Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Bodhicitta dans les hauts tantras ...

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Vajrayana
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 11:26    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Dans les tantras, en particulier les hauts tantras, le terme bodhicitta est doté de connotations particulières. A un niveau relatif, le terme dénote non seulement l’esprit altruiste d’illumination tel que compris dans le mahayana, mais fait aussi essentiellement référence à l’essence séminale de l’homme et la femme. L’essence séminale sert de base ou de support sur laquelle l’esprit ultime d’illumination se manifeste et est expérimenté. Cet esprit d’illumination absolu est la béatitude parfaite dépourvue de tous concepts, l’indivisibilité de félicité et vacuité, l’essence de l’esprit. Une telle félicité parfaite n’est pas nouvellement créée par la pratique spirituelle, mais est la nature innée de la conscience ordinaire de chaque être.

- Introduction au Mejung Tantra extrait de "The Marvelous Primordial State -
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 11:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 16:57    Sujet du message: Re: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Serge Z. a écrit:
Dans les tantras, en particulier les hauts tantras, le terme bodhicitta est doté de connotations particulières. A un niveau relatif, le terme dénote non seulement l’esprit altruiste d’illumination tel que compris dans le mahayana, mais fait aussi essentiellement référence à l’essence séminale de l’homme et la femme.


Je ne comprends pas en quoi "l'essence séminale de l’homme et la femme" dénote (connote) pour la bodhicitta. Question
________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 18:18    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Le commentaire fait ici référence à la chaleur intérieure dans les six yogas de Naropa ... et de la félicité suprême, sans concept d'apparition, de permanence et de cessation des phénomènes et quand il n'y a pas d'attachement à la dualité du soi et de l'autre, ne faisant pas référence, bien entendu, à l'expérience ordinaire du plaisir. La rétention/contrôle de l'essence séminale produit la joie innée (lhan skyes dga' ba) de l'essence de l'esprit, expression de la bodhicitta.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Deulma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2015
Messages: 79
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Ven 1 Juil 2016 - 11:41    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Le bodhicitta ou esprit d'Éveil (bodhi : éveil ; citta : cœur-esprit) est l'aspiration et l'engagement à atteindre l'Éveil, ou bouddhéité, afin d'y amener tous les êtres sensibles, et ainsi les libérer de la souffrance inhérente (duhkha) à l'existence cyclique (Saṃsāra)[1]. Celui qui engendre cette motivation et qui en fait les vœux formels (praṇidhāna) est appelé bodhisattva, littéralement: être[2] d'Éveil[3], souvent traduit par héros pour l'Éveil. Le bodhicitta et le bodhisattva, son corollaire, sont au cœur de la pensée bouddhiste, particulièrement dans le mahāyāna et le vajrayāna; à tel point qu'ils justifient l'appellation « bodhisattvayāna », véhicule du bodhisattva, souvent donné au mahāyāna.

Lojong (« l'entraînement de l’esprit » en tibétain) est une pratique permettant de développer le bodhicitta[4].

L'actuel dalaï-lama en dit : « Cet esprit d’Éveil transforme toutes les actions bénéfiques en un véritable catalyseur permettant l’émergence de la bouddhéité. […] Dans l’océan des pratiques qui mènent à la bouddhéité, le bodhicitta agit comme un raz-de-marée[5] ».
lu sur Wikipédia. Mais qui confirme ce que je savais déjà
Comme Bodhi je ne vois pas le rapport avec l'aspect félicité procuré par l'exercice sexuel jouissif
________________________________________
Le pur état de l'illumination est notre propre esprit.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Ven 1 Juil 2016 - 11:57    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Deulma lhamo a écrit:
Le bodhicitta ou esprit d'Éveil (bodhi : éveil ; citta : cœur-esprit) est l'aspiration et l'engagement à atteindre l'Éveil, ou bouddhéité, afin d'y amener tous les êtres sensibles, et ainsi les libérer de la souffrance inhérente (duhkha) à l'existence cyclique (Saṃsāra)[1]. Celui qui engendre cette motivation et qui en fait les vœux formels (praṇidhāna) est appelé bodhisattva, littéralement: être[2] d'Éveil[3], souvent traduit par héros pour l'Éveil. Le bodhicitta et le bodhisattva, son corollaire, sont au cœur de la pensée bouddhiste, particulièrement dans le mahāyāna et le vajrayāna; à tel point qu'ils justifient l'appellation « bodhisattvayāna », véhicule du bodhisattva, souvent donné au mahāyāna.

Lojong (« l'entraînement de l’esprit » en tibétain) est une pratique permettant de développer le bodhicitta[4].

L'actuel dalaï-lama en dit : « Cet esprit d’Éveil transforme toutes les actions bénéfiques en un véritable catalyseur permettant l’émergence de la bouddhéité. […] Dans l’océan des pratiques qui mènent à la bouddhéité, le bodhicitta agit comme un raz-de-marée[5] ».
lu sur Wikipédia. Mais qui confirme ce que je savais déjà
Comme Bodhi je ne vois pas le rapport avec l'aspect félicité procuré par l'exercice sexuel jouissif


Cette vue de la bodhicitta est la compréhension qu'on en a sur la voie de l'accumulation, extraite des enseignements des soutras, une appréhension causale (causes/effets) de celle-ci. Comme il est dit dans le texte, il s'agit d'une compréhension propre aux hauts tantras ... en l'absence de conceptualisation duelle.
Le rapport est simplement la bodhicitta "absolue".
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Jinzû
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 148
Localisation: Côte d'Argent Sud

MessagePosté le: Sam 2 Juil 2016 - 08:15    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Il y a le Jing du ciel antérieur et Jing du ciel postérieur en rapport avec le Shen et le Qi, dans le taoisme, mais jJe ne sais pas si les "hauts tantras" sous-entendent qu'il y a des bas tantras et même si j'arrive à imaginer (ou "appréhender") le(s) créateur(s) devant une œuvre d'art qui serait de sa (ou leur) création, je ne crois pas avoir les neurones adéquates (en d'autres termes, je pense être limitée en intelligence) pour pouvoir superposer absolu et relatif dans un esprit non-duel (que ce soit pour l'esprit d'Eveil, Bodhicitta ou autre chose). J'ai essayé plusieurs fois cette superposition, mais je n'y arrive pas et je me suis résignée à penser que mon esprit fonctionne dans la dualité.
Ceci dit être limité(e) n'empêche pas d'apprécier l'illimité au sein de ses limites (à soi), comme au travers de (ou du moins ce que j'en comprends du "contact") cette citation trouvée dans le wikipedia du Tantrisme:
« - Les cinq éléments fondamentaux de l’univers (terre, eau, feu, air, éther) produisent des sons au moindre contact. Cela signifie qu’il existe des langages en tout. Dans ce cas-là, tout ce qu’on voit, entend, sent, goûte, et pense sont également des mots. On peut ainsi dire que tous les phénomènes de l’univers sont tous des mots qui enseignent la vérité. Les chants des oiseaux, le courant de l’eau, les bruits du vent, tous disent constamment la vérité éternelle. » Kukai.
________________________________________
dite, "paranoïaque" par un groupe de tartuffes virtuels adeptes du Shingon, du Zen et de Mettā ...

" Ne juge pas de l'immensité du ciel bleu à travers une paille."
" Les meilleurs enseignants sont ceux qui vous disent où regarder, mais ne vous disent pas ce qu'il faut voir."
Visiter le site web du posteur
ted
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2014
Messages: 594
Localisation: IdF

MessagePosté le: Sam 2 Juil 2016 - 18:24    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Serge Z. a écrit:
La rétention/contrôle de l'essence séminale produit la joie innée (lhan skyes dga' ba) de l'essence de l'esprit, expression de la bodhicitta.

Ben oui. C'est vraisemblable.
Ya peut être des gens ici qui pensait que la chasteté demandée aux moines et au yogis, était une règle morale ? Shocked
________________________________________
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit
Deulma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2015
Messages: 79
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Sam 2 Juil 2016 - 19:10    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

ted a écrit:
Serge Z. a écrit:
La rétention/contrôle de l'essence séminale produit la joie innée (lhan skyes dga' ba) de l'essence de l'esprit, expression de la bodhicitta.

Ben oui. C'est vraisemblable.
Ya peut être des gens ici qui pensait que la chasteté demandée aux moines et au yogis, était une règle morale ? Shocked



Je ne crois pas que ceux qui fréquentent SF pensent que la chasteté soit demandée aux moines et aux yogis. Mais en l'occurrence la démarche pour atteindre l'éveil ou bodhiccita n'inclue pas que les moines ou les yogis soient aussi à produire la joie innée lors des ébats tantriques. En celà reste du domaine plus subtil.

Le pur état de l'illumination est notre propre esprit.
________________________________________
Le pur état de l'illumination est notre propre esprit.
guelek dorje
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2015
Messages: 141
Localisation: Chartres

MessagePosté le: Dim 3 Juil 2016 - 16:50    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

Serge Z. a écrit:
Le commentaire fait ici référence à la chaleur intérieure dans les six yogas de Naropa ... et de la félicité suprême, sans concept d'apparition, de permanence et de cessation des phénomènes et quand il n'y a pas d'attachement à la dualité du soi et de l'autre, ne faisant pas référence, bien entendu, à l'expérience ordinaire du plaisir. La rétention/contrôle de l'essence séminale produit la joie innée (lhan skyes dga' ba) de l'essence de l'esprit, expression de la bodhicitta.


Certes.
Mais le renoncement aux choses du saṃsāra, tel que le désir (plaisir) qui n'entraîne qu'insatisfaction dans ce monde, est aussi une voie de félicité.
Il faut être déjà bien avancé sur la voie pour pouvoir pratiquer "sexuellement" sans se faire entraîner dans les sphères de jouissances basiques.

Mais peut-être faut il parler de yab yum:
Source WiKi:
Yab-yum est un terme tibétain qui signifie « père-mère » et désigne l'union entre une divinité mâle (yab) et sa shakti ou parèdre (yum)[1].

Signification:
Yab-yum est un couple de divinités du tantrisme tibétain couramment présent dans le bouddhisme vajrayana. Ils sont généralement représentés en position union du lotus symbolisant l'imbrication non-duelle des deux principes masculin (représentant la compassion, les moyens adaptés ou habiles ou méthode) et féminin (représentant la sagesse, la vacuité).

Le terme yabyum est d'ailleurs utilisé comme synonymie de la position union du lotus. Pour les tibétains il y a dans le yab-yum deux suggestions : l'union sexuelle[2] et l'union symbolique d’une vérité spirituelle profonde, la vérité de l’inséparable union de l’amour et de la sagesse. Ce symbolisme concerne donc le plus haut niveau d’expérience spirituelle, le niveau de l’éveil où finalement l’amour et la sagesse sont complètement intégrés.
Il est évident que pour le moine ou la nonne cette union ne sera que symbolique.


Origine
Le yab-yum tibétain provient d'Inde. La notion yab-yum dans l'optique bouddhique est distincte de celle présentée dans l'hindouisme. Même si on peut trouver une certaine similarité dans l'iconographie, la vue bouddhique dans cette approche yab-yum est spécifique et distincte de l'approche hindouiste tantrique. L'identification à un aspect yab-yum vise comme support de méditation, essentiellement à se libérer de la souffrance et développer le potentiel d'éveil propre à chaque être. Il existe possiblement certains emprunts au tantrisme hindouiste, où l'on retrouve aussi ces divinités enlacées, la déesse représentée étant alors Shakti et son pendant masculin Shiva.

Articles connexes : Shakti (hindouisme) et Maithuna.


Notes et références
1.↑ Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont, 1987 (ISBN 2-221-01258-5).
2.↑ Longchenpa, la liberté naturelle de l'esprit, éditions du Seuil, coll. « Points. Sagesses » n° 66, Paris, 1994.
•Portail du bouddhisme Portail du bouddhisme
•Portail du Tibet Portail du Tibet


Les caractères en gras sont de mon fait.

J'espère ne pas avoir fait un hors sujet..c'est courant venant de moi



Guelek,
________________________________________
भवतु सर्व मङ्गलम् ।।
http://samtenguelek.blogspot.fr/
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Dim 3 Juil 2016 - 18:13    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

guelek dorje a écrit:


Certes.
Mais le renoncement aux choses du saṃsāra, tel que le désir (plaisir) qui n'entraîne qu'insatisfaction dans ce monde, est aussi une voie de félicité.
Il faut être déjà bien avancé sur la voie pour pouvoir pratiquer "sexuellement" sans se faire entraîner dans les sphères de jouissances basiques.



Certes ...
mais le "renoncement" n'est pas la seule méthode pour ne pas se laisser absorber dans les sphères du désir. Le yogi, certes "avancé", sera même capable de ne pas y être entraîné, justement sans la "protection" de la renonciation ... en parfaite clarté.

Ceci étant, la parfaite bodhicitta "absolue" (et ses conséquences pour tous les êtres) sera obtenue à l'aide de ce moyen habile ... en une simple séance de pratique de l'union avec la parèdre (et inversement). Mais ne nous y trompons pas, c'est très exceptionnel et réservé à certains êtres, et certainement pas à la portée de n'importe qui ... malgré les croyances de chacun.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Jinzû
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 148
Localisation: Côte d'Argent Sud

MessagePosté le: Lun 4 Juil 2016 - 09:19    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ... Répondre en citant

guelek dorje a écrit:
Le terme yabyum est d'ailleurs utilisé comme synonymie de la position union du lotus. Pour les tibétains il y a dans le yab-yum deux suggestions : l'union sexuelle[2] et l'union symbolique d’une vérité spirituelle profonde, la vérité de l’inséparable union de l’amour et de la sagesse. Ce symbolisme concerne donc le plus haut niveau d’expérience spirituelle, le niveau de l’éveil où finalement l’amour et la sagesse sont complètement intégrés.
Il est évident que pour le moine ou la nonne cette union ne sera que symbolique
c'est un peu comme porter un Enfant et en même temps être Vierge, un symbolisme qui dépasse l'entendement de ce que nous connaissons de la conception...
Je ne sais pas si ces symboles se correspondent, mais en orient j'ai remarqué que souvent le principe masculin porte le principe féminin, alors qu'en occident c'est le contraire, peut-être une question de point de vue ? personnellement je crois
que pour ce qui est de l'interpénétration, ce n'est pas plus l'air qui pénètre le récipient, que le récipient qui engloutit (ou absorbe) l'air.
Maître Sekito a écrit:
(...) Les phénomènes existent, comme la boîte et le couvercle s'ajustent ;
le principe s'accorde, comme la rencontre de deux pointes de flèche.
Entendant les mots, comprenez le sens ;
ne créez pas vos propres normes. (...)
Extrait Sandokaï



________________________________________
dite, "paranoïaque" par un groupe de tartuffes virtuels adeptes du Shingon, du Zen et de Mettā ...

" Ne juge pas de l'immensité du ciel bleu à travers une paille."
" Les meilleurs enseignants sont ceux qui vous disent où regarder, mais ne vous disent pas ce qu'il faut voir."
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:46    Sujet du message: Bodhicitta dans les hauts tantras ...

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Vajrayana Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com