Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
s'ouvrir aux conventions religieuses
Aller à la page: 1, 2  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Théravada
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 11:49    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

je transcris un texte d'Ajahn Sumedho pour continuer un débat qui a déjà eu lieu à travers d'autres post et qui me permet de partager "ma" compréhension de manière plus clair et me permettre d'aller plus loin dans le débat grâce aux retours que vous ferez

Ajahn Sumedho a écrit:
les personnes qui ont une autre religion sont parfois mal à l'aise avec les symboles bouddhiques. Non par orgueil ou entêtement mais simplement parce qu'ils n'en connaissent pas l'usage. Dans certains cas, les gens pensent qu'en utilisant des symboles bouddhiques, ils trahissent leurs propres symboles chrétiens, par exemple. J'espère que la façon dont j'ai présenté les Trois Refuges offre un moyen de considérer toute tradition religieuse.
je peux rajouter ce texte à la demande

Ajahn Sumedho a écrit:
Avec cette compréhension, on sait comment utiliser les traditions, qu'elles soient bouddhistes ou chrétiennes. J'y vois une unité, un tout. Je ne considère pas que le bouddhisme, en tant que forme extérieur, soit la seul voie. Je vois que la vérité et l'ouverture à la vérité sont le cœur même de la religion - ou du moins ils devraient l'être. Tout devient confus quand les gens l'oublient et se laisse piéger par la tradition comme si elle était une fin en soi. Au lieu d'utiliser la tradition et les cérémonies pour s'ouvrir, ils les utilisent pour s'y accrocher.

Quand on commence à s'attacher au bouddhisme, on perd toute ouverture et on finit par devenir un bouddhisme sectaire. Il y a différentes écoles dans le bouddhisme, de sorte que l'on peut devenir un bouddhiste Mahayana par opposition à un bouddhiste Hinayanna ou Vajrayana ou Zen. Il y a toutes sortent de variations dans le bouddhisme. En Grande-Bretagne, nous avons de tout: des bouddhistes chrétiens, des chrétiens bouddhiste, des bouddhistes juifs et des juifs bouddhistes, des bouddhistes scientifiques modernes, des bouddhistes britanniques et ainsi de suite. Ensuite, il y a les bouddhistes qui ne sont pas bouddhistes parce qu'ils ont rejeté le Bouddha et le Sangha pour ne garder que le Dhamma- ce sont des Dhammaïste.

C'est donc l'attachement qui engendre ces séparations; il divise. Quelle que soit la chose à laquelle vous vous attachez, elle devient une secte ou un culte. La tendance sectaire est l'un des grands problèmes de l'humanité, en matière de religion comme de politique et de tout autre chose. Quand les gens disent: "Ma voie est juste et tous autres sont dans l'erreur", ou encore: "la mienne est la meilleur et les autres lui sont inférieures", il s'agit d'attachement. Même si ce que vous avez est ce qu'il y a de mieux, si vous êtes attaché à ce qu'il y a de mieux vous êtes dans l'ignorance, vous êtes une personne non éclairée. On peut donc avoir ce qu'il y a de mieux et de meilleur et n'être toujours pas éclairé.

Je ne voudrais surtout pas donner l'impression que le bouddhisme Theravada est la meilleure ou la seule voie, par ce que "la meilleure" ou "la seule" sont des qualités auxquelles on s'attache. Le bouddhisme Theravada propose une convention, une chose à laquelle on s'ouvre, que l'on observe et que l'on apprend à utiliser. Que vous l'aimiez ou pas, que vous la rejetiez, qu'elle vous agace, que vous l'adoriez ou y soyez indifférent, ce qui compte c'est de prendre conscience de l'état de l'esprit, pas de prendre parti pour ou contre. Ensuite, vous réfléchirez à cet état d'esprit; vous verrez qu'il vous offre de quoi observer ainsi que l'occasion d'orienter votre attention vers la vérité.


je partage le point de vue de ce texte par rapport à la vérité qui est contenu dans le bouddhisme et dans les religions en général, je partage également le point vue du "classement" des différentes écoles

bien à tous
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant


Dernière édition par Yves le Mar 26 Jan 2016 - 14:49; édité 1 fois
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 11:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 13:47    Sujet du message: Re: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Yves a écrit:
je transcris un texte d'Ajahn Sumedho pour continuer un débat qui a déjà eu lieu à travers d'autres post et qui me permet de partager "ma" compréhension de manière plus clair et me permettre d'aller plus loin dans le débat grâce aux retours que vous ferez

Ajahn Sumedho a écrit:
les personnes qui ont une autre religion sont parfois mal à l'aise avec les symboles bouddhiques. Non par orgueil ou entêtement mais simplement parce qu'ils n'en connaissent pas l'usage. Dans certains cas, les gens pensent qu'en utilisant des symboles bouddhiques, ils trahissent leurs propres symboles chrétiens, par exemple. J'espère que la façon dont j'ai présenté les Trois Refuges offre un moyen de considérer toute tradition religieuse.
je peux rajouter ce texte à la demande

Ajahn Sumedho a écrit:
Avec cette compréhension, on sait comment utiliser les traditions, qu'elles soient bouddhistes ou chrétiennes. J'y vois une unité, un tout. Je ne considère pas que le bouddhisme, en tant que forme extérieur, soit la seul voie. Je vois que la vérité et l'ouverture à la vérité sont le cœur même de la religion - ou du moins ils devraient l'être. Tout devient confus quand les gens l'oublient et se laisse piéger par la tradition comme si elle était une fin en soi. Au lieu d'utiliser la tradition et les cérémonies pour s'ouvrir, ils les utilisent pour s'y accrocher.

Quand on commence à s'attacher au bouddhisme, on perd toute ouverture et on finit par devenir un bouddhisme sectaire. Il y a différentes écoles dans le bouddhisme, de sorte que l'on peut devenir un bouddhiste Mahayana par opposition à un bouddhiste Hinayanna ou Vajrayana ou Zen. Il y a toutes sortent de variations dans le bouddhisme. En Grande-Bretagne, nous avons de tout: des bouddhistes chrétiens, des chrétiens bouddhiste, des bouddhistes juifs et des juifs bouddhistes, des bouddhistes scientifiques modernes, des bouddhistes britanniques et ainsi de suite. Ensuite, il y a les bouddhistes qui ne sont pas bouddhistes parce qu'ils ont rejeté le Bouddha et le Sangha pour ne garder que le Dhamma- ce sont des Dhammaïste.

C'est donc l'attachement qui engendre ces séparations; il divise. Quelle que soit la chose à laquelle vous vous attachez, elle devient une secte ou un culte. La tendance sectaire est l'un des grands problèmes de l'humanité, en matière de religion comme de politique et de tout autre chose. Quand les gens disent: "Ma voie est juste et tous autres sont dans l'erreur", ou encore: "la mienne est la meilleur et les autres lui sont inférieures", il s'agit d'attachement. Même si ce que vous est ce qu'il y a de mieux, si vous êtes attaché à ce qu'il y a de mieux vous êtes dans l'ignorance, vous êtes une personne non éclairée. On peut donc avoir ce qu'il y a de mieux et de meilleur et n'être toujours pas éclairé.

Je ne voudrais surtout pas donner l'impression que le bouddhisme Theravada est la meilleure ou la seule voie, par ce que "la meilleure" ou "la seule" sont des qualités auxquelles on s'attache. Le bouddhisme Theravada propose une convention, une chose à laquelle on s'ouvre, que l'on observe et que l'on apprend à utiliser. Que vous l'aimiez ou pas, que vous la rejetiez, qu'elle vous agace, que vous l'adoriez ou y soyez indifférent, ce qui compte c'est de prendre conscience de l'état de l'esprit, pas de prendre parti pour ou contre. Ensuite, vous réfléchirez à cet état d'esprit; vous verrez qu'il vous offre de quoi observer ainsi que l'occasion d'orienter votre attention vers la vérité.


je partage le point de vue de ce texte par rapport à la vérité qui est contenu dans le bouddhisme et dans les religions en général, je partage également le point vue du "classement" des différentes écoles

bien à tous


Walpola Rahula a écrit:
Deux idées sont psychologiquement enracinées chez l'homme : la protection et la préservation de soi. Concernant la protection de soi, l'homme a créé Dieu, de qui il dépend pour sa propre protection, sa sauvegarde et sa sécurité, comme un enfant dépend de ses parents. Pour la préservation de soi l'homme a conçu l'idée d'une âme éternelle ou atman, qui vivra éternellement. Dans son ignorance, sa faiblesse, sa peur et son désir, l'homme a besoin de ces deux choses pour le consoler. De là il s'y attache avec force et fanatiquement.


Ceci dit on peu s’entremêler la pensée, supposée bienveillante, avec des concepts du genre "tout le monde est pareil", "toutes les croyances sont identiques", "toutes mènent au même résultat" ... ceci dit je ne suis pas en désaccord avec tout ce que dit Ajahn Sumedho.

"J'espère que la façon dont j'ai présenté les Trois Refuges ...", peux-tu nous offrir la citation sur la façon dont il voit les Trois Refuges ? Merci !

Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 14:49    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Sönam a écrit:
"J'espère que la façon dont j'ai présenté les Trois Refuges ...", peux-tu nous offrir la citation sur la façon dont il voit les Trois Refuges ? Merci !

j'ouvre un autre sujet avec le texte sur les Trois Refuges


pour continuer dans le sujet de ce fil,
Ajahn Sumedho a écrit:
"ils les utilisent pour s'y accrocher." "il s'agit d'attachement. Même si ce que vous avez est ce qu'il y a de mieux, si vous êtes attaché à ce qu'il y a de mieux vous êtes dans l'ignorance, vous êtes une personne non éclairée. On peut donc avoir ce qu'il y a de mieux et de meilleur et n'être toujours pas éclairé."


Walpola Rahula a écrit:
De là il s'y attache avec force et fanatiquement.



ils soulignent tous les 2 le problème, dans cette ouverture s'il y a attachement cela conduit à une "vue fausse". Mais cette ouverture du Dhamma n'en est pas moins réel; je la sens comme une chaleur qui soulage le coeur Embarassed
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 16:55    Sujet du message: les Trois Refuges Répondre en citant

oups erreur de post Embarassed
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 17:23    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Yves a écrit:


Walpola Rahula a écrit:
De là il s'y attache avec force et fanatiquement.



ils soulignent tous les 2 le problème, dans cette ouverture s'il y a attachement cela conduit à une "vue fausse". Mais cette ouverture du Dhamma n'en est pas moins réel; je la sens comme une chaleur qui soulage le coeur Embarassed


Ce n'est pas seulement l'ouverture, mais ce faisant, c'est aussi accepter les fausses vues ... croyance à une entité créatrice extérieure à notre être par exemple, mais pas seulement.
Par contre, ce que je pourrai entendre, ce serait la vue de ces "autres" (se disant chrétiens, etc.) comme n'étant individuellement que celle d'êtres sensibles "en souffrance" et "en recherche", bien au-delà d'une appartenance à un quelconque culte (ignorant ... ça va de soit) et en conséquences, qu'il n'est pas nécessaire, pour aider les êtres à tendre vers la cessation de la souffrance, d'utiliser les mots du dharma/dhamma, le langage partagé par "ces autres" pouvant être facilement utilisé.
Mais on ne parlera pas là de "doctrine", mais de "moyens habiles" pour mener les êtres jusqu'au point où ils pourront renaître dans une vie où ils deviendront des pratiquants du dharma ... voire pourquoi pas dans cette vie, ou qui, au moins, leur apporterons quelques réponses apaisantes dans celle-ci.

Tu voulais un débat
Sönam
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 19:38    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

si (et je dis bien si) l'on superpose le concept "Dieu" et le concept "champ de conscience impersonnel et infini" quand on lit la genèse, elle prend un tout autre sens et l'on ne peut qu'être frappé par la profondeur spirituel de ce que contient la Bible.

on peut atteindre l'éveil par d'autre voie que le bouddhisme, quand Ajahn Sumedho dit:
Citation:
Je ne considère pas que le bouddhisme, en tant que forme extérieur, soit la seul voie. Je vois que la vérité et l'ouverture à la vérité sont le cœur même de la religion
il ne laisse pas de place au doute, et quand on connait sa vie... l'homme n'a pas un avis favorable sur la vague "new age"

alors évidement il y a eu des dérives dans toutes les religions, mais ce n'est pas le sujet

le sujet c'est que beaucoup de religion "travaille" à la dissolution de l'ego, et quand cette dissolution est assez grande la "grâce" descend quel que soit la confession à laquelle on appartient

Ajahn Sumedho a écrit:
Le mot "religion" vient du latin qui veut dire "lien". Il suggère un lien au divin qui inclut l'être tout entier. Etre vraiment religieux signifie que l'on doit se relier au divin ou à la réalité ultime et engager tout son être dans ce lien, jusqu'à permettre la réalisation ultime. Toutes les religions ont des mots comme "libération" et "salut". De tels mots portent la notion de liberté par rapport à l'illusion, une liberté pleine et entière et une compréhension absolue de la réalité ultime. Dans le bouddhisme cela s'appelle l'Eveil


il naît des avis divergent au sein même du bouddhisme, et de grand maître ont des avis différents... si bien que pour le simple pratiquant sur la voie, il est difficile d'avoir une opinion tranché, évidement chacun suivra les maîtres de sa traditions avec tout le respect que mérite les autres
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 20:40    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Citation:
François Gautier: Votre Sainteté, vous organisez une remarquable conférence interreligieuse. Mais aujourd’hui, les hommes ne continuent-ils pas de s’entretuer au nom des religions ? Même des bouddhistes massacrent des musulmans du Myanmar !

Dalaï-lama: C’est vrai. J’en suis extrêmement triste et j’ai fait remontrance aux bouddhistes du Myanmar… Je dis d’ailleurs toujours aux gens qu’au lieu de considérer qu’il n’y a qu’une seule vérité et une seule religion, il faudrait accepter qu’il existe plusieurs vérités et de nombreuses religions (silence)… En même temps, je ne veux pas que les gens se convertissent d’une religion à une autre : je suis bouddhiste et pour moi le dharma (chemin spirituel) du Bouddha reste une vérité éternelle et universelle ; vous êtes chrétien et vous devez le rester. Cela pourrait sembler une contradiction, mais les deux vérités se complètent.

[...]

François Gautier: Savez-vous que près d’un million de Français s’intéressent au bouddhisme tibétain ?

Dalaï-lama: Oui, je le sais, mais je ne cherche pas à convertir. La France est un pays chrétien et devrait le rester.

http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/le-dalai-lama-se-confie-dans-un-entretien-exclusif-24-10-2014-4331_118.php

________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 07:31    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Citation:
La France est un pays chrétien et devrait le rester.

Le genre de phrase qui fait bondir les laïcs et qui ravi Nadine M. ! Mr. Green

La France était à majorité chrétienne à une époque (comme maintenant). Oui.
Et certainement pas du temps des Gaulois, des druides et compagnie...

De nos jours, la France est un pays laïc, multi-confessionnel, où toutes les religions sont acceptées tant qu'elles ne perturbent pas les règles de la république et le vivre-ensemble.

Wikipedia a écrit:
La France est un pays de tradition catholique ancienne, mais où le poids de l’Église a considérablement diminué. Seules 51% à 64% des personnes interrogées se déclaraient catholiques lors de sondages publiés en 2007, et une large part de la population se dit agnostique, athée ou sans religion. De plus, d’autres religions sont présentes dans des proportions moins importantes, notamment le judaïsme depuis l’Antiquité, différentes branches du protestantisme depuis la Réforme et l’islam depuis l’arrivée en France d’immigrés du Maghreb et du Moyen-Orient au XXe siècle. Diverses religions chrétiennes (Église néo-apostolique, Église apostolique arménienne, gallicanisme, mormons, Témoins de Jéhovah, mennonitisme…) ou non chrétiennes (hindouisme, bouddhisme, bahaïsme, alévisme…) sont également présentes sur le territoire national.

________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 10:49    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

j'ai trouvé un autre passage qui rejoint bien le sujet de ce fil:

Ajahn Sumedho a écrit:
Nous pouvons poser des questions: "Qui suis-je? Pourquoi suis-je né? Quel est le sens de la vie? Que se passera-t-il après ma mort? La vie a-t-elle un but?" Mais par ce que nous avons tendance à croire que les autres savent et pas nous, nous allons souvent chercher des réponses auprès des autres plutôt qu'ouvrir notre esprit et observer, avec une vigilance patiente, jusqu'à que la vérité soit révélée. Par l'attention et une véritable clarté de conscience, la révélation est possible. Cette révélation de la vérité ou de la réalité ultime est l'essence même de l'expérience religieuse. Quand nous nous relions au divin et que nous y consacrons tout notre être, nous autorisons cette révélation de la vérité que nous appelons claire vision - une vision claire, profonde et véridique - de la nature des choses. La révélation est aussi ineffable. Les mots ne parviennent pas tout à fait à l'exprimer. C'est pourquoi les révélations peuvent être très différentes: la façon dont elles sont relatées, les mots qui les transcrivent, peuvent varier à l'infini.

C'est ainsi que les révélations bouddhistes on l'air très bouddhiques et les révélations des chrétiens ont l'air très chrétiennes. Pourquoi pas? Il n'y a rien de mal à cela. Nous devons comprendre que le language n'est pas ultimement vrai ou réel; ce n'est que la tentative de communiquer aux autres cette réalité ineffable.

Il est intéressant de voir le nombre de gens qui, de nos jours, cherchent un but spirituel. Un pays comme l'Angleterre, à prédominance chrétienne, compte aujourd'hui de nombreuses religions. Il y a, dans ce pays, beaucoup de rencontre interreligieuses et l'on essaie de comprendre la religion des uns et des autres. On peut rester à un niveau simple et se contenter de savoir que les musulmans croient en Allah, les chrétiens en Christ et les bouddhiste en Bouddha. Mais se qui m'intéresse, c'est aller au delà des conventions, vers une véritable compréhension, vers cette profonde compréhension de la vérité - ceci étant une façon bouddhique de s'exprimer.

________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 13:13    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

ted a écrit:
Citation:
La France est un pays chrétien et devrait le rester.

Le genre de phrase qui fait bondir les laïcs et qui ravi Nadine M. ! Mr. Green

La France était à majorité chrétienne à une époque (comme maintenant). Oui.
Et certainement pas du temps des Gaulois, des druides et compagnie...

De nos jours, la France est un pays laïc, multi-confessionnel, où toutes les religions sont acceptées tant qu'elles ne perturbent pas les règles de la république et le vivre-ensemble.

Wikipedia a écrit:
La France est un pays de tradition catholique ancienne, mais où le poids de l’Église a considérablement diminué. Seules 51% à 64% des personnes interrogées se déclaraient catholiques lors de sondages publiés en 2007, et une large part de la population se dit agnostique, athée ou sans religion. De plus, d’autres religions sont présentes dans des proportions moins importantes, notamment le judaïsme depuis l’Antiquité, différentes branches du protestantisme depuis la Réforme et l’islam depuis l’arrivée en France d’immigrés du Maghreb et du Moyen-Orient au XXe siècle. Diverses religions chrétiennes (Église néo-apostolique, Église apostolique arménienne, gallicanisme, mormons, Témoins de Jéhovah, mennonitisme…) ou non chrétiennes (hindouisme, bouddhisme, bahaïsme, alévisme…) sont également présentes sur le territoire national.


Je ne suis pas certain que la citation soit précisément exacte ... j'ai toujours plutôt entendu Sa Sainteté dire que, "si cela vous pose un problème, gardez votre religion de naissance", ou quelque chose qui ressemble plutôt à cela. Ce n'est pas dans l'esprit de Sa Sainteté d'envisager les choses comme ça.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 13:59    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Coucou Sonam

Ca ne me dérangerait pas qu'il l'ait dit ou pas. Je ne cherche pas à critiquer.

Je crois que pour une personne étrangère, la France est un pays Chrétien. Les étrangers peuvent le dire sans problème, parce que les autres religions ne sont pas encore suffisamment actives pour gommer cette impression. Nos jours fériés sont républicains ou chrétiens. Il n'y a aucun jour férié musulman, juif ou bouddhiste.

Mais dans un débat interne, franco/français, sur un forum français, on ne peut plus guère vraiment dire que la France est un pays chrétien, parce que ça agace l'autre moitié des français qui n'ont pas choisi cette voie. Même si, comme je l'ai dit, le bilan de la chrétienté a fait de ce pays un pays chrétien. De même qu'il existe des "terres d'Islam" même si d'autres communautés y sont installées.

Donc, oui, la France est un pays perçu comme chrétien.
Même si institutionnellement, il ne l'est plus depuis 1905.

Donc on peut taper sur Nadine M. ou pas. Ca dépend quelle image de la France on veut promouvoir. Embarassed
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 178
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 07:40    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Le Dalaï-Lama dit aussi que sa philosophie c'est la bonté et sa religion l'amour, pour recoller au sujet Smile
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 11:33    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Ok Soren
A mon avis, Ajahn Sumedho fait simplement preuve de bienveillance et de compassion envers les autres religions, histoire de purifier ses propres canaux.
Les théravadins sont tellement surs que le noble sentier octuple est la fin de la souffrance, qu'ils jettent un regard attendri sur les autres communautés, voilà tout.
Yves tombe dans un piège quand il voit une vérité qui serait contenue dans le bouddhisme, mais aussi dans les autres religions.
Il n'y a aucune vérité dans le Bouddhisme (au sens de "croyance aveugle" comme dans les religions révélées). Et Ajahn Sumedho ne dit pas autre chose.
Le fait de croire qu'il y a une vérité dans une religion particulière (ou commune à toutes les religions) est une erreur.
Toute croyance est erronée car elle prend pour objet une représentation.
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Yves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 314
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 14:38    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

ted a écrit:
histoire de purifier ses propres canaux.

drôle de façon de voir Exclamation

ted a écrit:
Le fait de croire qu'il y a une vérité dans une religion particulière (ou commune à toutes les religions) est une erreur.

c'est une opinion qui t'es propre et que je respecte, c'est tout le sujet de ce fil Mr. Green
Yves a écrit:
il naît des avis divergent au sein même du bouddhisme, et de grand maître ont des avis différents... si bien que pour le simple pratiquant sur la voie, il est difficile d'avoir une opinion tranché, évidement chacun suivra les maîtres de sa traditions avec tout le respect que mérite les autres


certain grand maître ont un avis, d'autre un autre, chaque pratiquants aussi... si bien qu'on ne peut se permettre en tant que pratiquant d'affirmer : "ceci est une erreur, ceci est juste"

l'attitude juste se trouve dans la modération des propos dans un sens ou l'autre

l'expérience qu'on appelle: conscience impersonnelle infini, grâce, nirvana, communion avec le Christ peut être la même... ou pas

on peut noter que la croyance en une entité créatrice extérieur ne dissipe pas l'ignorance, qu'elle peut même y contribuer. cela n'empêche que certain on pu aller au delà

même quand on pratique le Dhamma, l'esprit garde très longtemps des impuretés, cela n'empêche pas la dissolution qui mène à la re-connaissance de notre nature
________________________________________
oui à ce qui est
tout change
tout est maintenant
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 15:11    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses Répondre en citant

Yves a écrit:

l'expérience qu'on appelle: conscience impersonnelle infini, grâce, nirvana, communion avec le Christ peut être la même... ou pas

Comment savoir ?
Est-ce qu'un chrétien qui expérimenterait le premier jhana, voire même le deuxième, irait plus loin ?
Persuadé d'être en présence de la manifestation divine. Pourtant, il y a encore 6 jhanas derrière.

Le premier jhana est pure joie et bonheur, le second est de plus, profondément tranquille. Pourquoi irait-il chercher plus loin ?
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:36    Sujet du message: s'ouvrir aux conventions religieuses

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Théravada Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com