Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
L'unité fondamentale des différentes traditions
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Autre -> Salon de thé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Mer 26 Oct 2016 - 20:43    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Citation:
Toutes les traditions spirituelles, bouddhiques et non bouddhiques, diffèrent dans leur forme pour s’adapter à la réceptivité et aux facultés de personnes variées : mais toutes œuvrent pour établir les êtres sur le chemin des existences supérieures et de la libération. Etant toutes issues de l’activité du parfait éveil, sans exception, elles méritent notre confiance.

Kyabjé Kalu Rinpoché

LA REALISATION DE L’ESPRIT COMME ORIGINE DE TOUTES LES TRADITIONS
Plusieurs centaines de traditions se sont manifestées dans le monde, toutes issues de l’activité de l’éveil spirituel provenant de la pleine réalisation de la nature de l’esprit. Elles œuvrent toutes pour le bien des êtres, selon les besoins et les particularités propres à chacun.
Certaines traditions religieuses nous permettent de reprendre naissance dans les premiers états d’existence supérieurs ; d’autres, dans les états divins du monde de la forme pure, ou du monde du sans forme. Certaines enfin conduisent jusqu’à l’ultime réalisation spirituelle. Mais toutes nous enseignent les pratiques nécessaires pour ne pas tomber dans les états d’existence inférieurs et pour s’élever vers les supérieurs. Toutes les traditions donnent force spirituelle et pouvoir de transformation. C’est dans ce sens que j’ai confiance en toutes. Il est beau de constater que le christianisme est une voie similaire au bouddhisme par l’importance que tous deux accordent à la confiance, à la compassion, aux offrandes, à la prière, à la générosité et à la discipline de conduite. Je pense que ceux qui aspirent à ces enseignements et ont confiance en eux sont des êtres fortunés, qui pourront ainsi donner à l’existence humaine qu’ils ont obtenue son sens véritable.


La voie du Bouddha, enseignements de Kalou Rinpoché mis en forme sous la direction de Denys Rinpoché

________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Oct 2016 - 20:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mer 26 Oct 2016 - 21:46    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Très très bien, un bel exemple d'équanimité et de non-dualisme. Merci.


________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 09:19    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

D'ailleurs les religions telles que brahmanisme, catholicisme, judaïsme font partie de la voie progressive (classification nyingma). Elles se situent avant le véhicule des sravakas (hinayana), et sont regroupées dans le véhicule "des dieux et des hommes".
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 10:18    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Ce qui est amusant c'est que par exemple une certaine tendance du dialogue inter-religieux depuis Vatican II au sein de christianisme catholique est de considéré la position rigoureusement inverse, à savoir que les autres religions ne seraient que des préparations, des étapes vers le christianisme à atteindre comme but final. Les autres religions ne seraient que des vérités partielles acceptables et respectables mais temporaires dans une marche vers le foi en Dieu. Au moins Vatican II a apporté un gros progrès en la matière par rapport à la position antérieure de l'Eglise.
Cela fait sourire non ? Chacun pense de l'autre la même chose dans le cas ici présenté mais en se donnant à soi le meilleur rôle.

Wink
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Hyrcan
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 214
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 10:51    Sujet du message: Re: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

[quote="_bodhi"]
Citation:
Toutes les traditions spirituelles, bouddhiques et non bouddhiques, diffèrent dans leur forme pour s’adapter à la réceptivité et aux facultés de personnes variées : mais toutes œuvrent pour établir les êtres sur le chemin des existences supérieures et de la libération. Etant toutes issues de l’activité du parfait éveil, sans exception, elles méritent notre confiance.
Je conçois qu'un bouddhiste puisse dire cela, c'est tout à fait normal. Mais je me permets de dire que c'est irrecevable pour un chrétien (un juif ou un musulman) chez qui la notion d'éveil parfait ne fait pas sens pour lui. Pour un monothéiste tout est issue de Dieu et Dieu n'est pas un état (l'éveil parfait) mais l'être unique et personnel, absolu et cause première de tout.
C'était ma remarque mais je le répète pour un bouddhiste il peut concevoir que toutes les religions sont issues de l'éveil parfait, toutefois c'est méconnaître ce qu'est Dieu dans les monothéismes.
bien à vous,
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 11:05    Sujet du message: Re: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

[quote="Hyrcan"]
_bodhi a écrit:
Citation:
Toutes les traditions spirituelles, bouddhiques et non bouddhiques, diffèrent dans leur forme pour s’adapter à la réceptivité et aux facultés de personnes variées : mais toutes œuvrent pour établir les êtres sur le chemin des existences supérieures et de la libération. Etant toutes issues de l’activité du parfait éveil, sans exception, elles méritent notre confiance.
Je conçois qu'un bouddhiste puisse dire cela, c'est tout à fait normal. Mais je me permets de dire que c'est irrecevable pour un chrétien (un juif ou un musulman) chez qui la notion d'éveil parfait ne fait pas sens pour lui. Pour un monothéiste tout est issue de Dieu et Dieu n'est pas un état (l'éveil parfait) mais l'être unique et personnel, absolu et cause première de tout.
C'était ma remarque mais je le répète pour un bouddhiste il peut concevoir que toutes les religions sont issues de l'éveil parfait, toutefois c'est méconnaître ce qu'est Dieu dans les monothéismes.
bien à vous,


Et du point de vue d'un bouddhiste il est tout a fait normal qu'un croyant, qu'il soit chrétien, juif ou musulman dise ce que tu dis, écrive ce que tu écris. Par contre certain leaders bouddhistes propres à certaines écoles pratiquent régulièrement le dialogue avec des chrétiens par exemple, ils étudient sérieusement ce que disent et croient les chrétiens, je pense notamment au Dalaï-Lama ou à Thích Nhất Hạnh. Evidemment ils ne sont responsables que de la perception propre à leur école qui est inévitablement bouddhiste. Pour avoir entendu les 2 parler du Dieu des chrétiens (en général parce qu'ils étaient interpellés sur cette question) je pense qu'il connaissent un peu leur sujet. Evidemment il ne sont pas pratiquant du monothéisme mais ils connaissent je pense mieux leur sujet qu'on ne croit. Ne serait ce que pour s'efforcer de respecter la pensée juste et la parole juste. Et pour cela il faut avoir un minimum de connaissance du sujet sur lequel on parle.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Hyrcan
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2013
Messages: 214
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 11:19    Sujet du message: Re: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Compagnon a écrit:

Par contre certain leaders bouddhistes propres à certaines écoles pratiquent régulièrement le dialogue avec des chrétiens par exemple, ils étudient sérieusement ce que disent et croient les chrétiens, je pense notamment au Dalaï-Lama ou à Thích Nhất Hạnh. Evidemment ils ne sont responsables que de la perception propre à leur école qui est inévitablement bouddhiste. Pour avoir entendu les 2 parler du Dieu des chrétiens (en général parce qu'ils étaient interpellés sur cette question) je pense qu'il connaissent un peu leur sujet. Evidemment il ne sont pas pratiquant du monothéisme mais ils connaissent je pense mieux leur sujet qu'on ne croit. Ne serait ce que pour s'efforcer de respecter la pensée juste et la parole juste. Et pour cela il faut avoir un minimum de connaissance du sujet sur lequel on parle.
(Bonjour, tu me connais sous le pseudo de Robi sur l'autre forum)
Ayant lu ce que tu dis de TNH qu'il dit que royaume de Dieu et nirvana c'est pareil, je dis fermement qu'il ne connaît pas son sujet. Il n'y a pas de Dieu dans le bouddhisme et nirvana ne fait pas sens dans le christianisme, il se trompe donc sur toute la ligne.
En ce qui concerne le DL je n'en sais rien, je n'ai rien lu de lui à ce sujet.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 12:09    Sujet du message: Re: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

[quote="Compagnon"]
Hyrcan a écrit:
_bodhi a écrit:
Citation:
Toutes les traditions spirituelles, bouddhiques et non bouddhiques, diffèrent dans leur forme pour s’adapter à la réceptivité et aux facultés de personnes variées : mais toutes œuvrent pour établir les êtres sur le chemin des existences supérieures et de la libération. Etant toutes issues de l’activité du parfait éveil, sans exception, elles méritent notre confiance.
Je conçois qu'un bouddhiste puisse dire cela, c'est tout à fait normal. Mais je me permets de dire que c'est irrecevable pour un chrétien (un juif ou un musulman) chez qui la notion d'éveil parfait ne fait pas sens pour lui. Pour un monothéiste tout est issue de Dieu et Dieu n'est pas un état (l'éveil parfait) mais l'être unique et personnel, absolu et cause première de tout.
C'était ma remarque mais je le répète pour un bouddhiste il peut concevoir que toutes les religions sont issues de l'éveil parfait, toutefois c'est méconnaître ce qu'est Dieu dans les monothéismes.
bien à vous,


Et du point de vue d'un bouddhiste il est tout a fait normal qu'un croyant, qu'il soit chrétien, juif ou musulman dise ce que tu dis, écrive ce que tu écris. Par contre certain leaders bouddhistes propres à certaines écoles pratiquent régulièrement le dialogue avec des chrétiens par exemple, ils étudient sérieusement ce que disent et croient les chrétiens, je pense notamment au Dalaï-Lama ou à Thích Nhất Hạnh. Evidemment ils ne sont responsables que de la perception propre à leur école qui est inévitablement bouddhiste. Pour avoir entendu les 2 parler du Dieu des chrétiens (en général parce qu'ils étaient interpellés sur cette question) je pense qu'il connaissent un peu leur sujet. Evidemment il ne sont pas pratiquant du monothéisme mais ils connaissent je pense mieux leur sujet qu'on ne croit. Ne serait ce que pour s'efforcer de respecter la pensée juste et la parole juste. Et pour cela il faut avoir un minimum de connaissance du sujet sur lequel on parle.


Le point de vue du DL est très différente de celle de TNH. Il recommande aux chrétiens et autres croyants en dieu de rester dans leur croyance, de ne pas chercher à la marier avec le bouddhisme. Par contre il ajoute expressément que dans le bouddhisme il n'y a pas de dieu créateur. TNH fusionne aisément et assimile allègrement les deux ... Simplement parce qu'il s'appuie sur un des pieds du bouddhisme, metta et oublie (met de côté) le deuxième pied, la connaissance, le savoir, prajna.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 12:22    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

@Serge Z: Il recommande aux chrétiens et autres croyants en dieu de rester dans leur croyance, de ne pas chercher à la marier avec le bouddhisme.

Que dit Thích Nhất Hạnh :

« Les chrétiens sont mes frères. Je ne veux pas faire d'eux de nouveaux bouddhistes. Je veux les aider à approfondir leur propre tradition. »


Est ce si différent de la position du Dalaï-Lama ?

J'écoute et je lis pas mal d'enseignements de Thích Nhất Hạnh et je ne l'ai encore jamais entendu ouvertement encourager les croyants qu'ils reçoit parfois à changer de religion au profit du bouddhisme. Je n'ai pas encore tout lu mais bon...

Je reconnais que ses parallélismes m'ont aussi troublés à une époque mais je commence je crois à comprendre un peu pourquoi il dit ce qu'il dit et à ne pas me sentir trop attaché aux mot, pour ne chercher que le sens derrière. Et j'ai aussi la sensation que sa façon de voir n'est pas forcément très appréciée dans le reste du monde bouddhiste. Après tout aussi bien lui que le Dalaï-Lama sont les deux seuls leader bouddhistes actuels vraiment médiatisés en France. Cela peut susciter des désapprobations. Sur la forme comme sur le fond.

@Hyrcan/Robi : c'est bien, tu fais bien de signaler ta présence ici et ton pseudo. Je suis ainsi averti.

Serge Z. : Simplement parce qu'il s'appuie sur un des pieds du bouddhisme, metta et oublie (met de côté) le deuxième pied, la connaissance, le savoir, prajna.

Un jugement peut être un peu hâtif. Metta et Prajna peuvent-ils aller l'un sans l'autre ? N'est pas Prajna qui mène à Metta ? Donc comment peut-on avoir atteint Metta sans avoir beaucoup développer déjà Prajna ?

Je t’invite à regarder ne serait-ce que que la video de la retraite francophone du 21 mars 2013, ou il décortique de manière simple, claire, les 4 nobles vérités et le noble sentier octuple, tableau et feutre à l'appui. Et c'est loin d'être le seul de ses enseignements oraux ou écrits ou il adopte une approche pédagogique presque universitaire et donc ou il aborde et metta et prajna.
Tu me permettras , parce que je l'écoute beaucoup, lis beaucoup de choses de lui, tout les jours, de ne pas être d'accord avec toi sur le fait qu'il "oubli" ou met de coté prajna. Certes il y a beaucoup de metta chez lui, mais dire qu'il traite prajna en sacond voir qu'il l'oubli... excuse mais ce n'est pas une perception correcte et juste de ses enseignements. Après, comme toujours, je nt'invite à constater par toi même, je peux te donner des références, tu te feras alors ton opinion et peut être réviseras tu ton évaluation Smile


________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 220

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 18:19    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Compagnon a écrit:
@Serge Z: Il recommande aux chrétiens et autres croyants en dieu de rester dans leur croyance, de ne pas chercher à la marier avec le bouddhisme.

Que dit Thích Nhất Hạnh :

« Les chrétiens sont mes frères. Je ne veux pas faire d'eux de nouveaux bouddhistes. Je veux les aider à approfondir leur propre tradition. »


Est ce si différent de la position du Dalaï-Lama ?

J'écoute et je lis pas mal d'enseignements de Thích Nhất Hạnh et je ne l'ai encore jamais entendu ouvertement encourager les croyants qu'ils reçoit parfois à changer de religion au profit du bouddhisme. Je n'ai pas encore tout lu mais bon...


Ce n'est pas ce que je prétends ... plutôt le contraire, qu'il considère le catholicisme comme une voie identique au bouddhisme. J'ai certainement lu et écouté moins TNH que toi, mais c'est ce que j'avais extrait des quelques enseignements que j'avais suivi (et surtout lu). Je peux me tromper, et je n'irai pas à la recherche de "preuve de mes dires".

Citation:

Je reconnais que ses parallélismes m'ont aussi troublés à une époque mais je commence je crois à comprendre un peu pourquoi il dit ce qu'il dit et à ne pas me sentir trop attaché aux mot, pour ne chercher que le sens derrière. Et j'ai aussi la sensation que sa façon de voir n'est pas forcément très appréciée dans le reste du monde bouddhiste. Après tout aussi bien lui que le Dalaï-Lama sont les deux seuls leader bouddhistes actuels vraiment médiatisés en France. Cela peut susciter des désapprobations. Sur la forme comme sur le fond.

@Hyrcan/Robi : c'est bien, tu fais bien de signaler ta présence ici et ton pseudo. Je suis ainsi averti.

Serge Z. : Simplement parce qu'il s'appuie sur un des pieds du bouddhisme, metta et oublie (met de côté) le deuxième pied, la connaissance, le savoir, prajna.

Un jugement peut être un peu hâtif. Metta et Prajna peuvent-ils aller l'un sans l'autre ? N'est pas Prajna qui mène à Metta ? Donc comment peut-on avoir atteint Metta sans avoir beaucoup développer déjà Prajna ?


Ou inversement metta qui participe à la réalisation de prajna ... il ne s'agit pas d'une connaissance intellectuelle, mais de l'état de connaissance.

Citation:

Je t’invite à regarder ne serait-ce que que la video de la retraite francophone du 21 mars 2013, ou il décortique de manière simple, claire, les 4 nobles vérités et le noble sentier octuple, tableau et feutre à l'appui. Et c'est loin d'être le seul de ses enseignements oraux ou écrits ou il adopte une approche pédagogique presque universitaire et donc ou il aborde et metta et prajna.
Tu me permettras , parce que je l'écoute beaucoup, lis beaucoup de choses de lui, tout les jours, de ne pas être d'accord avec toi sur le fait qu'il "oubli" ou met de coté prajna. Certes il y a beaucoup de metta chez lui, mais dire qu'il traite prajna en sacond voir qu'il l'oubli... excuse mais ce n'est pas une perception correcte et juste de ses enseignements. Après, comme toujours, je nt'invite à constater par toi même, je peux te donner des références, tu te feras alors ton opinion et peut être réviseras tu ton évaluation Smile



Bien sur il se base sur les 4 vérités et autres enseignements de base, mais la place qu'il donne à "l'amour" est bien plus importante que celle qu'il donne à l'enseignement du dharma dans tous ses méandres. C'est l'impression qu'il m'a donné ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
_bodhi
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2014
Messages: 498
Localisation: samsara

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 18:37    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Citation:
Dans le mahayana, la voie universelle du Bouddha, les deux pôles du cheminement sont karuna et shunyata, compassion et vacuité. Les deux procèdent d'une expérience commune d'éveil et y conduisent. Sur la voie, ils sont complémentaires, s'entraident et, finalement, la réalisation parfaite de l'un contient celle de l'autre. Ainsi la vacuité a pour cœur la compassion, elle en est la matrice et, réciproquement, la compassion est matrice de vacuité. Comprenez que l'au-delà de l’ego, de l'égoïsme, l'altruisme qu'est la compassion conduit finalement à l'au-delà de l’ego qu'est l'absence de son illusion, c'est-à-dire la vacuité.
Lama Denys.
La vacuité, vide d'illusion ou plein de réalité ? Revue Dharma, Sangha-Rimay

________________________________________
Dans la vacuité, chaque chose dépend de toutes choses, et dans toutes choses il y a l’esprit.
phap
Membre Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2010
Messages: 1 667
Localisation: Zurich

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 18:39    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Ça me rappelle une discussion qui date de plusieurs années... En fait si l'on regarde bien la prajna a une place extrêmement importante dans les enseignements de Thay. Dans les retraites, il finit toujours les derniers enseignements en coup de poing si je puis dire avec la prajna, en la préparant doucement. Mais s'il donne seulement un enseignement par ci par là c'est vrai qu'il n'en parle pas trop, du moins directement. Et la base de ses enseignements, ce qu'il appelle la pleine conscience, même si c'est un terme qui agace certains, est en fait prajna. Être en pleine conscience, c'est avoir la vue juste, prajna. Et ça il en parle sans arrêt, bien plus que metta. Et une note en passant, il fait en fait très rarement référence à dieu, avec son royaume de dieu.
________________________________________
lalala...
Visiter le site web du posteur
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 18:58    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

@Serge Z. : C'est l'impression qu'il m'a donné ...

Une impression oui.

@Phap : des choses bien dites. Smile

Mais il en parle pas mal si tout de même de Dieu et du Royaume de Dieu. Je recopies un a un tous ses enseignement mis par écrits et disponible, j'en suis au 8ème et il y en a des dizaines, et j'ai lu 1 livre complet de lui plus un autre en cour et il y fait souvent référence en effet. En même temps, à Rome il fait comme les Romains, en France pays de tradition judéo-chrétienne, il emploi un vocabulaire adaptés à son public. Comme le faisait le Bouddha.

Les mots sont le doigts, le sens c'est la Lune, mieux vaut ne pas trop s'attacher aux mots. Smile Mais chercher le sens derrière.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Jinzû
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 148
Localisation: Côte d'Argent Sud

MessagePosté le: Mer 2 Nov 2016 - 09:43    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

Compagnon a écrit:
(...) Chacun pense de l'autre la même chose dans le cas ici présenté mais en se donnant à soi le meilleur rôle.

Wink

Très bonne remarque !
Si l'ignorance qui conditionne les 5 agrégats, constituants d'un soi illusoire de l'être, qui n'a pas d'existence propre, il n'y a pas de raison que le même processus de conditionnement ne s'applique pas au soi d'une religion constituée d'êtres conditionnés.
C'est comme la spirale d'une coquille d'escargot^^
________________________________________
dite, "paranoïaque" par un groupe de tartuffes virtuels adeptes du Shingon, du Zen et de Mettā ...

" Ne juge pas de l'immensité du ciel bleu à travers une paille."
" Les meilleurs enseignants sont ceux qui vous disent où regarder, mais ne vous disent pas ce qu'il faut voir."
Visiter le site web du posteur
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 177
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mer 2 Nov 2016 - 11:27    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions Répondre en citant

@Jinzû : les religions sont vacuité, le Dharma du Bouddha Shakyamuni aussi. Toutes les spiritualités humaines sont vacuité, inter-dépendantes, elle inter-existent. Aucune n'a de "soi" indépendant. Elles sont toutes composées, sujettes à l'impermanence.

C'est pourquoi a un certain stade compréhension, de perception, je crois, dire "je suis chrétien" ou "je suis hindoue" ou "je suis musulman" ou "je suis bouddhiste", n'a plus de sens. Car dans l'Islam il y a aussi du christianisme, du judaïsme, du zoroastrisme, de l’hindouisme, du brahmanisme... dans le bouddhisme il y a aussi du jaïnisme, de l’hindouisme, du brahmanisme...

C'est pourquoi a un certain stade de "vue juste" peut être, on comprend la vacuité des religions, et on ne peut plus dire "je ne suis QUE chrétien". Dire cela devient faux, non conforme à la réalité. Le Mahatma Gandhi l'avait compris je pense quand il disait qu'il était hindoue mais aussi juif, chrétien, musulman et bouddhiste.

C'est pourquoi, en fait, même si l'on pratique le Dharma du Bouddha Shakyamuni, on peut finir par voir en une personne qui est chrétienne ou musulmane ou juive ou un hindoue quelqu'un qui n'est en rien différent de soi. On abouti a une totale non-discrimination en matière religieuse. Dans l'océan une goutte d'eau n'est en rien différente d'une autre, sa nature reste celle de l'eau, quel que soit son degrés de salinité, sa température, sa taille etc...



(Désolé si cela peut choqué... mais je manque de sommeil un peu... alors j'ai parfois des envolées... )
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:06    Sujet du message: L'unité fondamentale des différentes traditions

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Autre -> Salon de thé Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com