n'ont rien compris au bouddhisme.
Je ne pensais pas qu'une personne en principe pratiquante comme toi, Legpa, puisse percevoir voir les autres bouddhistes comme des misanthropes. Embarassed

Mais bon... pourquoi pas hein ? ...
Sad
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 10:59    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Je crois qu'il n'y a pas plus, pas moins de misanthropes chez les Bouddhistes occidentaux, orientaux qu'ailleurs.

Un "bon" pratiquant Bouddhiste n'est pas misanthrope. Un pratiquant Bouddhiste misanthrope est un petit scarabée qui ne doit pas surtout pas lâcher sa pratique.

Peu de pratiquants Bouddhistes ont commencé leur carrière avec la réalisation de l'amour universel, inconditionnel. mais avec la pratique, ça s'améliore peu à peu.

Ce n'est pas que la compassion, l'amour c'est grand, c'est joli, c'est bien, c'est admirable, c'est qu'un être humain avec un coeur fermé ne fonctionne pas bien, l'énergie ne circule pas bien, la tête est confuse, la perception de la réalité est incomplète, et donc il ne vit qu'une petite partie de la vie, il n'est pas heureux, paisible etc

D'ou le paradoxe, etre altruiste par égoisme.. C'est le "D'abord ma pomme" qui va motiver à s'ouvrir aux autres. "Si j'ai un bon coeur, je me sens bien dans mes baskets".

Si on me dit avec des grands yeux innocents "Je pratique le Bouddhisme pour le bien de tous les Etres". Je dis "Super!!!" (avec 3 points d'exclamation), mais je n'en pense pas moins...


Dernière édition par Jean le Mer 18 Fév 2015 - 11:26; édité 1 fois
Adiós
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2013
Messages: 360

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 11:12    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

ted a écrit:
Citation:
MISANTHROPE, subst. et adj.
A. 1. Subst. masc. Personne qui hait le genre humain, qui a une opinion défavorable, pessimiste de l'humanité ou de la vie.


En même temps, si on prend la définition du dictionnaire, je vois très bien arriver l'éternel reproche qu'on fait au bouddhisme : "Vous êtes des pessimistes. Vous n'aimez pas la vie puisque vous n'aimez pas le samsara".

Mais bon, ceux qui disent ça n'ont rien compris au bouddhisme.
Je ne pensais pas qu'une personne en principe pratiquante comme toi, Legpa, puisse percevoir voir les autres bouddhistes comme des misanthropes. Embarassed

Mais bon... pourquoi pas hein ? ...
Sad

On a tous des tendances misanthropes, ce trait est plus ou moins marqué chez certain(e)s.
Le bouddhisme encourage l’introspection et les moments à passer seul en méditation, autant de temps qui n’est pas disponible pour développer les aspects plus sociaux de la personnalité.
Mais là encore tout dépend du tempérament et du type de vie que l’on a.
Après je crois aussi que l’on peut trouver, surtout dans les courants assez modernes du bouddhisme le côté “célébration de la vie”.
Dans un texte classique je lisais récemment qu’il fallait rejeter la vie “comme un cracha”… oui c’est rude !
Question de formulation et de pédagogie, les enseignants ont une lourde responsabilité sur leurs épaules.
Sinon tout va bien cher Ted ? Une tasse de thé, quelques biscuits sucrés ?
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 11:16    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Legpa Tharchin a écrit:
Sinon tout va bien cher Ted ? Une tasse de thé, quelques biscuits sucrés ?

Tu m'énerves cher Legpa. Mais je me soigne...
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 11:36    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Legpa Tharchin a écrit

Citation:
Après je crois aussi que l’on peut trouver, surtout dans les courants assez modernes du bouddhisme le côté “célébration de la vie”.
Dans un texte classique je lisais récemment qu’il fallait rejeter la vie “comme un cracha”… oui c’est rude !
Question de formulation et de pédagogie, les enseignants ont une lourde responsabilité sur leurs épaules


C'est un point important qui mérite d'être développé.
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 459

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 14:26    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Jean a écrit:
Legpa Tharchin a écrit

Citation:
Après je crois aussi que l’on peut trouver, surtout dans les courants assez modernes du bouddhisme le côté “célébration de la vie”.
Dans un texte classique je lisais récemment qu’il fallait rejeter la vie “comme un cracha”… oui c’est rude !
Question de formulation et de pédagogie, les enseignants ont une lourde responsabilité sur leurs épaules


C'est un point important qui mérite d'être développé.



Oui les épaules sont très importantes pour bien porter !
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 19:22    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Bon, à moi de voler un peu dans les plumes ...

Legpa Tharchin a écrit:

On a tous des tendances misanthropes, ce trait est plus ou moins marqué chez certain(e)s.


Pourquoi "certains" trouvent-ils absolument le besoin de ramener tout le monde, dans une même pelletée, à ses propres limitations ? ... Non, on a pas forcément tous tendances ... etc. Ou tout du moins tu ne peux le dire ainsi, c'est trop facile.

Citation:

Le bouddhisme encourage l’introspection et les moments à passer seul en méditation, autant de temps qui n’est pas disponible pour développer les aspects plus sociaux de la personnalité.


Qu'est-ce que le bouddhisme a à faire avec "développer les aspects plus sociaux de la personnalité". On est là en plein délire. Comme si le bouddhisme était là pour 1) développer le moi, la personnalité, 2) s'occuper des problèmes sociaux. On est là en plein délire samsarique ... pas la moindre chose à faire avec le dharma de Bouddha Shakyamuni ... existence de la souffrance, son origine, l'existence de la fin de la souffrance et le chemin qui y mène.

Citation:

Mais là encore tout dépend du tempérament et du type de vie que l’on a.
Après je crois aussi que l’on peut trouver, surtout dans les courants assez modernes du bouddhisme le côté “célébration de la vie”.


... les courants "moderne" qui célèbrent la vie. Là c'est sur t'aa fumé la moquette, et il ne doit pas en rester beaucoup. Même le new-age ne s'y reconnaîtrait pas.

Citation:

Dans un texte classique je lisais récemment qu’il fallait rejeter la vie “comme un cracha”… oui c’est rude !


Même si on en comprend le sens, c'est trop mal exprimé ... sources s'il te plait !

Citation:

Question de formulation et de pédagogie, les enseignants ont une lourde responsabilité sur leurs épaules.
Sinon tout va bien cher Ted ? Une tasse de thé, quelques biscuits sucrés ?



Sönam
(tous les pratiquants bôn sont comme ça ... ou seulement les élèves de TWR ?)
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
pack
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 459

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 20:09    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Legpa : Là, je surf sur la même vague que Sönam !

Dans ces remarques, il y a certaines incompréhensions sur le fondement même de l'essence de la voie. Ça fait un peu bouddhisme-psycho-socialo-bobo-tisane (ce tout dernier je l'emprunte à Midal).

Laughing
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 177
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 20:43    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

ted a écrit:
Legpa Tharchin a écrit:
Sinon tout va bien cher Ted ? Une tasse de thé, quelques biscuits sucrés ?

Tu m'énerves cher Legpa. Mais je me soigne...



Tu ne serais pas en train de donner raison à Legpa là ? Laughing


Un peu d'indulgence messieurs vous qui aimez tant les gens ! Razz
Jean
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 461
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 21:01    Sujet du message: Présentation d'un solitaire Répondre en citant

Toutes sortes de mentalités se trouvent chez les disciples des différents maîtres.

Les maîtres en sont-ils responsables?

Un disciple ou un groupe de disciples sont-ils représentatifs de tous les disciples d'un maitre? Généraliser est-ce une démarche intellectuelle rigoureuse?

Il y a ce que l'on veut dire et la manière de le dire. Ce qu l'on veut dire, c'est l'opinion. La manière de le dire, c'est la mentalité. Est-ce que l'on peut dire que le Dharma permet d'améliorer sa mentalité?

Ca n'a pas marché pour TNH, dommage. Peut être cela va enfin marcher pour TWR et éventuellement pour les Bonpos? Jubilation.

Il me semblait que dans les pujas, ganapuja, offrandes de Tsog, il y avait célébration, une fête où tous les Etres étaient conviés. Des drapraux étaient hissés, de la farine était jetée en l'air, les gens éclataient de rire. Tous défoncés probablement. Tant qu'à faire pourquoi pas un nez rouge et une plume dans le derrière; C'est la fête! Mais gâcher ainsi de la nourriture, quelle tristesse!

A propos le Losar n'est-il une célébration de la vie, de la nouvelle année, avec meilleurs voeux et tutti quanti? Il me semble que personne ne s'arrache les cheveux, se couvre la tête de cendre, se roule par terre en pleurs pour cette nouvelle année qui va se dérouler pourtant dans le samsara ce qui n'annonce rien de bon.

Dans la liste bobo tisane on peut ajouter aussi l'écologie. Ouch! le XVII Karmapa en parle. Socialo... Ouch! Tous ces lamas qui s'occupent des réfugiés, créent des écoles, des dispensaires. C'est bon à la rigueur pour les cathos. Psycho, Ouch! toutes ces recherches avec utilisation de yoga, de méditation pour lutter contre maladies mentales, dépression, cancer, Les recherches menées par des crétins (Ca ne peut être que des crétins) sur les substances psycho-actives et la méditation Bouddhiste etc Tout ça ce n'est que du new-age. A la poubelle!

Heureusement qu'il y des crétins! Loués soient les crétins! Ca permet de se sentir intelligent.

Mmmm, c'est bon la jubilation, c'est un clin d'oeil de la Grande félicité.


Dernière édition par Jean le Mer 18 Fév 2015 - 21:28; édité 4 fois
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:37    Sujet du message: Présentation d'un solitaire

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> -> Introduction Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com