Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Shushogi, Bodaisatta Shishôbô

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Traditions chinoises et japonaises
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jinzû
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 148
Localisation: Côte d'Argent Sud

MessagePosté le: Mar 4 Oct 2016 - 16:46    Sujet du message: Shushogi, Bodaisatta Shishôbô Répondre en citant

Shushgi:
Signification de pratique-réalisation

Bodaisattta Shishôbô:
Les quatre attributs pratiques de l’être d’Eveil


(...)
Le Shushogi est donc entièrement constitué de passages du Shôbôgenzô en 92 textes, notamment des chapitres « Jukai », « Hotsu Bodaishin », « Kie Buppôsôbô », « Jinshin Inga », « Sanjigô », « Bodaisatta Shishôbô », « Shôji », « Sokushin Zebutsu »,
cette liste n’étant pas exhaustive.

C’est donc un texte qui a une double entrée :
- instructions religieuses de base pour les laïcs et leur vie quotidienne, et dans le même temps,
- expression de l’éveil et de la maturité spirituelle pour les moines.

Pour les uns comme pour les autres, c’est le rappel des principaux enseignements du Bouddha, très liés à notre quotidien et à notre comportement, basé sur les valeurs fondamentales du bouddhisme : tolérance, interdépendance, compassion, gratitude et, bien sûr, esprit d’éveil.

Pratique et réalisation sont non-deux:

La traduction littérale du titre, Shushogi, est : « signification de pratique-réalisation ».

Ordinairement, on considère que pratique et réalisation sont, sinon opposées, au moins différentes et se succédant dans le temps. C’est-à-dire que c’est le fait de pratiquer qui entraînera l’éveil ou la réalisation.
Or, la non-séparation entre pratique et réalisation est non seulement un des enseignement de base du zen Sôtô depuis son apparition en Chine mais aussi un des points sur lesquels Maître Dôgen a le plus insisté : la réalisation ou l’éveil ne sont pas une résultante de ce qu’on pourrait définir comme étant la pratique, mais le fait même de pratiquer est en soi déjà la manifestation et la réalisation de cet éveil.

C’est ainsi que le zen Sôtô a toujours focalisé sur la pratique elle-même, considérant que chacune de nos activités quotidiennes est le lieu et le moment de la réalisation de la Voie. Cela a été exprimé
- par le mokusho zen de Wanshi (zen de l’illumination silencieuse),
-par le heijo shin kore dô de Nansen (l’esprit quotidien est la Voie),
- par le datsu raku shin jin de Nyojo (corps-esprit déjà dépouillé),
pour ne citer que ces quelques exemples.
C’est également cette évidence qui sous-tend tout le Shôbôgenzô et tout le Eihei shingi – Recueil des règles pour le temple de Eiheiji – écrits par Maître Dôgen.
C’est également toute la dimension d’une pratique mushotoku, sans but ni esprit de profit
...
Donc, la « signification de pratique-réalisation » n’ est pas « un des enseignements » du zen Soto parmi d’autres, mais il en constitue véritablement le cœur...
http://www.meditation-zen.org/fr/olivier-wang-genh-commentaires-shushogi-ma…

*****

Bodaisatta-shishôbô
菩提薩埵四摂法
« Les quatre attributs pratiques de l’être d’Eveil»

Voici les quatre attributs pratiques de l'être d'Éveil que l’auteur présente dans ce texte :
(1) le don [fuse布施],
(2) la parole d'amour [aigo愛語],
(3) la pratique altruiste [rigyô 利行] et
(4) l'accord [dôji 同事].

http://www.shobogenzo.eu/archives/2014/11/28/31043109.html
*****


Les Quatre Incommensurables,

aussi appelés brahmavihāra, les « demeures de Brahma »
sont quatre sentiments ou « qualités morales » qui doivent être médités et développés (bhāvanā) dans le bouddhisme.

Ils sont:
Maitrī (sanskrit) ou Mettā (pāli), Fuse (jap.): Bienveillance

Karuṇā, Aigo (jap.) : Compassion

Muditā, Rigyô (jap.) : Joie sympathisante ou altruiste

Upekṣā (sk.) ou Upekkhā (pa.), Dôji (jap.): Équanimité, ou Détachement

On retrouve également ces quatre demeures de Brahma dans la pensée hindoue.
Ces pratiques méditatives de l'amour, de la compassion, de la joie sacrée et de l'équanimité sont communes à l'hindouisme, au jaïnisme et au bouddhisme, mais dans la Voie du Bouddha, ces quatre pratiques prennent une dimension particulière à la charnière de l'éthique et de l'absorption méditative : ces quatre méditations ouvrent clairement vers l'infini et l'illimité. C'est pourquoi on les dit apramana, incommensurable ou illimité.

Dans le Yoga-Sûtra de Patanjali:
" La sérénité du psychisme est issue de la création en soi
de la bienveillance, la compassion, la joie et l'équanimité
avec pour objets
le plaisir, la douleur, le mérite et le démérite''
(...)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatre_Incommensurables
*****

http://www.denshinji.fr/02accompagnement.html
Les Quatre bonnes façons d’un bouddhiste pour agir en compassion
sont:
1) le don, la générosité, et la charité ;
2) la parole franche et sincère dite avec amour ;
3) les actions, gestes et agissements pour le bien de l'autre dans le désintéressement ;
4) l'empathie qui épouse la douleur de l'autre pour l'en libérer.
(...)
Le partage de l'Eveil
est la forme la plus élevée du don.
 "
(...)
" Parler avec amour
c'est d'abord parler avec franchise
dans la compassion.
 "
(...)
" Agir pour le bien d'autrui,
c'est le faire sans attendre de retour.
 "
(...)
" En empathie, 
nous-mêmes et autrui sommes alors
une seule et indivisible ainséité.
 "

La quatrième expression de compassion d’un aspirant à l’Eveil est la vertu d’empathie (dôji).
Empathie signifie identification à l’autre, unicité avec autrui. « Unicité » est important !
Dôgen Zenji ne pouvait pas choisir plus grand exemple quand il nous dit : « Le Tel-quel Advenu (Tathagata) est né dans le monde des hommes et il a vécu une vie humaine. » Ceci est le plus grand et le plus bel exemple d’empathie possible d’un bouddha. Et Maître Dôgen nous explique: « Quand nous rendons réelle l’empathie avec les autres, nous-mêmes et autrui sommes alors une seule et indivisible ainséité. »
(...)
Ne perdons pas de vue qu’aider autrui consiste du point de vue du Bouddhisme Zen, comme le disait mon vieux maître quand il me parlait de ses paroissiens, à le faire aboutir sinon à l’éveil, au moins à avoir la conscience tranquille, à avoir l’esprit en paix au moment ultime.
http://www.denshinji.fr/02accompagnement.html
________________________________________
dite, "paranoïaque" par un groupe de tartuffes virtuels adeptes du Shingon, du Zen et de Mettā ...

" Ne juge pas de l'immensité du ciel bleu à travers une paille."
" Les meilleurs enseignants sont ceux qui vous disent où regarder, mais ne vous disent pas ce qu'il faut voir."
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Oct 2016 - 16:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Traditions chinoises et japonaises Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com