Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Non-soi, Nirvana, concepts et bonheur.

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Traditions chinoises et japonaises
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mar 18 Oct 2016 - 15:56    Sujet du message: Non-soi, Nirvana, concepts et bonheur. Répondre en citant

Morceaux choisis de quelques pages du livre de Tich Nhat Hanh : il n'y a ni mort ni peur.

L'impermanence, c'est regarder la réalité du point de vue du temps. Le non-soi regarde la réalité du point de vue de l'espace. Il y a deux cotés de la réalité. Le non-soi est une manifestation de l'impermanence et l'impermanence est une manifestation du non-soi.

Si les choses sont impermanentes, elles sont dénuées d'un soi séparée. Si les choses sont dénuées d'un soi séparé, elles sont impermanences. L'impermanence signifie que la transformation a lieu à chaque instant. C'est la réalité. Et comme il n'y a rien qui ne change pas, comment pourrait-il y avoir un soi permanent, un soi séparée ?

Quand on parle de « soi », on parle de quelque chose qui est toujours identique et ne change pas chaque jour. Mais rien n'est ainsi. Notre corps est impermanent, nos émotions sont impermanentes et nos perceptions sont impermanentes. Notre colère, notre tristesse, notre amour, notre haine et notre conscience sont aussi impermanents.

…..

Rien ne peut peut exister de par soi-même. Toute chose dépend de toutes les autres. C'est ce qu'on appelle l'inter-être. Être signifie inter-être. Le papier inter-est avec le soleil et avec la forêt. La fleur ne peut exister par elle-même ; elle inter-est forcément avec le sol, la pluie, l'herbe et les insectes. Il n'y as pas d'être, seulement d'inter-être.

En regardant profondément une fleur, nous voyons que la fleur est faite d'éléments non-fleur. Nous pouvons décrire la fleur comme étant pleine de tout. Il n'y a rien qui ne soit présent dans la fleur. Nous voyons le soleil, la pluie, les nuages, la terre, le temps et l'espace dans la fleur. Une fleur, comme tout le reste, est entièrement faite d'éléments non-fleur. Tout le cosmos a contribué à la manifestation de la fleur.
La fleur est pleine de tout, à l'exception d'une chose : un soi séparée, une identité séparée.

…..

Si nous comprenons l'être en terme d'inter-être, alors nous sommes beaucoup proches de la vérité. L'inter-être n'est pas l'être ni le non-être. Inter-être signifie être vide d'une identité séparée, vide d'un soi séparé.

Le non-soi signifie aussi la vacuité, un terme technique du bouddhisme qui signifie l'absence d'un soi séparé. Nous avons la nature du non-soi, mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas là. Cela ne veut pas dire que rien n'existe. Un verre peut être vide ou plein de thé, mais pour que le verre soit vide ou plein, il faut qu'il soit là. Donc, la vacuité ne signifie pas le non-être ni l'être. Elle transcende tous les concepts. En touchant profondément la nature de l'impermanence, du non-soi et de l'inter-être, vous toucherez la dimension ultime, la nature du nirvana.

……

Mais avec le regard profond, vous voyez que votre corps est aussi le corps de vos ancêtres, de vos parents, de vos enfants et de leurs enfants. Donc il n'est pas « mien » ou « à moi ». Votre corps est plein de tout le reste – une infinité d'éléments non-corps – à l'exception d'une chose : une existence séparée.

L'impermanence doit être vue à la lumière de la vacuité, de l'inter-être et du non-soi. C'est choses n'ont rien de négatif. La vacuité est merveilleuse. Nagarjuna, le fameux maître bouddhiste du deuxième siècle a dit : « Grâce à la vacuité, tout est possible ».

Vous pouvez voir le non-soi dans l'impermanence et l'impermanence dans le non-soi. Vous pouvez dire que l'impermanence est le non-soi vu sous l'angle du temps, et que le non-soi est l'impermanence vue sous l'angle de l'espace. C'est la même chose. C'est pourquoi l'impermanence est le non-soi inter-sont.

Vous devez aussi voir le nirvana dans l'impermanence et dans le non-soi.

Le nirvana signifie dépasser tous les concepts, même les concepts de non-soi et d'impermanence. Si le nirvana est présent dans le non-soi et dans l'impermanence, cela veut dire que nous ne sommes pas prisonniers du non-soi et de l'impermanence en tant qu'idées.

…..

L'impermanence est le non-soi ne sont pas des règles que le Bouddha nous aurait transmises. Ce sont des clés pour ouvrir la porte de la réalité.

L'idée de permanence est fausse, c'est pourquoi l’enseignement sur l'impermanence nous aide à corriger notre vue de la permanence. Mais si nous sommes prisonniers de l'idée d'impermanence, nous n'avons pas réalisé le nirvana.

Comme l'idée de soi est fausse, on utilise l'idée de non-soi pour la guérir. Et si nous sommes prisonniers de l'idée du non-soi, ce n'est pas bon non plus.

L'impermanence et le non-soi sont des clés pour la pratique et non des vérités absolues pour lesquelles nous sommes prêts à mourir ou à tuer.

Dans le bouddhisme, il n'y a pas d'idées ou de préjugés pour lesquels nous sommes prêts à tuer. Nous ne tuons pas les gens pour la seule raison qu'ils n'acceptent pas notre religion. Les enseignement du Bouddha sont des moyens habiles et non des vérités absolues. Le Bouddha dit : « Mes enseignements sont un doigt qui montre la lune. Ne vous enfermez pas dans la pensée que le doigt est la lune. C'est grâce au doigt que vous voyez la lune ».

Le non-soi et l'impermanence sont des moyens pour comprendre la vérité, et non la vérité elle-même. Ils sont des instrument et non la vérité ultime. L'impermanence n'est pas une doctrine pour laquelle vous devez vous sentir prêt à mourir…. Vous n'utilisez pas un concept pour vous opposer à un autre concept. Ces moyens doivent conduire à la vérité ultime. Le bouddhisme est un chemin habile pour nous aider ; et non une voie de fanatisme. Il n'est pas possible pour des bouddhistes d'aller en guerre, de verser du sang et de tuer des milliers de gens au nom de la religion.

Comme l'impermanence contient en elle la nature du nirvana, vous n'êtes pas prisonnier d'une idée. Quand vous étudiez et pratiquez cet enseignement, vous vous libérez des notions et des concepts, y compris des concepts de permanence et d'impermanence. C'est ainsi que nous apprenons à nous libérer de la souffrance et de la peur. C'est le nirvana.

……

Ce qui nous fait peur sont nos notions de naissance et de mort, de croissant et de décroissant, d'être et de non-être. Le nirvana signifie l'extinction de toutes les notions et de toutes les idées. Nous pouvons être libres de ces notions, nous pouvons toucher la paix de notre vraie nature.

Huit concepts de base servent à nourrir notre peur : les notions de naissance et de mort, d'aller et de venir, d'identique et de différent, d'être et de non-être. Ces notions nous empêchent d'être heureux. L'enseignement donné pour contrer ces notions s'appelle les « huit négations », à savoir la non-naissance, la non-mort, le sans venir ni partir, ni identique ni différent, ni être ni non-être.

……

Nous avons tous une idée de comment être heureux. Mais nous devons prendre le temps de reconsidérer nos notions du bonheur. Faisons la liste de ce que nous pensons indispensable pour être heureux : « je ne pourrai être heureux que si... ». Écrivez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. D’où proviennent ces idées ? Sont-elles la réalité ? Ou uniquement vos notions ? Si vous êtes attaché à une certaine notion du bonheur, vous aurez très peu de chances d'être heureux.

Le bonheur arrive de toutes les directions. Si vous pensez qu'il ne peut venir que d'une seule direction, vous passez à coté de toutes les autres occasions de le rencontrer.

….

Vous avez mis beaucoup de conditions à votre bonheur. Et après, même si toutes vos conditions sont réunies, vous n'êtes toujours pas heureux et vous continuez à créer de nouvelles conditions.

….

Un gouvernement peut aussi penser qu'il connaît la seule façon de rendre son pays prospère et heureux. Ce gouvernement et ce pays peuvent rester fidèles à cette idéologie pendant cent ans ou plus. Et pendant ce temps, les citoyens de ce pays souffrent beaucoup. Ceux qui osent exprimer leur désaccord avec les idées du gouvernement sont emprisonnés. Ils peuvent même être considérés comme fous. Vous pouvez transformer votre nation en prison juste pour suivre une idéologie.

N'oubliez pas que vos notions du bonheur peuvent être très dangereuses. Le Bouddha a dit que le bonheur n'est possible que dans l'ici et maintenant. Je vous invite à revenir en vous et à examiner profondément vos notions et vos idées du bonheur. Peut être découvrirez-vous qu'il y a suffisamment de conditions dans votre vie pour être heureux, et dans ce cas, vous connaîtrez le bonheur.



________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé


Dernière édition par Compagnon le Mer 19 Oct 2016 - 09:34; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Oct 2016 - 15:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Mer 19 Oct 2016 - 09:28    Sujet du message: Non-soi, Nirvana, concepts et bonheur. Répondre en citant

Est-ce toi qui a écrit ce texte ?
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mer 19 Oct 2016 - 09:34    Sujet du message: Non-soi, Nirvana, concepts et bonheur. Répondre en citant

Non, j'avais pourtant mis en sous titre d'ou cela venait il me semble, cela n'apparaît pas. J'édite et j'indique.
Je n'ai pas le talent d'écrire ce genre de choses Smile

C'est pourtant bel et bien indiqué dans la description du sujet mais cela n’apparaît plus. J'ai donc remis dans le corps du message.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:35    Sujet du message: Non-soi, Nirvana, concepts et bonheur.

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Traditions chinoises et japonaises Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com