Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
bipolarité et bouddhisme

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
robinhood94
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 5
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 02:04    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

bonjour,

je suis atteint de bipolarité depuis 2 ans suite à la prise d'un anti depresseur..

je voulais savoir si quelqu'un étant bipolaire avait pu trouver une ouverture dans le bouddhisme afin de soulager cette souffrance atroce, voir a se passer (à terme) de traitement ?

j'ai trouvé une personne en lisant un article sur le yoga et la meditation qui a réussi a vaincre la maladie grâce au yoga et d'après lui grâce surtout à la "foi" mais je ne sais pas en quoi ( il parle espagnol), j'ai dialogué avec lui par l'intermédiaire de facebook. Il m'a conseillé de lire des livres comme "le pouvoir du moment présent" d'eckart tohlle que j'ai trouvé très bien

au moins cela prouve que rien n'est irrémédiable

si quelqu'un d'autre a réussi cela sur le forum j'aimerai beaucoup en parler

robin
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 02:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 12:09    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

Peut être parlait-il de la Voie et non de la Foi. Smile

Je ne suis pas bipolaire mais je souffrais d'instabilité d'humeur (pas trop marquée heureusement), surtout portée sur la dépression, j'étais aussi très très anxieux, j'ai fait au moins 3 crises de paniques, et vers 25 ans une dépression nerveuse. Du coté maternel il y a un lourd passé de trouble nerveux et de l'humeur, sur plusieurs générations. Je souffrais aussi du fameux "blues hivernal".

Depuis que je pratique la méditation j'ai énormément gagné en stabilité d'humeur, c'est un fait tangible que je constate. Je me remet bien plus vite des coups émotionnels de la vie, je ne suis pas totalement blindé ou froid mais juste plus stable et régulier dans mon humeur.

Il est certain que la pratique régulière de certaines formes de méditation entraîne à long terme des modifications de la structure même du cerveau dans un sens plutôt positif, c'est étudié très sérieusement par des chercheurs notamment avec la collaboration du moine Matthieu Ricard.

Je ne peux pas te le garantir mais en pratiquant progressivement et régulièrement certaines formes de méditation, je pense celle visant a apporter le calme mental, comme celle sur le souffle, cela pourrait peut être t'apporter un mieux être, avec de la patience, de la régularité, je ne pense pas que cela puisse en tout cas te faire de mal. si tu suis bien les méthodes.

Tu dois être suivi par un praticien pour ta bipolarité non ? Tu lui a parlé de la possibilité de pratiquer la méditation comme complément à ce que tu prends comme traitement (je suppose que tu en prends un ?).

Tu peux aussi chercher sur la toile tous les articles scientifiques sur les effets déjà mesurés de la méditation sur l'organisme et voir si la question de la bipolarité a déjà été abordée.

Le regard que tu portes sur ta bipolarité peut aussi être important.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
robinhood94
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 5
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 12:35    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

merci de ta réponse rapide Smile

quand tu dis que tu avais des variation de l'humeur tu avais des phase dépressive et aussi maniaque ?


oui je prends un traitement mais il ne me convient pas car il a trop d'effet secondaire et j'ai l'impression d'être sous une camisole chimique, je perds mes cheveux et j'en passe et des meilleurs ! c'est pourquoi j'espère qu'un jour dans ma vie je pourrai m'en passer

oui il m'a conseillé la méditation sans même que je lui demande

aurai tu un livre a me conseiller sur les effets de la méditation sur le cerveau ?

bonne journée Smile

robin
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 13:42    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

Non juste de la dépression, irritabilité, grande susceptibilité, je stressais facilement.

Pour les livres je ne saurais te dire je ne sais pas si il y en a. Si tu cherche sur la toile bouddhisme, méditation, science, tu trouveras sans doute des articles avec des références. Si tu sais bien lire l'anglais le site "sciencedaily" fourni l'actualité mondiale de la recherche scientifique dans tous les domaine donc en tapant dans leur moteur de recherche en anglais tu trouveras des choses. Voir aussi le moine Matthieu Ricard, il travaille avec des scientifiques depuis plusieurs années.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 14:11    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

As-tu lu ce sujet ... http://sangha.leforum.eu/t3533-La-maladie-mentale.htm ?
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 14:13    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

Il y a aussi cet article ... http://assobipolaireprovence.unblog.fr/2012/05/16/la-therapie-cognitive-basee-sur-la-pleine-conscience-une-nouvelle-approche/
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
robinhood94
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 5
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 15:11    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

oui je l'ai lu et j'etais très enthousiaste de tes messages ou tu disais connaitre des gens qui s'en était sorti "sans séquelle" et avait arrêter leurs traitements pour certain

je sais que ce n'est pas possible mais j'aurai bien aimer dialoguer avec eux
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 224

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 17:02    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

robinhood94 a écrit:
oui je l'ai lu et j'etais très enthousiaste de tes messages ou tu disais connaitre des gens qui s'en était sorti "sans séquelle" et avait arrêter leurs traitements pour certain

je sais que ce n'est pas possible mais j'aurai bien aimer dialoguer avec eux


J'en ai rencontré, discuter/échanger, puis perdu de vue ... et je ne connais pas assez bien les mécanismes de ce qu'on appelait avant maniaco-dépressif et que les américains nous ont habitués à appeler bi-polarité, pour envisager un chemin de pratique "crédible", mais manifestement c'est une histoire d'esprit sur l'esprit et de la souffrance qui l'accompagne. En ce sens général, la compréhension du message profond de Bouddha Shakyamouni et la mise en pratique grâce à la faculté de pacification de la pratique méditative sont très certainement le meilleur moyen de régler ce dysfonctionnement ... attention néanmoins au risque d'une mauvaise pratique de la méditation ... avec trop d'objets.
Avant de se lancer dans une "thérapeutie" via la méditation, je rentrerai plutôt, de manière précise, dans l'étude du dharma de Bouddha Shakyamouni.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
robinhood94
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 5
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 19:28    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

d'accord

merci de ta réponse Smile

je vais approfondir tout ça
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Ven 8 Juil 2016 - 20:58    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

Parmi les définitions possibles de la méditation il y a : se familiariser avec son esprit.

Donc si quelque chose ne va pas dans ton esprit, la méditation, en te permettant de mieux le connaître, le comprendre, doit en toute logique te permettre si ce n'est la guérison du moins le diagnostic au moins partiel.

Norman Doidge a écrit un ouvrage passionnant sur la plasticité cérébrale : les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau.

Je ne sais pas très bien en quoi consiste les troubles bipolaire, je ne sais pas trop non plus comme la science médicale actuelle les explique, toutefois, pour avoir lu quelques petites choses sur le cerveau (il fallait aussi que je fasse avec mon propre profile psychologique particulier) le cerveau peut être "reconfiguré" avec du temps, de la patience, des exercices appropriées. J'ai aussi étudié un peu la PNL qui vise entre autre à reconfigurer des schéma d'action répétitif nuisibles. Ce n'est pas assez puissant face aux troubles bipolaires je pense qui relèvent sans doute d'une défaillance physiologique.

Je lis ce que l'on dit là de la bipolarité, il y a des symptôme que je connais un peu parce que mon fils, qui lui n'est pas bipolaire, souffre d'une quasi hyperactivité, de déficit d'attention et de déficit d'inhibition. En étant je pense aussi suréficiant intellectuellement ... comme son papa Smile

Je lis encore là qu'on parle d'une alternance de 2 phases extrêmes et opposées, cela me fait penser à ce que le bouddha disait à propos de la voie du milieu.

Donc plus j'y réfléchis... plus je me dis que les formes de méditations visant à amener la tranquillité de l'esprit pourraient peut être t'aider. A diminuer les symptômes en tout cas. La méditation marchée aussi peut être qui sait, qui oblige la concentration, à la lenteur.

Après je ne veux pas non plus promettre des choses, je ne sais pas ce qu'en pensent les autres intervenants ici.

Mon intuition serait, au vue de ce que j'ai déjà appris du bouddhisme, de te dire que la maladie qui affecte ton esprit doit être traitée avec "bienveillance". Je m'explique. Pour toi ce trouble est une souffrance physique très concrête je suppose ? Ton esprit souffre. Tu souffres, ton corps souffre. Tu a donc d'excellentes raisons de faire preuve de compassion vis à vis de toi même.

Quelque part cette maladie n'a pas d'identité propre, ce n'est pas quelque chose d'étranger à toi qui a une volonté propre cherchant à te nuire. Non. c'est en toi, c'est une partie de toi qui souffre, une partie de ton esprit essai d'attirer ton attention par des symptômes pour te demander d'intervenir, de faire quelque chose. Ton trouble ne demande qu'a être apaiser.

Peut être regagnerais tu déjà beaucoup en énergie en ne traitant pas ta pathologie comme une ennemie à combattre mais comme une partie de toi qui te demande de l'aider. Porter un regard bienveillant et non d'hostilité. Mais cela ne veut pas dire passivité. Cela veut dire chercher un remède non pour détruire cette pathologie vue comme une ennemie mais pour apaiser cette souffrance qui ne demande que cela. Tu pourrais essayer de parler à ton trouble, à cette partie de toi. T'assoir et dialoguer. En plus évidemment des soins à lui apporter.

Il serait intéressant de voir si ton trouble se manifeste de manière régulière dans le temps ou face à des stimulus spécifique un peu comme un réflexe conditionné.

Sinon j'ai trouvé cet article : sur passeport santé.net

Troubles bipolaires: les bienfaits de la méditation

16 septembre 2008 – La méditation de pleine conscience (mindfulness) pourrait avoir des effets bénéfiques chez les personnes qui souffrent de troubles bipolaires, selon des résultats préliminaires d’un petit essai clinique mené à l’Institut Douglas à Montréal.

« Les commentaires qu’on a eus à ce jour sont très encourageants. Outre une diminution de leur anxiété, les patients ont mentionné avoir une plus grande conscience de leur corps. Certains mentionnent aussi être plus en contact avec leur sensation physique lorsqu’ils vivent un événement agréable ou désagréable », indique Nancy Poirier, psychologue et chercheuse à l’Institut Douglas.

L’équipe de chercheurs est à colliger les données d’un premier essai pilote, qui a duré huit semaines, mené auprès de 11 sujets bipolaires afin de mesurer les effets de la méditation de pleine conscience sur leur humeur, leur anxiété et leur sommeil.

Il existe peu d’approches thérapeutiques reconnues pour aider les personnes bipolaires. Ce sont les travaux d’un psychologue torontois qui dirige actuellement une étude sur la méditation de pleine conscience, financée par les National Institutes of Health aux États-Unis, qui ont incité Nancy Poirier à expérimenter cette approche auprès des personnes atteintes de troubles bipolaires.

« Les récentes études de Zindel Segal sur les effets de cette méditation auprès des dépressifs ont démontré de très bons résultats chez les gens qui ont des dépressions récurrentes de type biologique plutôt que de type situationnel ou relié à un événement », explique la chercheuse qui a été formée par le psychologue torontois.

L’Institut Douglas va recruter d’autres sujets cet automne afin de poursuivre son essai clinique qui pourrait faire partie d’une étude pancanadienne.


Ca date de 2008 il y a surement eu des progrès depuis.

Cherche par toi même sur google, je suis sûre que tu peux trouver plein de choses.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
robinhood94
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2016
Messages: 5
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 9 Juil 2016 - 20:04    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme Répondre en citant

merci de ta réponse je vais chercher sur le net
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:57    Sujet du message: bipolarité et bouddhisme

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com