Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
La vacuité de tous les phénomènes : un facteur de paix

 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Théravada
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 253
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mer 19 Juil 2017 - 09:36    Sujet du message: La vacuité de tous les phénomènes : un facteur de paix Répondre en citant

Le texte du moine Buddhadasa Bhikkhu (Ajahn Buddhadasa) - bouddhisme theravada - "Il n'y a pas de religion" traduit par Hervé Panchaud, site sur le bouddhisme theravada dans la tradition de la forêt, peut inspirer les réflexions suivantes.

On peut considérer les philosophies, religions et spiritualités de l'histoire humaine comme des phénomène sociaux, qui naissent, se développent, décroissent et disparaissent selon le principe d'impermanence et de changement constant.

On peut peut être même poussé plus loin en disant qu'elles sont aussi de la nature de la non-naissance et de la non-mort. Donc qu'elle ne "naissent" jamais vraiment et ne "meurent" jamais vraiment.

En tout cas si on les observe en tant que phénomènes et qu'on leur applique la notion de vacuité, aucune des spiritualités, religions et philosophies du monde n'a d'existence en-soi, indépendante et isolée. Une simple observation attentive de l'histoire des religions au cour de l'existence de l'humanité suffit pour noter qu'a chaque fois qu'une spiritualité, philosophie ou religion semble naître ou du moins "émerge" et semble de "singulariser" en fait elle s'inspire, s’appuie, s'alimente ou s'inscrit en faux vis à vis d'autres préexistantes.

Que cela soit les influences des vedas de l'Inde sur le zoroastrisme qui à lui même marqué la naissance du judaïsme qui a aussi évidement engendré le christianisme et l'Islam s'inscrivant en contrepoint des 2 précédentes sans parler de l'orthodoxie ou des réformes protestantes, ou bien le brahmanisme et le jaïnisme qui ont marqué la naissance du Dharma du Bouddha.

Si l'on se place à un niveau plus élevé on constate que toutes les spiritualités du monde sont liées les unes autres, que chacune contient en partie des éléments des autres au moins.

Cela peut paraître choquant pour certains mais peut être seulement à partir du moment ou le "moi" se saisi de la spiritualité, ou l'on ne dit plus "la religion" mais "ma religion". Cette saisie restreignant alors la dite spiritualité ou religion uniquement à l'univers mental du pratiquant, pratiquant qui, en proie aux illusions du "moi" croit par exemple que sa spiritualité est "unique", "indépendante", "nouvelle", "supérieure à celle des autres" etc... Le pratiquant entache alors la dite spiritualité "pure" originellement, de toutes les illusions du "moi", de l'attachement du "moi".

Et c'est de cette "saisie" par le "moi" que naissent les conflits et querelles entres les spiritualités alors que fondamentalement elles sont toutes liées et s'interpénètrent, s'influencent les unes les autres et qu'elle ont toutes le même plus petit dénominateur commun : l'homme.

Si l'on voit cela, a t-on encore des raisons de penser que sa propre spiritualité est meilleure que celle du voisin ? Et meilleure en quoi d'ailleurs ? Peut être peut-on créer une classification d'ordre utilitaire, pratique, ainsi telle spiritualité sera la plus efficace selon telle but que se fixe le pratiquant par exemple, ainsi on pourrait considérer que le Dharma du Bouddha sera la meilleure façon au monde de se défaire de dukkha. D'autres spiritualités étant elles plus efficaces selon un autre but fixé. Et encore je ne suis même pas sûre qu'une telle distinction soit pertinente, ne serait que parce que dukkha est universel par exemple.

En tout cas, la vacuité de tous les dhammas (au sens général d'enseignement religieux - à distingué donc du Dhamma du Bouddha) devrait incité les hommes qui en prennent conscience de cesser de se quereller sur des questions religieuses et de spiritualité, c'est en cela que je parle de facteur de paix.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Juil 2017 - 09:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Mer 19 Juil 2017 - 12:36    Sujet du message: La vacuité de tous les phénomènes : un facteur de paix Répondre en citant

J'ai déplacé le sujet dans le forum théravada ... c'est une vue qui n'engage (éventuellement) que ce véhicule.


Je me permets une remarque : Quand on veut par le du dharma de Bouddha Shakyamouni, il faut être prudent, vu la diversité des kayas. De plus, il est d'extrême importance d'étudier auprès d'un maître qui permet de diriger l'élève à telle fin de ne pas tomber dans tel ou tel travers que pourrait proposer telle position individuelle. Le dharma s'étudie, peut-être plus que d'autres religions car la "vue" se construit aussi à partir de cela et de compréhensions "philosophiques" ... la vacuité seule mène au nihilisme si on a pas compris la notion de claire lumière. Le papillonnage n'est pas bon sur la voie.
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Compagnon
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2016
Messages: 253
Localisation: Nanterre

MessagePosté le: Mer 19 Juil 2017 - 13:03    Sujet du message: La vacuité de tous les phénomènes : un facteur de paix Répondre en citant

C'est précisément pour cela que j'ai posté initialement dans le salon de thé et non dans la section théravada. Chacun étant libre d'interpréter selon les propos du moine du théravada en question.
________________________________________
Rester en colère c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un; c'est vous qui vous brûlez.

L'Eveillé
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:39    Sujet du message: La vacuité de tous les phénomènes : un facteur de paix

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Théravada Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com