Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Vous avez dit tantra ...

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Lun 13 Juin 2016 - 11:26    Sujet du message: Vous avez dit tantra ... Répondre en citant

Il est important de souligner que, bien que les textes fondamentaux du dzogchen soient appelés tantras, ils ne répondent pas aux principes et pratiques tantriques habituelles. Ainsi, bien que cela en soit parfois l'habitude, surtout de la part de ceux qui considèrent à tort que la réalisation de la vue dzogchen soit la continuation de précédentes pratiques des hauts tantras sur une voie progressive, il n'est pas juste de classifier le dzogchen parmi les pratiques tantriques. La "réalisation dzogchen" de notre vraie nature n'est le résultat d'aucune pratique particulière, mais la rencontre entre un karma individuel arrivé à maturité et l'introduction directe d'un maître avéré. Kadag, l'état de pureté depuis l'origine et lhundrub, l'apparition spontanée, sont la clé de voûte de la vue dzogchen.
Si on veut entrer dans le détail de la non affiliation des textes dzogchen au "monde tantrique", il suffit de s’apercevoir que les tantras du dzogchen ne présentent pas les dix thèmes des tantras du tantrayana.
Dans les textes fondamentaux du dzogchen, pas d'initiation au mandala d'une déité particulière, pas de transformation de la vision impure en une vision pure de la déité et son mandala, pas de visualisation des caractéristiques et attributs de la déité et de son "palais", pas de réalisation de gestes symboliques ou mudras, pas de travail avec le "corps vajra", canaux, vents-énergie et essences vitales.
Lorsqu'un pratiquant dzogchen entame de telles pratiques, doté de la vue dzogchen, il le fait dans le cadre d'une pratique du tantrayana, généralement mahayoga ou anuyoga.

Citation:


Dans le mahāyoga, avec l’intention de réaliser l’état de vajradhara et étant entré par la porte des moyens habiles et de la sagesse,
Dans le mandala pur de son propre courant de pensées,On s’entraine à la quadruple « récitation et sadhana ».
Alors que la grande félicité de l’atiyoga est l’esprit illuminé, dépourvu d’effort et d’acquisition.
La vue avec efforts et acquisitions dans le dzogpa chenpo est un détournement du mahāyoga.

Dans l’anuyoga, avec l’intention de réaliser l’état d’indivisibilité de la sphère ultime et la sagesse primordiale, et étant entré par la porte de la sphère ultime et de la sagesse primordiale, on voit les existants phénoménaux qui se manifestent – la sphère ultime pure – en tant que cause et le mandala de la sagesse primordiale en tant que résultat.
Alors que dans la grande félicité de l’atiyoga est l’esprit illuminé, dépourvu de cause et de résultat.
L’anuyoga obscurcit l’état dépourvu de cause et de résultat.
Si on voit les choses en tant que cause et résultat dans le dzogpa chenpo, c’est un détournement de l’anuyoga.

- Kunched Gyalpo -


________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Juin 2016 - 11:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Lun 13 Juin 2016 - 17:38    Sujet du message: Vous avez dit tantra ... Répondre en citant

Merci pour ces rappels Serge, et pour ta signature.
Pour ceux qui hésitent encore, essayez le Dzogchen, sommet de tous les enseignements...
Sur ce je vois voir mon fils à un tournoi de football en toute contemplation enfin j'espère ! Razz
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Lun 13 Juin 2016 - 17:51    Sujet du message: Vous avez dit tantra ... Répondre en citant

bon match donc ... en ce mois de football !


________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Deulma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2015
Messages: 79
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Mer 15 Juin 2016 - 10:36    Sujet du message: Re: Vous avez dit tantra ... Répondre en citant

Serge Z. a écrit:
Il est important de souligner que, bien que les textes fondamentaux du dzogchen soient appelés tantras, ils ne répondent pas aux principes et pratiques tantriques habituelles. Ainsi, bien que cela en soit parfois l'habitude, surtout de la part de ceux qui considèrent à tort que la réalisation de la vue dzogchen soit la continuation de précédentes pratiques des hauts tantras sur une voie progressive, il n'est pas juste de classifier le dzogchen parmi les pratiques tantriques. La "réalisation dzogchen" de notre vraie nature n'est le résultat d'aucune pratique particulière, mais la rencontre entre un karma individuel arrivé à maturité et l'introduction directe d'un maître avéré. Kadag, l'état de pureté depuis l'origine et lhundrub, l'apparition spontanée, sont la clé de voûte de la vue dzogchen.
Si on veut entrer dans le détail de la non affiliation des textes dzogchen au "monde tantrique", il suffit de s’apercevoir que les tantras du dzogchen ne présentent pas les dix thèmes des tantras du tantrayana.
Dans les textes fondamentaux du dzogchen, pas d'initiation au mandala d'une déité particulière, pas de transformation de la vision impure en une vision pure de la déité et son mandala, pas de visualisation des caractéristiques et attributs de la déité et de son "palais", pas de réalisation de gestes symboliques ou mudras, pas de travail avec le "corps vajra", canaux, vents-énergie et essences vitales.
Lorsqu'un pratiquant dzogchen entame de telles pratiques, doté de la vue dzogchen, il le fait dans le cadre d'une pratique du tantrayana, généralement mahayoga ou anuyoga.

Citation:


Dans le mahāyoga, avec l’intention de réaliser l’état de vajradhara et étant entré par la porte des moyens habiles et de la sagesse,
Dans le mandala pur de son propre courant de pensées,On s’entraine à la quadruple « récitation et sadhana ».
Alors que la grande félicité de l’atiyoga est l’esprit illuminé, dépourvu d’effort et d’acquisition.
La vue avec efforts et acquisitions dans le dzogpa chenpo est un détournement du mahāyoga.
Dans l’anuyoga, avec l’intention de réaliser l’état d’indivisibilité de la sphère ultime et la sagesse primordiale, et étant entré par la porte de la sphère ultime et de la sagesse primordiale, on voit les existants phénoménaux qui se manifestent – la sphère ultime pure – en tant que cause et le mandala de la sagesse primordiale en tant que résultat.
Alors que dans la grande félicité de l’atiyoga est l’esprit illuminé, dépourvu de cause et de résultat.
L’anuyoga obscurcit l’état dépourvu de cause et de résultat.
Si on voit les choses en tant que cause et résultat dans le dzogpa chenpo, c’est un détournement de l’anuyoga.

- Kunched Gyalpo -



Ce que je veux souligner ne corrige en rien ce que notre ami Serge a écrit.

L'analyse descriptive du "yang tig ye shes mhtong grol" stipule page 74 75
La somme des préceptes dans le groupe des tantras-pères(pha rgyud) des tantras mères (ma ggyud) contient en réalités les préceptes traitant de la pratique de la claire lumière (od gsal nyams len) exposés selon l'optique plus général de la GP et répartis en fonction des 2 yogas du jour et de la nuit . Le texte décrit - la nature des 4 visions(snang ba bzhi pages 62 64,
1) la vision de la réalité manifestée, 2)La vision de l'accroissement des expériences lumineuses, 3) la vision du paroxysme du discernement (rigpa tshad phebe kyi snang bo), 4) la vision de l'épuisement de la réalité. --
Les points clefs (gnad) de la pratique du franchissement du Pic. Suit les 7 postures auxiliaires....pages 65 66 67


________________________________________
Le pur état de l'illumination est notre propre esprit.
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:52    Sujet du message: Vous avez dit tantra ...

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Mahamoudra / Dzogchen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com