Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
schizophrénie et bouddhisme
Aller à la page: <  1, 2
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lepuma_0013
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 6
Localisation: marseille

MessagePosté le: Mar 4 Oct 2016 - 22:55    Sujet du message: quant à la bienveillance et la compassion Répondre en citant

Je vous réponds ci-dessous :

Dernière édition par lepuma_0013 le Mar 4 Oct 2016 - 22:59; édité 1 fois
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Oct 2016 - 22:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
lepuma_0013
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 6
Localisation: marseille

MessagePosté le: Mar 4 Oct 2016 - 22:58    Sujet du message: Re: quant à la bienveillance et la compassion Répondre en citant

Beaucoup d'érudits du Bouddhisme préconisent avant tout la compassion pour soi-même avant de l'appliquer aux autres. J'avoue avoir du mal à avoir de la compassion pour moi-même, tant l'image que j'ai de moi est exécrable. Le schizophrène dans nos sociétés occidentales renvoie une image très stigmatisée et dévalorisante. On entend souvent des gens parfois même très cultivés et lettrés utiliser la métaphore de la schizophrénie pour décrire une situation ou une chose très négative. Voilà l'image que nous renvoyons aux autres malgré nous. Dans ces conditions il me parait difficile de retrouver un tant soit peu de confiance en soi et de compassion envers notre personne. Et sans cette bienveillance, cette compassion pour nous-même, les maîtres Bouddhistes insistent sur le fait qu'il est difficile d'en avoir pour les autres.
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 186
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Mer 5 Oct 2016 - 06:36    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme Répondre en citant

Hello puma,


Quoique disent les autres, quelque soit l'image de la schizophrénie dans les sociétés occidentales ignorantes et quoique tu penses de toi tu as (es) la précieuse nature de bouddha et à ce titre tu mérites la compassion des autres et de toi-même. Se traiter comme on aimerait être traité dans un premier temps.


Bien à toi.
Deulma lhamo
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2015
Messages: 85
Localisation: Ajaccio

MessagePosté le: Mer 5 Oct 2016 - 09:52    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme Répondre en citant

soren a écrit:
Hello puma,


Quoique disent les autres, quelque soit l'image de la schizophrénie dans les sociétés occidentales ignorantes et quoique tu penses de toi tu as (es) la précieuse nature de bouddha et à ce titre tu mérites la compassion des autres et de toi-même. Se traiter comme on aimerait être traité dans un premier temps.


Bien à toi.



Cette sagesse est omniprésente.
________________________________________
Le pur état de l'illumination est notre propre esprit.
Jinzû
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 163
Localisation: Côte d'Argent Sud

MessagePosté le: Mer 5 Oct 2016 - 10:54    Sujet du message: Re: quant à la bienveillance et la compassion Répondre en citant

lepuma_0013 a écrit:
Beaucoup d'érudits du Bouddhisme préconisent avant tout la compassion pour soi-même avant de l'appliquer aux autres. J'avoue avoir du mal à avoir de la compassion pour moi-même, tant l'image que j'ai de moi est exécrable. Le schizophrène dans nos sociétés occidentales renvoie une image très stigmatisée et dévalorisante. On entend souvent des gens parfois même très cultivés et lettrés utiliser la métaphore de la schizophrénie pour décrire une situation ou une chose très négative. Voilà l'image que nous renvoyons aux autres malgré nous. Dans ces conditions il me parait difficile de retrouver un tant soit peu de confiance en soi et de compassion envers notre personne. Et sans cette bienveillance, cette compassion pour nous-même, les maîtres Bouddhistes insistent sur le fait qu'il est difficile d'en avoir pour les autres.

Bonjour lepuma de Marseille,

c'est très bien que tu évoques la question de "l'image", parce que c'est un peu comme celui d'une société occidentale qui aurait des préjugés et un point de vue négatif sur une société orientale et vice versa, celui d'une société orientale qui aurait des préjugés sur une société occidentale.
(Je simplifie pour ne pas parler des occidentaux qui pratiquent une religion orientale avec des préjugés sur la société occidentale ^^).
D'un côté ou de l'autre, ce n'est que le reflet d'une méconnaissance.

De même, je pense qu'il te suffit d'expliquer ce qu'est la schizophrénie, quand tu es confronté à ce genre de préjugés et d'image négative que pourrait te renvoyer les gens "malgré eux".
La plupart des gens peuvent comprendre, simplement parce que personne n'est à l'abri de la maladie en général. N'importe quel être sensible peut tomber malade sur cette Terre, même les grands maîtres éveillés avec une grande réalisation.
La méconnaissance est parfois très simple à rectifier, il suffit de s'expliquer pour changer le regard ou le point de vue des gens.

Mais si par hasard, il t'arrivait de rencontrer des gens méchants, leur méchanceté étant un reflet de leur ignorance à chercher à donner une image flatteuse de leur personne en te renvoyant une image "stigmatisée et dévalorisante" de ta personne, ces gens là ne valent pas la peine de t'attarder sur eux, car la vie se chargera de rectifier leur méchanceté et leur orgueil.

Parce que "ne pas faire aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'ils te fassent" (ou leur faire ce que tu aimerais qu'ils te fassent), sous-entend aussi de ne pas te laisser faire par les autres, ce que tu ne leur ferais pas.
________________________________________
dite, "paranoïaque" par un groupe de tartuffes virtuels adeptes du Shingon, du Zen et de Mettā ...
" Ne juge pas de l'immensité du ciel bleu à travers une paille."

" Les meilleurs enseignants sont ceux qui vous disent où regarder, mais ne vous disent pas ce qu'il faut voir."

" Tu trouveras dans les forêts plus que dans les livres. Les choses et les rochers t'enseigneront les choses qu'aucun Maître ne te dira"
Saint Bernard, et les 24 gurus de Dattatreya,
Bhagavata Purana
Visiter le site web du posteur
Spiritualcreat
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2016
Messages: 8
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Jeu 6 Oct 2016 - 12:06    Sujet du message: Re: Par rapport à votre témoignage Spiritualcreat Répondre en citant

lepuma_0013 a écrit:
Par ailleurs certains érudits en la matière déconseillent fortement la méditation aux personnes schizophrènes.


Qui sont ces "érudits" ? Pour quels raisons déconseillent-ils la méditation ?
________________________________________
http://www.les-schizophrenies.fr/
Visiter le site web du posteur
Spiritualcreat
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2016
Messages: 8
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Jeu 6 Oct 2016 - 12:17    Sujet du message: Re: quant à la bienveillance et la compassion Répondre en citant

lepuma_0013 a écrit:
Beaucoup d'érudits du Bouddhisme préconisent avant tout la compassion pour soi-même avant de l'appliquer aux autres. J'avoue avoir du mal à avoir de la compassion pour moi-même, tant l'image que j'ai de moi est exécrable. Le schizophrène dans nos sociétés occidentales renvoie une image très stigmatisée et dévalorisante. On entend souvent des gens parfois même très cultivés et lettrés utiliser la métaphore de la schizophrénie pour décrire une situation ou une chose très négative. Voilà l'image que nous renvoyons aux autres malgré nous. Dans ces conditions il me parait difficile de retrouver un tant soit peu de confiance en soi et de compassion envers notre personne. Et sans cette bienveillance, cette compassion pour nous-même, les maîtres Bouddhistes insistent sur le fait qu'il est difficile d'en avoir pour les autres.


Les personnes soit-disante "lettrée" qui ne sont pas capable de donner la vrai définition de la schizophrénie (ça veut dire qu'ils n'ont pas cherché) et qui stigmatisent ne valent pas la peine qu'on leur prête attention. Ce sont des ignares prétentieux, malheureusement.

Personnellement, je me sens dévoué à la bonne cause (d'abord à mon bonheur, puis à celui des autres, si je le peux) et je pense avoir une bonne estime de moi-même malgré quelques lacunes sur la confiance en moi. Mais cela s'apprend. Puis il faut trouver l'équilibre entre humilité et confiance en soi.
________________________________________
http://www.les-schizophrenies.fr/
Visiter le site web du posteur
Ortho
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 220
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 6 Oct 2016 - 18:28    Sujet du message: Schizophrénie et Bouddhisme Répondre en citant

Quand j'étais jeune (20 ans)j'ai souffert de troubles schizoïdes le stage avant la schizophrénie, j'ai même été réformé à l'armée (en cours de service militaire pour cela).La méditation est venue peu à peu dans ma vie, mais au début le problème de la maladie est qu'elle te laisse dans un désert mental, avec des crises foudroyantes (panique, paranoïa, etc...).Il est nécessaire d'avancer avec modération.Car effectivement les pratiques "poussées" telles que celles enseignées dans le Vajrayâna Tibétain ne sont guère recommandables. Mais suivant mon expérience la maladie se guérie.Le Hatha Yoga m'a énormément aidé.
Bon courage. Very Happy
Spiritualcreat
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2016
Messages: 8
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2016 - 09:34    Sujet du message: Re: Schizophrénie et Bouddhisme Répondre en citant

Ortho a écrit:
Quand j'étais jeune (20 ans)j'ai souffert de troubles schizoïdes le stage avant la schizophrénie, j'ai même été réformé à l'armée (en cours de service militaire pour cela).La méditation est venue peu à peu dans ma vie, mais au début le problème de la maladie est qu'elle te laisse dans un désert mental, avec des crises foudroyantes (panique, paranoïa, etc...).Il est nécessaire d'avancer avec modération.Car effectivement les pratiques "poussées" telles que celles enseignées dans le Vajrayâna Tibétain ne sont guère recommandables. Mais suivant mon expérience la maladie se guérie.Le Hatha Yoga m'a énormément aidé.
Bon courage. Very Happy


Tu dis que la maladie se guérit (à contrario des psychiatres). Peux-tu nous dire comment as tu guéri de la maladie ? Par quels moyens ? A part la pratique du Hatha Yoga ?

Merci
________________________________________
http://www.les-schizophrenies.fr/
Visiter le site web du posteur
Ortho
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 220
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2016 - 13:31    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme Répondre en citant

Lorsque je ressentais ces troubles de la pensée, j'étais dans une phase très agressive vis-à-vis de la société que je rejetais dans son ensemble. Je suis passé par des périodes "révolutionnaire" et "stupéfiants et cie" où l'on faisait tout et n'importe quoi. "On" croyait à un monde meilleur qui n'était construit sur nos fantasmes (nous étions en petit groupe, quelques amis et moi). L'armée a été un grand moment d'affrontement avec le système, durant lequel tu te sens un peu seul surtout quand tu t'affrontes aux gradés pour refus d'obéissance.On te montre que tu n'es que de la merde, que tu ne vaux rien, que tu es bon pour être "exclu" ce qui se passe dans les faits.
D'un bataillon d'élèves sous-officiers, j'ai été "dégradé": c'est-à-dire que tu perds ton treillis tout beau , tout neuf pour aller chercher dans des frusques entassés sur le sol, des parties de vêtements militaires qui formeront ton nouveau treillis de ta condition revue et corrigée à la baisse. Après être passé chez le commandant du camp, je me suis retrouvé en Allemagne dans les dix jours, dans le deuxième corps d'armée. Et là çà a continué : mon refus d'obéir, mais en refusant pas tout d'un bloc, pièce par pièce. Je me suis retrouvé à commettre une tentative de suicide , avec un rasoir...bref...Direction l'Hôpital, en psychiatrie où l'on te bourre de "tranxen", et cie, je "shuinte" la suite, jusqu'à ce qu'ils me foutent dehors trois mois plus tard.

C'est je crois la vie en couple, qui m'a ramené à moi-même. Le sexe et l'amour avec une femme que tu aimes et qui t'aime, le devoir d'aller travailler pour vous nourrir tous les deux, etc, passer un concours de secouriste, puis travailler dans les ambulances, (après avoir travaillé en usine, en cuisine, etc...), tout cela te ramène sur terre.

La maladie, dans mon cas, était favorisée, par l'isolement, les fantasmes vis-à-vis de la vie.
Il faut éviter tous les trucs fantastiques...l'occulte, etc...(ce qui me passionnait quand j'étais ado: 13/17 ans).

Ensuite est venu le Bouddhisme, mais de très loin.
La vie nous a fait nous séparer ma femme et moi après 7 ans ensemble et un bébé.
Là j'ai pêté les plombs mais je me suis contenté de me saôuler la tronche.

Le grand passage a été et je maintien la rencontre du Yoga (hatha Yoga, je précise) et de l'Ecole de Swami Sivananda
Saraswati. C'est une discipline qui unit le corps et le mental. Il faut s'accrocher même les jours où tu n'as pas envie.
Mais un voyant (hasard?) m'avait donné le nom de Sivananda, en me disant que ce serait une retrouvaille.
Depuis, il y a trente ans, je n'ai jamais eu de crise schizoïde.

Je me suis remarié il y a 27 ans, et ai eu deux autres enfants.

Maintenant l'enseignement du Bouddha et des "maîtres" est à côté de moi, mais je n'en fais pas une chose essentielle.
Spiritualcreat
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2016
Messages: 8
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2016 - 16:46    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme Répondre en citant

Merci bien, Ortho, pour cette réponse
________________________________________
http://www.les-schizophrenies.fr/
Visiter le site web du posteur
lepuma_0013
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 6
Localisation: marseille

MessagePosté le: Lun 9 Jan 2017 - 02:38    Sujet du message: Oui merci Ortho Répondre en citant

Merci pour ton témoignage qui recoupe un peu ce que je vis. Excepté le fait que moi je suis passé de la schizoïdie à la schizophrénie depuis presque vingt ans. Je dis que ton parcours recoupe un peu ma vie dans le sens où je me reconnais dans ton ressenti. Je n'ai jamais eu de compagne et je pense profondément qu'avoir une vie affective aurait pu me permettre non pas de guérir, mais peut être de moins me laisser envahir par les symptômes. Peut-être que je me leurre car on ne peut pas envisager de vie de couple sereine sans soit-même être un minimum serein dans son esprit. Mais l'isolement, l'exclusion sociale est un gouffre qui accentue un peu davantage la symptomatologie. Du moins c'est ce que je pense. Aujourd'hui j'ai abandonné mes lectures, préférant rester perdu dans ce monde chaotique de guerres, de terrorisme, de violence de la société dans laquelle je vis. Sans parler de la pollution (j'ai toujours été écologiste de nature), de stigmatisation par les "normopathes". J'ai énormément de mal à avoir de la compassion pour les gens qui font souffrir les autres, les animaux (surtout), et qui me font ressentir que je n'ai définitivement plus ma place dans cette société, et plus largement dans ce monde exsangue.
soren
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 186
Localisation: Samsara

MessagePosté le: Lun 9 Jan 2017 - 07:51    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme Répondre en citant

Ne perds jamais de vue que c'est ton esprit qui te fait croire que tu n'as pas ta place, l'univers ne commet pas d'erreurs, si tu es là c'est qu'il y a une raison. Protège-toi de l'actualité toxique qui focalise toujours sur le négatif et essaie de rencontrer des gens même si ça n'est pas simple j'en conviens.

Tiens une phrase que j'aime beaucoup : "Les problèmes mentaux se nourrissent de l'attention qu'on leur accorde. Plus vous vous tourmentez à leur sujet, plus ils prennent de l‘ampleur. Si vous les ignorez, ils perdent leur force et finissent par disparaître."

Courage !
stamba
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2016
Messages: 92

MessagePosté le: Jeu 12 Jan 2017 - 12:46    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme Répondre en citant

"Pourriez-vous m'éclairer sur ce fait et me dire si la pratique du bouddhisme est ou non incompatible avec la schizophrénie."

A ce qui a été dit au-dessus :

-Lire des livres sur le bouddhisme
-Rencontrer un maître
-Essayer la méditation de pleine conscience dans un cadre thérapeutique
-être bienveillant avec soi-même et les autres

Bien que non spécialiste de la question j'ajouterais

Qu'il n'y a peut-être pas de réponse toute faite à la question ci dessus mais je dirais que si la pratique bouddhiste implique

Une hygiène de vie (le contraire d'une vie de patachon ) avec des horaires
Une pratique de la méditation comme un moment d'assise, d'exploration attentif et bienveillant de son ressenti physique et émotionnel.
Le respect des préceptes.

Je ne vois pas de contre-indication. La vacuité? l'absence d'ego? Si tu es présent à ce que tu fais dans la méditation c'est à dire si tu es attentif à ta posture et à ta respiration, l'absence d'ego et la vacuité ne devrait te poser aucun problème. Cela devrait te paraître très naturel.

Personnellement, à ta place, j’essaierais doucement. Et si cela devait faire empirer mes symptômes j'arrêterais aussitôt.

Si un oiseau devait connaitre les limites du ciel avant de commencer à voler, il y aurait moins d'oiseaux dans le ciel.

Dogen le dit comme ça dans la traduction de S. Okumura:

"Ainsi, s'il existait des poissons qui nagent ou des oiseaux qui volent seulement après avoir étudié toute l'eau ou tout le ciel, ils ne trouveraient ni chemin ni place. Lorsque nous faisons ce lieu même, notre pratique devient l'actualisation de la réalité."
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:11    Sujet du message: schizophrénie et bouddhisme

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com