Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
jerome
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 170

MessagePosté le: Mer 27 Mai 2015 - 09:24    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

Bonjour, le fonctionnement des consciences sensorielles est il expliqué de manières différentes par les différentes écoles bouddhistes ?

Si oui, quelles sont ces différences ?
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Mai 2015 - 09:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
guelek dorje
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2015
Messages: 141
Localisation: Chartres

MessagePosté le: Jeu 28 Mai 2015 - 12:04    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

Bonjour,

Peux tu préciser ta question?

Merci



Guelek
________________________________________
भवतु सर्व मङ्गलम् ।।
http://samtenguelek.blogspot.fr/
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Jeu 28 Mai 2015 - 13:05    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

guelek dorje a écrit:
Bonjour,

Peux tu préciser ta question?

Merci



Guelek


Il s'agit, je suppose, des vijñāna ...

Pour l'enseignement sravakas (hinayana), il y a 6 vijñāna (5 sens + le mental) : Conscience de l'œil, ou conscience visuelle, Conscience de l'oreille, Conscience du nez, Conscience du goût, Conscience du toucher, Conscience mentale ...

L'école de l'esprit seulement (Cittamātra) considère 8 consciences : les 6 des sravakas + l'Ālayavijñāna (conscience fondamentale) + le mental souillé (Kliṣṭamanas) qui croit à l'existence d'un "soi". On parle parfois d'une 9ème conscience

Le Paṭṭhānapakaraṇa de l'Abhidhamma Pitaka du canon pāli parle répertorie 20 consciences répartis dans les quatre sphères (sensorielle, physique, non physique et supra-mondain). Mais il s'agit là plus d'états mentaux que des vijñāna. Il existe d'autres classifications ou plutôt de fonctions et sur le sujet le mieux est de consulter le Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme de Philippe Cornu.

Quant au dzogchen, Longchen Rabjam nous explique dans le Shingta Chenpo que la vue de la nature ultime de tous les existants phénoménaux est, depuis le début, non née et non existante dans sa vraie nature, et la sagesse primordiale intrinsèque est la nature essentielle de tout. :
"Si les apparitions des objets et les sens qui les appréhendent sont analysés, puisqu’ils ne s’entachent pas mutuellement, il n’y a en vérité aucune relation entre eux. Si les objets et les sujets sont analysés, ils sont comme l’espace ; il n’y a ni objet relié ni sujet entrant en relation, ainsi il n’y a, en fait, aucune relation. Non seulement n’y a-t-il pas de relation [entre celui qui perçoit et les objets perçus], mais les choses qui sont dites générales et spécifiques par notre intellect n’existent pas non plus avec leurs caractéristiques spécifiques (Rang-mTshan), parce qu’elles sont identiques dans le fait qu’aucune amélioration ni aucune détérioration ne se produisent en les désignant comme général ou spécifique. Cette analyse démontre que les sens [sujets] d’expressions ne sont pas en relation et qu’il n’y a rien pour appréhender la dualité du saisi et du saisisseur. Ainsi, toutes les appréhensions par ignorance sont des illusions. Par exemple, pendant l’enfance dans notre esprit il n’y a pas d’affirmation de théories et divisions, mais l’expérience d’affirmation se développe plus tard et c’est un obscurcissement qui surgit avec l’apprentissage des fausses théories.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
guelek dorje
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2015
Messages: 141
Localisation: Chartres

MessagePosté le: Jeu 28 Mai 2015 - 17:02    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

Bonjour,

Voici une référence sur le traité des consciences et des sagesses:
"Le traité des 5 sagesses et des 8 consciences", Thrangou Rinpoché, ed: Claire lumière. Né au Kham en 1933, il fut reconnu à l'âge de 5 ans comme par le XVIème Karmapa et le XI Sitou Rinpoché comme la 9ème réincarnation du grand Thrangou Tulkou.
Il a été le précepteur des grands tulkous de la lignée Kagyupa.

Ce livre est une explication du texte "Le traité distinguant conscience individuelle et sagesse", en tibétain et en français. Composé par Rangjoung Dorjé, 3ème Karmapa (1284-1339)
Je cite les versets 6, 7 et 8:


…..
6 - Considérons les consciences des 5 portes.
Ce qui fait naître les affects est l’accepatation ou le rejet
Des formes, sons, odeurs, saveurs, et tangibles.
Mais tous ces objets des sens, que sont-ils ?
Les ayant examinés de manière excellente, ceux qui sont nantis
de connaissance supérieure
Verront que , jusqu’aux atomes et particules, rien n’existe
exterieurement,
Rien n’est autre que simple cognition.

7 – Si les objets sensoriels étaient, en substance,
Autres que la conscience, ils ne révèleraient point d’une
similaire nature ;
Etant donné que la conscience immatérielle, ainsi dépourvue
de support
Ne possède nulle capacité à engendrer la matière inanimée,
Il n’existerait non plus un lien de causalité entre les deux ;
Dans cette assertion, que les objets apparaissent de la conscience
Serait absurde, puisqu’ils n’auraient de relation aucune sorte.

8 – C’est pourquoi toutes ces diverses apparences
Ne sont nullement objets existant hors la conscience,
Mais adviennent purement en tant qu’expérience
d’auto connaissance.
Jusqu’aux particules infimes,
Toute la manifestation est l’esprit. Cela signifie,
Rien n’étant produit en qualité d’autre, extérieurement,
Que de créateur, tel Brahma, il n’y a point.
….


Ce n'est pas un texte "facile". Son commentaire ne l'est pas non plus.
Comme il est écrit: " Le corps de ce traité a été fait à la manière du cheminenemt de la tortue. La présente synthèse est faite à la manière de la volte-face du lion".
Je l'ai lu plusieurs fois, et je pense que je le relirai encore plusieurs fois. Il faut que cela fasse sens et j'ai une mémoire de poisson rouge.




Guelek
________________________________________
भवतु सर्व मङ्गलम् ।।
http://samtenguelek.blogspot.fr/
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Jeu 28 Mai 2015 - 17:22    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

guelek dorje a écrit:
Bonjour,

...
Thrangou Rinpoché, ed: Claire lumière. Né au Kham en 1933, il fut reconnu à l'âge de 5 ans comme par le XVIème Karmapa et le XI Sitou Rinpoché comme la 9ème réincarnation du grand Thrangou Tulkou.
Il a été le précepteur des grands tulkous de la lignée Kagyupa.
...

Guelek


Il est aussi important de noter que Khenchen Thrangu Rinpoché eut pour maître racine Khenpo Genshar, qui lui enseigna le dzogchen (de même qu'à Chögyam Trungpa). Thrangu Rinpoché a l'habitude de dire que sans Kenpo Gangshar il serait surement devenu général dans l'armée tibétaine (ce à quoi il était prédestiné).

http://en.wikipedia.org/wiki/Gangshar_Wangpo


________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Jeu 28 Mai 2015 - 18:12    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

D'après ce que j'en ai compris...
Les consciences sensorielles existent en dépendance d’une vue duelle. Sujet-objet sont séparés, l’un "à l’intérieur", l’autre "à l’extérieur". Le corps, qui est la monture pour les consciences sensorielles, est un résultat de cette dualité. Il agit comme une interface entre ce que nous considérons intérieur et ce que nous considérons extérieur. Quand nous nous endormons les consciences sensorielles se résorbent à l’intérieur de l’esprit plus subtil. Quand nous mourons les consciences sensorielles se résorbent de même. D’après le cittamatra (école de l’esprit seul), les consciences sensorielles émergent de la conscience de tréfonds (alayavijnana). D’après les réalistes, les consciences sensorielles ont pour objet un existant extérieur à l’esprit (particules matérielles des particularistes du Vaibhasika, pur singulier des tenants des sutras du Sautrantika). D’après d’autres (cittamatra, madhyamika-svatantrika) elles ont pour objet un existant de son propre côté, mais pas extérieur à l’esprit.
Etant donné que ces écoles diffèrent sur la nature de l’objet, la manière dont les consciences sensorielles se développent diffère également. Pour le Sautrantika, il faut un objet à observer, c’est-à-dire un objet préexistant à la conscience sensorielle, pour que celle-ci se développe. Pour le Cittamatra, il n’y a pas d’objet préexistant parce que l’esprit et son objet se développent en même temps ; ils sont la même entité.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
jerome
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 170

MessagePosté le: Mer 3 Juin 2015 - 16:32    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

merci pour vos réponses

guelek dorje a écrit:

Mais tous ces objets des sens, que sont-ils ?
Les ayant examinés de manière excellente, ceux qui sont nantis de connaissance supérieure
Verront que , jusqu’aux atomes et particules, rien n’existe extérieurement, Rien n’est autre que simple cognition.


Comment examiner les atomes (et plus généralement les objets des sens) de "manière excellente" pour acquérir cette connaissance ?
guelek dorje
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2015
Messages: 141
Localisation: Chartres

MessagePosté le: Mer 3 Juin 2015 - 17:33    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

jerome a écrit:


Comment examiner les atomes (et plus généralement les objets des sens) de "manière excellente" pour acquérir cette connaissance ?



Bonjour Jérôme,

Là , il s'agit de constater que ni les atomes, ni les particules n'existent en elles même. Eux(elles) mêmes sont constitué(e)s de matière. En fait la matière est comme le temps, inexistant en soi parce que divisible à l'infini.
Si les atomes, les particules, tout ce qui nous entoure existait "véritablement", cad pour eux même et par eux même, alors tout cela serait permanent. Or tout ce qui est constitué, composé, dans le relatif, est soumis à l'impermanence, au changement...permanent Wink (Voir verset 8 dans mon post)

Une fois constater, par le raisonnement, la métaphore et les nombres, il n'y a pas à y revenir car convaincu de la loi sur l'impermanence des choses constituées, composées.
C'est là la manière excellente. En tout une des manières...

Mais tant que nous croyons qu'il y une possibilité d'une auto-création, alors il faut continuer de réfléchir sur l'impermanence ET l'interdépendance.


Bonne journée.



Guelek
________________________________________
भवतु सर्व मङ्गलम् ।।
http://samtenguelek.blogspot.fr/
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Mer 3 Juin 2015 - 19:12    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles Répondre en citant

guelek dorje a écrit:
il s'agit de constater que ni les atomes, ni les particules n'existent en elles même. Eux(elles) mêmes sont constitué(e)s de matière. En fait la matière est comme le temps, inexistant en soi parce que divisible à l'infini.
Si les atomes, les particules, tout ce qui nous entoure existait "véritablement", cad pour eux même et par eux même, alors tout cela serait permanent. Or tout ce qui est constitué, composé, dans le relatif, est soumis à l'impermanence, au changement...permanent Wink

Pourquoi avons nous la conscience sensorielle d'un objet en particulier ? D'ordinaire nous pensons que c'est parce qu'un objet se présente à nous. En réalité, point d'objet, point de substantialité, mais des causes et des conditions qui sont réunies en dépendance d'un karma particulier. Regardez n'importe quel objet autour de vous. Derrière cette apparence, ce n'est pas un objet, mais des causes et des conditions. Un objet n'est pas apparu de lui-même. Il y a des causes et des conditions à l'apparition de cet objet. Il y a "la matière" qui compose cet objet, il y a "celui" qui a pensé cet objet. "Celui" qui l'a fabriqué. Etc. De même derrière une personne, point de personne mais des causes et des conditions. Une personne n'est pas apparue d'elle-même. Il a fallu des causes et des conditions. Des parents, un bon karma (une bonne discipline morale). Pensons à nous-mêmes. Personne, pas un moi substantiel, juste des causes et des conditions, en dépendance d'un karma particulier.
Quand votre conscience entre dans une pièce, des objets se font voir. Ce n'est pas que des objets substantiels attendaient là bien sagement d'être vus, c'est que ces objets ont commencé à exister quand votre conscience est entrée dans la pièce. En dépendance de causes et de conditions particulières, ces objets sont apparus à votre conscience, et n'ont d'existence qu'à votre conscience. Quand vous fermerez la porte, ces objets pourront continuer d'exister, mais seulement à votre conscience. Il n'y a aucune substantialité aux objets; il est donc absurde d'affirmer qu'ils existent les uns pour les autres. Cependant ils existent pour la conscience.
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:41    Sujet du message: Question sur le fonctionnement des consciences sensorielles

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com