Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Quy Nhon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2014
Messages: 19
Localisation: Vietnam

MessagePosté le: Sam 7 Mar 2015 - 13:29    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Je voudrais partager (en regrettant de n'avoir pu trouver le même texte en Français) le lien ci-après: http://www.budsas.org/ebud/ebdha126.htm

C'est une précision fournie par le Vén. Walpola Rahula (moine érudit de tradition Theravada, auteur entre autre du livre de référence "L'Enseignement du Bouddha"), dans lequel on peut lire que l'idéal du Bodhisattva existe aussi bien dans la tradition Theravada que Mahayana. Je cite : "the fact is that both the Theravada and the Mahayana unanimously accept the Bodhisattva ideal as the highest."

La particularité dans la tradition Theravada tient au fait qu'il n'est pas enseigné que tous les disciples bouddhistes devraient former le voeu de devenir un Bodhisattva, autrement dit c'est à chacun de se choisir son objectif de "réalisation". Je cite :"Although the Theravada holds that anybody can be a Bodhisattva, it does not stipulate or insist that all must be Bodhisattva which is considered not practical."

Enfin, sur le sujet en question, la grande différence entre les deux traditions Mahayana et Theravada tient au fait que l'enseignement de la première est dédiée à l'atteinte de l'idéal du Bodhisattva et de ce fait comporte un grand nombre d'ouvrages spécifiques traitant de cette réalisation. Je cite :"There is a significant difference between the Theravada and the Mahayana with regard to the Bodhisattva ideal. The Theravada, although it holds the Bodhisattva ideal as the highest and the noblest, does not provide a separate literature devoted to the subject. The teachings about the Bodhisattva ideal and the Bodhisattva career are to be found scattered in their due places in Pali literature. The Mahayana by definition is dedicated to the Bodhisattva ideal, and they have not only produced a remarkable literature on the subject but also created a fascinating class of mythical Bodhisattvas."

En marge du sujet qui nous préoccupe, les personnes qui peuvent lire tout le texte en anglais verront que Hinayana et Theravada ne sont pas à confondre.
________________________________________
Puissiez-vous et votre famille être en paix et heureux.
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Mar 2015 - 13:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Sam 7 Mar 2015 - 15:08    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Très intéressant, merci pour ce lien.
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Sam 7 Mar 2015 - 17:30    Sujet du message: Re: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Quy Nhon a écrit:
Je voudrais partager (en regrettant de n'avoir pu trouver le même texte en Français) le lien ci-après: http://www.budsas.org/ebud/ebdha126.htm

C'est une précision fournie par le Vén. Walpola Rahula (moine érudit de tradition Theravada, auteur entre autre du livre de référence "L'Enseignement du Bouddha"), dans lequel on peut lire que l'idéal du Bodhisattva existe aussi bien dans la tradition Theravada que Mahayana. Je cite : "the fact is that both the Theravada and the Mahayana unanimously accept the Bodhisattva ideal as the highest."

La particularité dans la tradition Theravada tient au fait qu'il n'est pas enseigné que tous les disciples bouddhistes devraient former le voeu de devenir un Bodhisattva, autrement dit c'est à chacun de se choisir son objectif de "réalisation". Je cite :"Although the Theravada holds that anybody can be a Bodhisattva, it does not stipulate or insist that all must be Bodhisattva which is considered not practical."

Enfin, sur le sujet en question, la grande différence entre les deux traditions Mahayana et Theravada tient au fait que l'enseignement de la première est dédiée à l'atteinte de l'idéal du Bodhisattva et de ce fait comporte un grand nombre d'ouvrages spécifiques traitant de cette réalisation. Je cite :"There is a significant difference between the Theravada and the Mahayana with regard to the Bodhisattva ideal. The Theravada, although it holds the Bodhisattva ideal as the highest and the noblest, does not provide a separate literature devoted to the subject. The teachings about the Bodhisattva ideal and the Bodhisattva career are to be found scattered in their due places in Pali literature. The Mahayana by definition is dedicated to the Bodhisattva ideal, and they have not only produced a remarkable literature on the subject but also created a fascinating class of mythical Bodhisattvas."

En marge du sujet qui nous préoccupe, les personnes qui peuvent lire tout le texte en anglais verront que Hinayana et Theravada ne sont pas à confondre.


Walpola Rahula, malgré l’intérêt de son ouvrage majeur (que j'ai aussi lu au début, dans les années 70) n'est pas considéré comme une référence fiable, ses interprétations ne correspondent pas forcément aux canons de la tradition du théravada. Ainsi, s'il est vrai que certains pratiquants/érudits aimeraient "ajouter" la prise du voeu de bodhisattva dans le canon du petit véhicule, cela ne correspond pas à la compréhension du dharma des sravakas où la finalisation de l'état d'arrhat est l'entrée dans le nirvana et la fin du voyage ...

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 10:29    Sujet du message: Re: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Sönam a écrit:

Walpola Rahula, malgré l’intérêt de son ouvrage majeur (que j'ai aussi lu au début, dans les années 70) n'est pas considéré comme une référence fiable, ses interprétations ne correspondent pas forcément aux canons de la tradition du théravada.

Considéré pas comme une référence fiable par "qui", stp ?

________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 12:05    Sujet du message: Re: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

ted a écrit:
Sönam a écrit:

Walpola Rahula, malgré l’intérêt de son ouvrage majeur (que j'ai aussi lu au début, dans les années 70) n'est pas considéré comme une référence fiable, ses interprétations ne correspondent pas forcément aux canons de la tradition du théravada.

Considéré pas comme une référence fiable par "qui", stp ?


Des intellos et pratiquants ... fiables ... mais peut-être n'est-ce que commérages

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 176
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Lun 9 Mar 2015 - 07:29    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Belles sources en effet, Thich Nhat Hanh non plus n'était pas une référence fiable du bouddhisme soi-disant

Reconnaissez-vous les qualités de Maîtres issus d'autres écoles que le Dzogchen et le bouddhisme tibétain cher Sonam ? Wink
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Lun 9 Mar 2015 - 09:23    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Je ne souhaitais pas lancer une polémique en posant cette question à Sonam.
Plus je le lis, et plus je m'aperçois que Sonam ne fait qu'appliquer le sutra aux Kalamas du Bouddha.
C'est son droit le plus strict et en quelque part, c'est rassurant.

Citation:
Les Kalamas, habitants de Kesaputta, rendirent alors visite au Bienheureux. En arrivant, certains parmi eux rendirent hommage au Bienheureux et s'assirent à l'écart sur un côté. D'autres échangèrent avec lui des salutations polies et des paroles de courtoisie, et s'assirent ensuite à l'écart sur un côté. Certains, les mains jointes, rendirent hommage dans la direction où se trouvait le Bienheureux, puis s'assirent à l'écart sur le coté. D'autres encore, ayant annoncé leur prénom et leur nom de famille, s'assirent à l'écart sur un côté. D'autres s'assirent à l'écart sur un côté sans rien dire.

S'étant assis ainsi à l'écart sur un côté, ils s'adressèrent au Bienheureux et dirent : « Vénérable Gotama, il y a des contemplatifs et des prêtres qui arrivent à Kesaputta. Ils exposent et exaltent leur propre doctrine, mais ils condamnent et méprisent les doctrines des autres. Puis d'autres contemplatifs et d’autres prêtres arrivent ensuite à Kesaputta. Eux aussi exposent et exaltent leur propre doctrine, et ils méprisent, critiquent et vilipendent les doctrines des autres. Vénérable, il y a des doutes, il y a une perplexité chez nous à propos de ces diverses opinions religieuses. Parmi ces contemplatifs et ces prêtres, qui dit la vérité et qui des mensonges ? »

Le Bienheureux s'adressa aux Kalamas et dit : « Il est normal, Kalamas, que vous ayez des doutes et que vous soyez dans la perplexité, car le doute est né chez vous avec raison.

« Kalamas, ne vous laissez pas guider par ce que vous avez entendu dire ni par les traditions. Ne vous laissez par guider par l'autorité des textes religieux, ni par la simple logique ou les allégations, ni par les apparences, ni par la spéculation sur des opinions, ni par des vraisemblances probables, ni par la pensée : ‘Ce religieux est notre maître spirituel’.

« Cependant, lorsque vous savez par vous-mêmes que certaines choses ne sont pas justes, qu‘elles sont blâmables, condamnées par les sages et que, lorsqu'on les met en pratique, elles conduisent au mal et au malheur, abandonnez-les !


Kalama Sutta
(Anguttara Nikaya III.65)
Discours du Bouddha aux Kalamas

________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 176
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Lun 9 Mar 2015 - 17:29    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Certes mais d'un autre côté il est dit dans les voeux de samaya qu'il ne faut pas critiquer un Maître me semble-t-il...surtout sur la base de...commérages...Wink


Si l'on a reÁu par exemple des enseignements du Théravada et que l'on considére que cette voie ne nous convient pas, on peut trés bien s'abstenir de la suivre, mais sans pour autant avoir à la critiquer, la mépriser en disant : " C'est une voie inférieure, etc." ; il en est de même pour les pratiques du Mahayana, ou les enseignements de tel ou tel maître du Vajrayana. On peut trés bien décider de ne pas suivre tel ou tel enseignement sans pour autant transgresser quoi que ce soit ; par contre, on détruit le samaya du Vajrayana en critiquant telle ou telle partie des enseignements.

http://www.dhagpo.org/fr/multimedia/revue-tendrel/408-les-voeux-du-vajrayana
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Lun 9 Mar 2015 - 20:58    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

Citation:
Si l'on a reÁu par exemple des enseignements du Théravada et que l'on considére que cette voie ne nous convient pas, on peut trés bien s'abstenir de la suivre, mais sans pour autant avoir à la critiquer, la mépriser en disant : " C'est une voie inférieure, etc." ; il en est de même pour les pratiques du Mahayana, ou les enseignements de tel ou tel maître du Vajrayana. On peut trés bien décider de ne pas suivre tel ou tel enseignement sans pour autant transgresser quoi que ce soit ; par contre, on détruit le samaya du Vajrayana en critiquant telle ou telle partie des enseignements.


Pour info, personne ici n'a critiqué une voie, ni la voie suivie par les sravakas ni aucune autre ... quand aux maîtres, il ne s'agit pas de critique, mais d'avertir si un maître dispense un enseignement qui n'est pas conforme au dharma de Bouddha Sakyamuni ... simplement.
Soyons prudent, surtout pour les pratiquants du vajrayana (pis encore dzogchen), la rupture de samaya majeure est la critique, mal fondée, d'un(e) frère/soeur vajra.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 18 Mar 2015 - 14:54    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada Répondre en citant

soren a écrit:
Certes mais d'un autre côté il est dit dans les voeux de samaya qu'il ne faut pas critiquer un Maître me semble-t-il...surtout sur la base de...commérages...Wink

Prions donc pour que ça n'arrive plus.

Citation:
"Dans le vrai rapport de la prière, ce n'est pas Dieu qui entend ce qu'on lui demande, mais celui qui prie, qui continue de prier jusqu'à être lui-même, celui qui entend ce que Dieu veut."

--- Sören Kierkegaard

________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:35    Sujet du message: L'idéal du Bodhisattva dans la tradition Theravada

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com