Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Impermanence ...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Ven 3 Avr 2015 - 17:04    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Quoi que vous pensiez n’a ni essence ni permanence.
Quoi que vous voyez est changeant et en mouvement.
Quoi que vous analysiez est une illusion de cette vie.
Ceux qui ne s’y attachent pas sont sages.

Longchen Rabjam - Conseils pour la libération
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Publicité






MessagePosté le: Ven 3 Avr 2015 - 17:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ortho
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 212
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 4 Avr 2015 - 22:39    Sujet du message: Impermanence Répondre en citant

Oui, c'est très vrai, mais oh combien difficile à réaliser!
Rolling Eyes
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Dim 5 Avr 2015 - 12:13    Sujet du message: Re: Impermanence Répondre en citant

Ortho a écrit:
Oui, c'est très vrai, mais oh combien difficile à réaliser!
Rolling Eyes


Pas d'attache mental à ce qui est pensé, vu, analysé ... c'est pourtant pas une grande histoire, seulement un profond désir d'être libéré du samsara.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Daniel
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2015
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 13:11    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Bonjour

Que veut dire cette phrase:Quoi que vous pensiez n’a ni essence ni permanence. Que la pensée n'a pas de nature propre ?
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 13:49    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Cela signifie (entre autres) que tout ce qui se présente, une table, une chaise, un monde extérieur, un esprit intérieur, une pensée, tout ce qui a l'air "dur", existant par soi, n'a pas en réalité (comme tu le dis) de nature propre : tout cela est fabrication intellectuelle et conceptuelle. Alors on se détache de ces illusions (enfin on essaye !) et on reste dans l'expérience pure libre des conceptions.
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
Hyrcan
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 214
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 15:47    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Bonjour,
vos enfants sont-ils aussi des concepts et des fabrications intellectuelles?
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 15:57    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Ils peuvent l'être, cela dépend du degré de réalisation.

Citation:
Quoi que vous analysiez est une illusion de cette vie.

________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:03    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Hyrcan a écrit:
Bonjour,
vos enfants sont-ils aussi des concepts et des fabrications intellectuelles?


Bien entendu ... ils n'existent intrinsèquement qu'à cause de votre ignorance, votre croyance erronée d'exister (ainsi qu'eux) intrinsèquement. La réalité que vous vivez et toute relative, vos attachements aussi. C'est ça l'errance dans le samsara. Concernant vos enfants cela deviendra plus clair lorsque vous serez séparé d'eux, temporairement ... ou définitivement, lorsque vous les quitterez pour le bardo du devenir ou tout autre évènement qui amènera avec lui les souffrances habituelles.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Daniel
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2015
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:17    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Est-ce que cela voudrez dire, prenons le cas de la vie ou de l'existence, elle est dénué de sens, de but.
Hyrcan
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 214
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:20    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Sönam a écrit:
Hyrcan a écrit:
Bonjour,
vos enfants sont-ils aussi des concepts et des fabrications intellectuelles?


Bien entendu ... ils n'existent intrinsèquement qu'à cause de votre ignorance, votre croyance erronée d'exister (ainsi qu'eux) intrinsèquement. La réalité que vous vivez et toute relative, vos attachements aussi. C'est ça l'errance dans le samsara.


Je n'ai aucune croyance qu'ils existent intrinsèquement, il est évident (je n'ai donc aucune ignorance à ce sujet) que pour exister ils dépendent d'autres choses qu'eux mêmes (la nourriture, la Terre qui les porte, leurs parents, la société, le soleil, enfin que sais-je encore...). Je n'en fais pas pour autant de simples concepts ou des fabrications intellectuelles de mon mental...
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:32    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Daniel a écrit:
Est-ce que cela voudrez dire, prenons le cas de la vie ou de l'existence, elle est dénué de sens, de but.


Ce sont les fondements de la compréhension du dharma. L'existence, la vie n'a bien entendu pas de but. Elle est, simplement. Ce n'est pas un concept chargé de telle ou telle analyse, compréhension ou autre.
Il est bien entendu que tout ce qui constitue le passé n'existe plus, seulement en tant que concept dans la mémoire. De même le futur n'existe pas encore, et tel qu'on l'imagine certainement il n'existera jamais. Il ne reste que le présent, mais le présent dont on parle est déjà dans le passé. Le seul véritable présent n'a point d'analyse, compréhension ou autre, sinon il ne serait plus le présent, mais une simple rêvasserie samsarique sur ce qui n'est plus ou peut-être jamais. Ainsi oui, "le cas de la vie ou de l'existence, est dénué de sens, de but".

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:33    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Hyrcan a écrit:
Sönam a écrit:
Hyrcan a écrit:
Bonjour,
vos enfants sont-ils aussi des concepts et des fabrications intellectuelles?


Bien entendu ... ils n'existent intrinsèquement qu'à cause de votre ignorance, votre croyance erronée d'exister (ainsi qu'eux) intrinsèquement. La réalité que vous vivez et toute relative, vos attachements aussi. C'est ça l'errance dans le samsara.


Je n'ai aucune croyance qu'ils existent intrinsèquement, il est évident (je n'ai donc aucune ignorance à ce sujet) que pour exister ils dépendent d'autres choses qu'eux mêmes (la nourriture, la Terre qui les porte, leurs parents, la société, le soleil, enfin que sais-je encore...). Je n'en fais pas pour autant de simples concepts ou des fabrications intellectuelles de mon mental...


Il est bien entendu que lorsque j'utilise le vous, il s'agit de nous tous ... pas une forme de politesse pour parler de toi.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Hyrcan
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 214
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:40    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Sönam a écrit:
Il est bien entendu que lorsque j'utilise le vous, il s'agit de nous tous ... pas une forme de politesse pour parler de toi.
Qui (le vous général) pourrait croire que nous existons intrinsèquement? Il m'apparait évident que nous savons tous que nous dépendons de choses extérieures à nous pour exister (les autres -parents, amis, la société-, la planète, la nourriture, l'eau, le soleil, etc, etc, etc...)

(et une fois de plus il me semble que cela ne fait pas de nous des concepts ou des fabrications intellectuelles)

Sönam a écrit:
Daniel a écrit:
Est-ce que cela voudrez dire, prenons le cas de la vie ou de l'existence, elle est dénué de sens, de but.


Ce sont les fondements de la compréhension du dharma. L'existence, la vie n'a bien entendu pas de but. Elle est, simplement.
c'est peut-être cela le but de la vie et de l'existence, être simplement... Cool
Daniel
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2015
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 16:57    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Merci des réponses Sönam

Conseille-moi un livre ou deux pour avoir une meilleur approche mais accessible intellectuellement, j'ai du mal avec un certain concept.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 17:22    Sujet du message: Impermanence ... Répondre en citant

Longchen Rabjam explique les 12 liens interdépendants dans le "Theg-mCh’og Rin-Po-Ch’e’i mDzod". Le 11ème lien est la naissance, puis il en arrive au 12ème lien (la vie entre naissance et mort) et le décrit ainsi :

"De la naissance surgissent la jeunesse, la vieillesse et la mort. Les êtres sont, depuis l’origine, dans l’illusion du samsara et errent à travers les douze chainons des causes interdépendantes. Par exemple, dans une vie donnée, dès le premier moment de la non réalisation de l’essence intrinsèque, quand la clarté (A’od-gSal, l’absorption lumineuse) est dissoute et « l’état intermédiaire de l’existence » (Srid-Pa Bar-Do) est prêt à apparaître, c’est la non-illumination. Le processus de vie jusqu’à la cessation de la respiration externe (Phyi-dBugs), la mort, est le mouvement du cycle des douze liens des causes interdépendantes se succédant."

Il poursuit en expliquant comment, après la mort, les êtres continuent à errer sans le samsara sans fin :

"Le processus des dissolutions grossières et subtiles qui intervient à la suite de la cessation de la respiration externe jusqu’à la mort est le mouvement inverse du cycle des douze liens des causes interdépendantes. Puis les apparitions des illusions cessent et le samsara s’effondre. A ce moment, se produit d’abord la vision de la pureté originelle, la nature ultime se produisant spontanément, le nirvana. Ensuite surgissent les apparitions de « l’état intermédiaire de la nature ultime » (Ch’os-Nyid Bar-Do) qui sont les apparitions des causes interdépendantes, la cessation du nirvana. A ce moment, si on ne réalise pas cette nature absolue, on s’illusionne dans le samsara, et si on la réalise, on est libéré dans le nirvana. Ces alternatives sont appelées s’égarer dans le samsara et se libérer dans le nirvana."
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:56    Sujet du message: Impermanence ...

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com