Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ?

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dimis
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2014
Messages: 148
Localisation: essone

MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015 - 16:49    Sujet du message: Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ? Répondre en citant

Le fait de continuer à différencier concentration et attention n'est il pas un piège qui nous fait entretenir un dualisme entre effort et non effort ?
Faire cette distinction finalement ne nous maintient il pas dans une certaine attitude mentale ?

Je comprends maintenant en quoi le Dzogchen va plus loin que les tantras et les sutras.
Car il fait de "l'attention" la nature de l'esprit, cela veut dire qu'il ne conditionne plus l'attention en une pratique, en une position, en un endroit ou en une attitude mais elle est applicable à chaque instant de la vie car la nature de l'esprit ne dépend ni de condition favorable et ni de condition défavorable pour être. En ce sens on ne peut plus parler d'attention mais d'être.

Notre erreur est finalement de se dire " il faut que je sois en lotus", "il faut que je sois dans le calme", " il faut je pratique cela" et "il faut que je sois dans un endroit propice à la méditation". Notre erreur est donc de vouloir conditionner l'éveil et de toujours demeurer dans l'attachement aux concepts.

Donc l'éveil ne dépend de rien et c'est pour cela qu'il peut surgir de partout. Un Bouddha ne fait pas de différence entre vie quotidienne et méditation assise.

Pour aller plus je dirais même que chercher à pratiquer l'attention en essayant de réunir des conditions est une concentration.
Les membres suivants remercient Dimis pour ce message :
milarepa (19/05/15)
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015 - 16:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015 - 01:52    Sujet du message: Re: Ne pas différencier Concentration et Attention ? Répondre en citant

Dimis a écrit:

Notre erreur est finalement de se dire " il faut que je sois en lotus", "il faut que je sois dans le calme", " il faut je pratique cela" et "il faut que je sois dans un endroit propice à la méditation". Notre erreur est donc de vouloir conditionner l'éveil et de toujours demeurer dans l'attachement aux concepts.

Concrètement, je crois qu'il est très difficile d'établir la méditation en mouvement, l'attention en mouvement, sans passer par la phase de méditation assise, immobile, au calme. Mais je me trompe peut-être ? Rolling Eyes

L'attention demande de la détente et de la présence. Pour les établir la première fois, il vaut mieux disposer de conditions favorables.

Mais tu as raison, cette "façon d'être" n'est pas lié à une posture particulière, ni à un lieu, ni à un moment précis.

Ce qui serait sympa, c'est de pouvoir développer une concentration tout en restant attentif, détendu. Et prendre cette concentration comme objet d'attention désintéressée. C'est ce qu'a fait Gautama.
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015 - 08:58    Sujet du message: Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ? Répondre en citant

Ce qu'il est absolument fondamental de comprendre c'est que le dzogchen, non pas en phase d'approche mais "en réalité", passe par la réalisation (profonde) de notre vrai nature réalisée avec le maître (ou même un pratiquant "éclairé"). Celle-ci n'est pas une compréhension (la compréhension vient après), mais une "expérience". Avant on est en "pré-dzogchen" parce qu'en accord avec les "concepts" du dzogchen. Ainsi, la méditation n'est plus une question d'être assis ou debout ou en marche, mais de "replonger" dans cet état ... une fois de nouveau là, c'est rig-pa et il n'est plus question de méditation, post-méditation ou même autre chose.

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Dimis
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2014
Messages: 148
Localisation: essone

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015 - 11:29    Sujet du message: Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ? Répondre en citant

"Saraha chante spontanément la profondeur secrète du monde, ne demeure pas prisonnier du troupeau hébété ! Ce qui nous fait naître, vivre et mourir est le cœur du Suprême.
Le Suprême ne médite pas, pourquoi méditer sur lui ? Le Suprême est indicible, alors tais-toi ! Les êtres sont prisonniers du devenir et personne ne découvre la nature du Soi.
Abandonne mantras, traités, objet de méditation, concentration ! La conscience est immaculée, ne la pollue pas par la pratique ! Cesse de te tourmenter et demeure dans l’intime félicité !"


Les chants de Saraha
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015 - 14:13    Sujet du message: Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ? Répondre en citant

Sachant que l'état dit naturel, est un état d'une troublante simplicité, et que bon nombre de pratiquants pourraient, parait-il, le traverser sans le reconnaître (d'où l'importance du maître qui introduit le disciple à la reconnaissance de l'état naturel), est-il envisageable que des pratiquants d'autres écoles bouddhistes que dzogchen aient pu avoir l'intuition de reconnaitre cet état naturel (comme on reconnait naturellement l'éclat d'une pierre précieuse) et qu'ils aient pu, sans formalisme, sans délibération, l'intégrer à leur pratique, quelle qu'elle soit ?

Après tout, si un individu a reconnu l'EN dans une vie précédente, peut-on supposer que ses empreintes sont suffisantes pour qu'il le reconnaisse à nouveau dans cette vie sans re-passer par l'introduction d'un maître Dzogchen ?

Si ce n'est pas le cas, si contre toute attente, l'éveil n'est pas réalisé en une vie par un dzogchenpa, lui faudra t'il renaître dans une terre bouddhiste, avec un maître dzogchen prêt à lui redonner de nouveau l'introduction à la véritable nature de l'esprit ?

Embarassed
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015 - 17:06    Sujet du message: Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ? Répondre en citant

ted a écrit:
Sachant que l'état dit naturel, est un état d'une troublante simplicité, et que bon nombre de pratiquants pourraient, parait-il, le traverser sans le reconnaître (d'où l'importance du maître qui introduit le disciple à la reconnaissance de l'état naturel), est-il envisageable que des pratiquants d'autres écoles bouddhistes que dzogchen aient pu avoir l'intuition de reconnaitre cet état naturel (comme on reconnait naturellement l'éclat d'une pierre précieuse) et qu'ils aient pu, sans formalisme, sans délibération, l'intégrer à leur pratique, quelle qu'elle soit ?


Bien sur c'est possible, mais alors s'inscrit le doute. C'est pourquoi la deuxième affirmation du testament de Garab Dorjé (Frapper l'essence en trois mots -Tsig Sum Nèdek-) est "élimination du doute". Ainsi, lorsque c'est le maître qui a introduit, le doute est moins important ... et définitivement écarté lorsque l'introduction est réalisée individuellement "yeux dans les yeux". Il existe différentes "profondeurs" d'introduction qui dépendent des conditions, du maître et du disciple lui-même. Dans les meilleures conditions l'introduction est réalisée sans qu'il y ait le moindre doute, et dans ce cas l'impact est "bien plus fort".
Concernant les autres écoles, on est en droit de se poser la question, sauf que la "vue" est l'expression conceptuelle de l'expérience elle-même, et lorsqu'un pratiquant dzogchen examine les vues des différentes autres écoles, il "sait" que ce n'est pas exactement la même chose ... à part peut-être un peu "Ganges mahamudra".

Citation:

Après tout, si un individu a reconnu l'EN dans une vie précédente, peut-on supposer que ses empreintes sont suffisantes pour qu'il le reconnaisse à nouveau dans cette vie sans re-passer par l'introduction d'un maître Dzogchen ?


La réponse est, comme la précédente, oui ... mais la phase d'élimination du doute restera importante car il n'aura aucune base pour valider cet état de fait.

Citation:

Si ce n'est pas le cas, si contre toute attente, l'éveil n'est pas réalisé en une vie par un dzogchenpa, lui faudra t'il renaître dans une terre bouddhiste, avec un maître dzogchen prêt à lui redonner de nouveau l'introduction à la véritable nature de l'esprit ?

Embarassed


A priori oui ...

Citation:
- Tsig Sum Nèdek -

1 Être directement introduit à sa propre nature
2 Décider définitivement sur cet état unique, élimination du doute
3 Continuer directement avec confiance (sans effort) dans la libération


Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:38    Sujet du message: Dzogchen : ne pas différencier Concentration et Attention ?

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com