Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Des questionnements

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
jardinzen
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2017
Messages: 3
Localisation: rennes

MessagePosté le: Mar 28 Mar 2017 - 11:31    Sujet du message: Des questionnements Répondre en citant

Bonjour à tous;
Voilà, depuis quelques temps, je me penche sur les livres, videos ect liés au bouddhisme et je crois que je ne m'attendais pas à ce que ça me semble si compliqué à comprendre Shocked
J'ai toujours eu beaucoup d'interrogation sur la vie, le sens de celle ci, la mort et dés mon enfance me demandait qui "j'etais avant"ainsi que mes proches.J'ai toujours cru au karma également.
Je me rends compte que je croyais plus en une reincarnation qu'une renaissance et que l'idée de "conscience " sans fin m’était inconnu.
De ce fait, je me pose beaucoup de questions, puisce que c'est la conscience qui continue elle est dénuée de personnalité, dans ce cas dans ce bas monde , qui suis je? qu'elle est la place de la personnalité? Le fait même de me faire cette reflexion n'est elle pas le signe que je suis centrée vers mon égo?
J'ai perdu l'homme que j'aimais par mort brutale; je m'interroge beaucoup sur le karma, si on séme ce que l'on recolte, suis je en partie responsable de cela lors de cette vie ou d'une vie passée? Mais là encore une fois, c'est mon ego qui parle..Et pour lui,qu'en est til? Est ce que nos "consciences " se retrouveront dans une vie future, jusqu'à là, j'avais toujours pensé que l'on se rejoindrait , mais là ça devient plus compliqué , de plus si je souhaite cela , il y a une notion de desir , desir de retrouver les gens qu'on aime donc d'ego. De plus, si je suis dans le non-soi comment pourrais je retrouver le "non lui" Shocked C'est compliqué, ou alors je n'ai peut être rien compris, dans ce cas merci de m'expliquer si vous pouvez.
Je me suis engagée dans des actions bénévoles, au debut pour moi même je pense, puis le temps passant et me questionnant sur mes intentions, la compassion a vu le jour, pur, je l'espére.Cependant, je reste toujours assez cynique et second degré, mais celà est il bien compatible ?
Je me souviens avoir assisté à une conference sur les experiences de mort imminentes, ou une personne l'ayant vecu disait qu'elle s'etait à ce moment retrouver devant sa propre conscience se demandant "A quoi a servi ma vie puis ce que je 'nai rien fait pour les autres?" depuis cette question m'a hanté , je ne veux pas d'une vie égocentrique.
Ces questionnements ainsi que ceux liés à la renaissance et au karma m'ont naturellement pousser à m'informer sur le bouddhisme.
Aussi, quand j'ai commencé à m’intéresser au bouddhisme, j'y voyais vraiment une philosophie et non une religion, or en creusant les lectures, les offrandes , les priéres sont bien là, il est question de divinité. Du coup, la question que je me pose est "puis je adhérer au bouddhisme sans être forcement en adéquation avec tout ce qu'il représente?
De plus, comment peut on le vivre par rapport à son entourage? Je compte me rapprocher d'une shanga, mais le terme communauté risque d'effrayer mon entourage qui va directement l'affilier à une "secte" et donc s'inquieter . Faut il leur en parler?
Comme vous le voyez, je me pose beaucoup de questions, peut être que celles ci sembleront idiotes, ou inadéquates...
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Mar 2017 - 11:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 362

MessagePosté le: Mer 29 Mar 2017 - 09:11    Sujet du message: Re: Des questionnements Répondre en citant

jardinzen a écrit:
Bonjour à tous;
Voilà, depuis quelques temps, je me penche sur les livres, videos ect liés au bouddhisme et je crois que je ne m'attendais pas à ce que ça me semble si compliqué à comprendre Shocked


L'éveil de Bouddha Shakyamouni date d'environ 2500 années. Depuis de nombreux commentaires et de nombreuses explications discussions, voir même controverses ont parsemé l'histoire du bouddhisme. On dit que le Bouddha a eseigné pour 84.000 types d'êtres.
De tout cela il en est né, différentes "vues", voir "positions philosophiques" et différentes écoles et véhicules (yanas). C'est ce qui rend le bouddhisme d'apparence "compliquée". C'est donc simple et complexe à la fois.
Il me semble qu'il ne faille pas trop se traumatiser au début avec toutes ces différences, mais trouver un guide, une sangha, un centre qui soit à proximité de chez vous, qui évite les écoles non reconnues à caractère sectaire. Il y aura toujours le temps de changer lorsque les choses deviendront plus claires.

Citation:

J'ai toujours eu beaucoup d'interrogation sur la vie, le sens de celle ci, la mort et dés mon enfance me demandait qui "j'etais avant"ainsi que mes proches.J'ai toujours cru au karma également.
Je me rends compte que je croyais plus en une reincarnation qu'une renaissance et que l'idée de "conscience " sans fin m’était inconnu.
De ce fait, je me pose beaucoup de questions, puisce que c'est la conscience qui continue elle est dénuée de personnalité, dans ce cas dans ce bas monde , qui suis je? qu'elle est la place de la personnalité? Le fait même de me faire cette reflexion n'est elle pas le signe que je suis centrée vers mon égo?


En fait on parlera plus justement de continuum karmique ...
En termes simples : la vie dans le samsara (là où il nous semble vivre) est régie par la loi de la causalité (des causes donnent des effets et ces effets eux-mêmes donnent des nouvelles causes, etc. etc.). Ainsi nous accumulons du bon ou auvais kara et lorsque les conditions seront réunies les effets des causes semées se produiront. C'est ce qu'on appelle le karma. Une cause semée doit "obligatoirement" avoir une effet et lorsque vient la mort "clinique", les causes n'ayant pas eu leurs effets sont stockées dans une conscience spécifique qui formera la base de la naissance prochaine. Un être réalisé, un bouddha ayant soldé toutes les causes/effets ne renaîtra plus dans le cycle de la souffrance du samsara (sauf à en faire le choix).

Citation:

J'ai perdu l'homme que j'aimais par mort brutale; je m'interroge beaucoup sur le karma, si on séme ce que l'on recolte, suis je en partie responsable de cela lors de cette vie ou d'une vie passée?


Chacun porte son propre karma, ses propres causes. Ainsi les siennes étaient de disparaître "brutalement", les tiennes de souffrir la perte de quelqu'un mort brutalement. C'est tout, sans aucun autre lien.

Citation:

Mais là encore une fois, c'est mon ego qui parle..Et pour lui,qu'en est til? Est ce que nos "consciences " se retrouveront dans une vie future, jusqu'à là, j'avais toujours pensé que l'on se rejoindrait , mais là ça devient plus compliqué , de plus si je souhaite cela , il y a une notion de desir , desir de retrouver les gens qu'on aime donc d'ego. De plus, si je suis dans le non-soi comment pourrais je retrouver le "non lui" Shocked C'est compliqué, ou alors je n'ai peut être rien compris, dans ce cas merci de m'expliquer si vous pouvez.


Il serait mieux que tu oublies ces "croyances", elles n'apportent au bout que de la souffrance ...

Citation:

Je me suis engagée dans des actions bénévoles, au debut pour moi même je pense, puis le temps passant et me questionnant sur mes intentions, la compassion a vu le jour, pur, je l'espére.Cependant, je reste toujours assez cynique et second degré, mais celà est il bien compatible ?


Ne te fais pas plus de problème qu'il en est, si elles le doivent, les perceptions changeront au fur et à mesure ...

[quote]
Je me souviens avoir assisté à une conference sur les experiences de mort imminentes, ou une personne l'ayant vecu disait qu'elle s'etait à ce moment retrouver devant sa propre conscience se demandant "A quoi a servi ma vie puis ce que je 'nai rien fait pour les autres?" depuis cette question m'a hanté , je ne veux pas d'une vie égocentrique.
Ces questionnements ainsi que ceux liés à la renaissance et au karma m'ont naturellement pousser à m'informer sur le bouddhisme.
Aussi, quand j'ai commencé à m’intéresser au bouddhisme, j'y voyais vraiment une philosophie et non une religion, or en creusant les lectures, les offrandes , les priéres sont bien là, il est question de divinité. Du coup, la question que je me pose est "puis je adhérer au bouddhisme sans être forcement en adéquation avec tout ce qu'il représente?
[quote]

Bien sur, si le dharma est sur ton chemin, persévère. Les offrandes prières et divinités ont un sens, pas forcément ce que tu perçois, laisse les de coté, sans les critiquer tant que tu ne vois pas clair ... tout cela fait partie des "moyens habiles" tu comprendras lorsque tu auras avancé sur le chemin.

Citation:

De plus, comment peut on le vivre par rapport à son entourage? Je compte me rapprocher d'une shanga, mais le terme communauté risque d'effrayer mon entourage qui va directement l'affilier à une "secte" et donc s'inquieter . Faut il leur en parler?
Comme vous le voyez, je me pose beaucoup de questions, peut être que celles ci sembleront idiotes, ou inadéquates...


Le bouddhisme n'est pas une secte, il ne t'ai rien demandé, tu fais tes choix, tu avances, etc ... le bouddhisme est considéré comme une des grandes religions au monde, loin d'être une "secte".
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 362

MessagePosté le: Mer 29 Mar 2017 - 09:14    Sujet du message: Re: Des questionnements Répondre en citant

jardinzen a écrit:
Bonjour à tous;
Voilà, depuis quelques temps, je me penche sur les livres, videos ect liés au bouddhisme et je crois que je ne m'attendais pas à ce que ça me semble si compliqué à comprendre Shocked


L'éveil de Bouddha Shakyamouni date d'environ 2500 années. Depuis de nombreux commentaires et de nombreuses explications discussions, voir même controverses ont parsemé l'histoire du bouddhisme. On dit que le Bouddha a eseigné pour 84.000 types d'êtres.
De tout cela il en est né, différentes "vues", voir "positions philosophiques" et différentes écoles et véhicules (yanas). C'est ce qui rend le bouddhisme d'apparence "compliquée". C'est donc simple et complexe à la fois.
Il me semble qu'il ne faille pas trop se traumatiser au début avec toutes ces différences, mais trouver un guide, une sangha, un centre qui soit à proximité de chez vous, qui évite les écoles non reconnues à caractère sectaire. Il y aura toujours le temps de changer lorsque les choses deviendront plus claires.

Citation:

J'ai toujours eu beaucoup d'interrogation sur la vie, le sens de celle ci, la mort et dés mon enfance me demandait qui "j'etais avant"ainsi que mes proches.J'ai toujours cru au karma également.
Je me rends compte que je croyais plus en une reincarnation qu'une renaissance et que l'idée de "conscience " sans fin m’était inconnu.
De ce fait, je me pose beaucoup de questions, puisce que c'est la conscience qui continue elle est dénuée de personnalité, dans ce cas dans ce bas monde , qui suis je? qu'elle est la place de la personnalité? Le fait même de me faire cette reflexion n'est elle pas le signe que je suis centrée vers mon égo?


En fait on parlera plus justement de continuum karmique ...
En termes simples : la vie dans le samsara (là où il nous semble vivre) est régie par la loi de la causalité (des causes donnent des effets et ces effets eux-mêmes donnent des nouvelles causes, etc. etc.). Ainsi nous accumulons du bon ou auvais kara et lorsque les conditions seront réunies les effets des causes semées se produiront. C'est ce qu'on appelle le karma. Une cause semée doit "obligatoirement" avoir une effet et lorsque vient la mort "clinique", les causes n'ayant pas eu leurs effets sont stockées dans une conscience spécifique qui formera la base de la naissance prochaine. Un être réalisé, un bouddha ayant soldé toutes les causes/effets ne renaîtra plus dans le cycle de la souffrance du samsara (sauf à en faire le choix).

Citation:

J'ai perdu l'homme que j'aimais par mort brutale; je m'interroge beaucoup sur le karma, si on séme ce que l'on recolte, suis je en partie responsable de cela lors de cette vie ou d'une vie passée?


Chacun porte son propre karma, ses propres causes. Ainsi les siennes étaient de disparaître "brutalement", les tiennes de souffrir la perte de quelqu'un mort brutalement. C'est tout, sans aucun autre lien.

Citation:

Mais là encore une fois, c'est mon ego qui parle..Et pour lui,qu'en est til? Est ce que nos "consciences " se retrouveront dans une vie future, jusqu'à là, j'avais toujours pensé que l'on se rejoindrait , mais là ça devient plus compliqué , de plus si je souhaite cela , il y a une notion de desir , desir de retrouver les gens qu'on aime donc d'ego. De plus, si je suis dans le non-soi comment pourrais je retrouver le "non lui" Shocked C'est compliqué, ou alors je n'ai peut être rien compris, dans ce cas merci de m'expliquer si vous pouvez.


Il serait mieux que tu oublies ces "croyances", elles n'apportent au bout que de la souffrance ...

Citation:

Je me suis engagée dans des actions bénévoles, au debut pour moi même je pense, puis le temps passant et me questionnant sur mes intentions, la compassion a vu le jour, pur, je l'espére.Cependant, je reste toujours assez cynique et second degré, mais celà est il bien compatible ?


Ne te fais pas plus de problème qu'il en est, si elles le doivent, les perceptions changeront au fur et à mesure ...

Citation:

Je me souviens avoir assisté à une conference sur les experiences de mort imminentes, ou une personne l'ayant vecu disait qu'elle s'etait à ce moment retrouver devant sa propre conscience se demandant "A quoi a servi ma vie puis ce que je 'nai rien fait pour les autres?" depuis cette question m'a hanté , je ne veux pas d'une vie égocentrique.
Ces questionnements ainsi que ceux liés à la renaissance et au karma m'ont naturellement pousser à m'informer sur le bouddhisme.
Aussi, quand j'ai commencé à m’intéresser au bouddhisme, j'y voyais vraiment une philosophie et non une religion, or en creusant les lectures, les offrandes , les priéres sont bien là, il est question de divinité. Du coup, la question que je me pose est "puis je adhérer au bouddhisme sans être forcement en adéquation avec tout ce qu'il représente?


Bien sur, si le dharma est sur ton chemin, persévère. Les offrandes prières et divinités ont un sens, pas forcément ce que tu perçois, laisse les de coté, sans les critiquer tant que tu ne vois pas clair ... tout cela fait partie des "moyens habiles" tu comprendras lorsque tu auras avancé sur le chemin.

Citation:

De plus, comment peut on le vivre par rapport à son entourage? Je compte me rapprocher d'une shanga, mais le terme communauté risque d'effrayer mon entourage qui va directement l'affilier à une "secte" et donc s'inquieter . Faut il leur en parler?
Comme vous le voyez, je me pose beaucoup de questions, peut être que celles ci sembleront idiotes, ou inadéquates...


Le bouddhisme n'est pas une secte, il ne t'ai rien demandé, tu fais tes choix, tu avances, etc ... le bouddhisme est considéré comme une des grandes religions au monde, loin d'être une "secte".
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:39    Sujet du message: Des questionnements

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com