Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Dzogchen, un truc à part ...

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 225

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû 2015 - 12:36    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

Ni Madhyamaka Prasangika, ni Mahamadhyamaka ni aucune autre école du Mahayana ne coïncide exactement avec Ati Dzogpa Chenpo, parce que celui-ci a trois aspects qui sont la base, la voie et le fruit - tous étant des expressions de la voie de la libération spontanée et, en ce sens, sont complètement différents de leurs équivalents de toutes les écoles du Mahayana et des autres véhicules inférieurs. Le fait que le Dzogchen coïncide avec le Prasangika en reconnaissant l'impossibilité pour les concepts de correspondre à la réalité et en rejetant l'existence "inhérente" des entités sur le plan conventionnel, est loin d'impliquer que l'ensemble constitué par la base, la voie et le fruit du Dzogchen coïncide avec l'ensemble constitué par la base, la voie et le fruit du Prasangika - et, en fait, dans leurs ensembles, ils sont très différents l'un de l'autre.

source : Namkhaï Norbu Rinpoché
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû 2015 - 12:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 225

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû 2015 - 13:02    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

La réalisation de la vérité absolue du mahayana n'est pas la même que ce que révèle le dzogchen et qui est désigné par la base (ou gZhi), et que ce véhicule considère comme la réalisation. En fait, d'après une des explications de la base dans le atiyogatantrayana, celle-ci a deux aspects, Ka-Dag ou pureté primordiale qui correspond au vide et Lhun-Grub ou perfection spontanée, consistant en clarté et apparitions. En l'état de vérité absolue du mahayana, la base n'est pas révélé complètement : son aspect Ka-Dag est privilégié et de la sorte la vacuité est mise en valeur, alors que son aspect Lhun-Grub est, d'un certain coté, marginalisé. A l'opposé, Dans Ati Dzogpa Chenpo la révélation de la base est totale et ainsi Ka-Dag et Lhun-Grub se manifestent dans leur indivisibilité, aucun n'étant privilégié par rapport à l'autre. De ce fait, la vérité absolue du mahayana est clairement partielle par rapport à la complète et parfaite réalisation de Ati Dzogpa Chenpo, et l'explication théorique de la réalité fournie par ce dernier est bien plus correcte, et de ce fait "supérieure" et plus profonde, que ne le sont les explications théoriques des différentes écoles et sous-écoles de mahayana.

source anglaise Elias Capriles / Namkhai Nyingpo
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -


Dernière édition par Serge Z. le Ven 14 Aoû 2015 - 10:02; édité 1 fois
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 178
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Ven 14 Aoû 2015 - 06:37    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

Belle promo ! Mr. Green
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Sam 15 Aoû 2015 - 21:05    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

J'avais cru comprendre, en lisant un article sur le forum, que l'aspect Lhun-Grub n'était pas mis en avant dans le dzogchen originel qui se méfiait comme la peste de tout ce qui pouvait être interprété comme un retour de concepts. De ce fait, thogal serait apparu tardivement. Ce qui laisse supposer que le fossé avec madhyamaka prasangika n'a pas toujours été aussi profond.
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 178
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 07:00    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

Etrange de vouloir toujours comparer les écoles et surtout les hiérarchiser, n'est-ce pas le fruit de l'ego ?
Deulma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2015
Messages: 79
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 09:20    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

Tant que nous sommes dans les enseignements nous puisons les nombreuses approches qui nous semble les plus approprier à notre compréhension de la voie des bouddhas. Au cours de nos méditations nous affinons tous les aspects des divers véhicules. Si nous aboutissons au dzogchen nous ne pouvons que composer avec les maîtres qui l'enseignent. CNN lors d'un enseignement a dit que nous abandonnons tout quand nous sommes libérés. La conscience est la seule règle dit-il. Il écrit:" les enseignements sont là pour nous rendre indépendant et non pour nous conditionner encore davantage. "
Il évident que si nous réagissons avec le moi nous lui sommes conditionnés.
Qu'importe les messages que nous chuchotent leur contenu si ils n'interfèrent pas avec l'expérience que nous avons de l'espace où elle se produit. La différence c'est l ultime conviction d'appartenir à la voie sans égale des bouddhas et de leurs parfaite accomplissement. Il n'y a aucune prétention dans cette conviction, elle issue elle même de l'énergie de l'esprit qui la porte.
________________________________________
Le pur état de l'illumination est notre propre esprit.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 225

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 10:43    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

ted a écrit:
J'avais cru comprendre, en lisant un article sur le forum, que l'aspect Lhun-Grub n'était pas mis en avant dans le dzogchen originel qui se méfiait comme la peste de tout ce qui pouvait être interprété comme un retour de concepts. De ce fait, thogal serait apparu tardivement. Ce qui laisse supposer que le fossé avec madhyamaka prasangika n'a pas toujours été aussi profond.


Lhun-Grub, l'accomplissement spontané, est fondamental au Dzogchen dans la mesure où la base est Ka-Dag, pure depuis l'origine. Il autorise justement l'absence de concept tout en conservant l'élément clarté.

Comme la nature de la base est spontanément accomplie, elle transcende l’extrême de non-existence, le nihilisme, et est présente en tant que pureté, la nature ultime (Ch’os-Nyid) de clarté vacuité, que nature du Bouddha primordial, qu’état (dGongs-Pa) du corps ultime immuable (s. dharmakaya), comme non existante en tant que samsara ou nirvana, et en tant que grande sagesse intrinsèque surgissant d’elle-même qui, comme l’espace, est présente depuis des temps primordiaux.
- Longchen Rabjam - Tshig-Don Rin-Po-Ch’e’i mDzod -
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 225

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 10:50    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

Dans le bouddhisme, les vues sont les assises des voies qui mènent à la libération. Dans son histoire, le dzogchen a souvent été l'objet d'essais de récupération multiples, d'essais d'assimilation ... sur des bases qui ne correspondent pas à ce qu'est dzogpa chenpo. L'objet de ces présentations des maîtres éveillés du passé a pour objet d’effacer les confusions dans la pratique d'atiyoga qui pourraient être produites par l'ignorance.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 12:20    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ... Répondre en citant

soren a écrit:
Etrange de vouloir toujours comparer les écoles et surtout les hiérarchiser, n'est-ce pas le fruit de l'ego ?

Ajahn Chah a écrit:
Les érudits, malheureusement,viennent rarement mettre le Dhamma en pratique. Il y en a quelques-un mais ils sont rares;c'est dommage. le fait que vous soyez arrivé à ce point et que vous soyez venu jusqu'à ce monastère est déjà digne d'éloge; cela montre une certaine force intérieur. Certain monastère n'encourage que l'étude. Les moines étudient et étudient mais il n'y a pas de fin en vue et ils n'extirpent jamais ce qui à besoin d'être extirpé. Ils étudient le mot "paix" mais c'est tout. Par contre, si vous pouvez vous arrêter complètement, vous découvrirez quelque chose qui a vraiment de la valeur. Voilà comment il faut avancer dans votre recherche. Cette recherche-là à vraiment de la valeur et elle est complètement immobile. Elle va tout droit à ce que vous avez lu. Si les érudits ne pratique pas la méditation, leur connaissance comporte peu de compréhension. Mais s'ils mettent les enseignements en pratique, ces choses qu'ils ont étudier deviennent soudain vivantes et claires.


quand on observe dans la paix, on voit que la comparaison des écoles est un moyen mal-habile qui nourri beaucoup d'ego, aussi bien chez ceux qui se classe en supérieur que chez ceux qui sont classé en inférieur. Si l'on fait parti des "supérieurs" c'est une occasion d'observer l'esprit quand on nous flatte; si l'on fait parti des inférieurs c'est une occasion d'observer l'esprit quand on pose des mots péjoratifs sur la voie que l'on suit.

pratiquons le Dhamma Mr. Green
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:43    Sujet du message: Dzogchen, un truc à part ...

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com