Sangha Forum
SanghaForum est un lieu de rencontre et d'échange consacré au dharma de Bouddha Sakyamouni. Il est consacré à toutes les traditions bouddhistes dans l'esprit du mouvement Rimé. Bouddhistes ou non bouddhistes, il est ouvert à tout le monde ... dans le respect de chacun.
Ma non-existence ...
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dorjé Samten
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 14:38    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Je te prépare une réponse, Elfe des Bois.
Je ne suis pas certain de répondre entièrement à tes attentes mais, on verra bien...
A ce soir ou en fin d'après-midi peut-être
Robert
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 14:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Dorjé Samten
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 16:06    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Le mot « relatif » connaît plusieurs acceptions. Actuellement, on l’utilise souvent avec la signification implicite de « partiel, pas entièrement ». Il faut en revenir à l’étymologie : « qui se rapporte à, qui dépend d’autre chose ». Et c’est bien dans ce sens que le bouddhisme emploie le mot « relatif ».
Robert est une entité qui résulte de l’assemblage de différents composites, les agrégats, disons le corps, les sensations, les perceptions, les formations mentales, la conscience. Il n’y a pas vraiment de « Robert » dans la mesure où « Robert » c’est le résultat de cet assemblage. Maintenant, si nous descendons un cran en dessous et que nous prenons séparément chacun des composites, il en va de même.
La partie physique, le corps, est composée d’eau, de gaz, d’éléments chimiques divers et variés, etc., arrangés d’une certaine manière, la manière d’un corps humain.
Les sensations, agréables, désagréables ou neutres dépendent de notre « état d’esprit » du moment. Les conditions qui donnent naissance à ces sensations ne sont ni bonnes ni mauvaises, c’est nous qui leur attribuons une certaine cotation qualitative. La science a prouvé que ce que nous appelons perception n’est en fait qu’une interprétation de stimuli extérieurs. Donc, il n’y a ni sensation ni perception autonome. Tout est interdépendant, toute production est conditionnée. Voyons les pensées… Comment naissent-elles ? Elles naissent à partir de stimuli ou à partir du flux incessant d’images, d’émotions de souvenirs, d’empreintes énergétiques qui remontent des parties inconscientes de notre être.
Par ailleurs, tout cela bouge. Le big-bang, il y a 13,7 milliards d’années paraît-il, a donné naissance instantanément à toutes les particules, atomes, molécules qui existent actuellement. Rien n’a été ajouté depuis et rien n’a été retiré. Tout se transforme en permanence, dans une immense dynamique de dilatation. Tout ce qui existe est donc combiné et recyclé. D’un point de vue scientifique, il en découle que les atomes qui composent notre très cher corps viennent des temps incalculables de la création de l’univers et y retourneront. Que représentent les quelques décennies d’assemblage corporel de « Robert » à cette aune ?
Quand il mourra, il ne restera rien de « Robert » : état civil, possession, corps, amis, projets, amours, haines. Toutefois, la soif, le désir, l’envie de « vivre » à nouveau galvaniseront, de manière compulsive, les énergies karmiques résiduelles et les tendances qu’elles véhiculent pour chercher une nouvelle enveloppe charnelle et perpétuer la mascarade. Le Bouddha nous a enseigné de nombreuses formes de méditations, il y en a pour tout le monde, et de cette manière il nous indique qu'il faut allier, faire marcher de paire la connaissance et la pratique pour atteindre la sagesse. L'une de ces méditations est la méditation sur la mort que l'on peut pratiquer près d'un charnier ou, plus simplement pour la plupart d'entre nous, dans un cimetière. Inévitablement, cela pose la question de la peur de la mort. La peur de la mort est l'une des toutes dernières entraves qui disparaisse sur le chemin de la libération. Mais pourquoi donc ? Les théistes ne devraient pas avoir peur puisque ce qui leur est promis est paradisiaque et que même l'enfer n'est qu'un purgatoire. Les athées ne devraient pas plus s'en soucier puisqu'ils pensent qu'il n'y a rien après la mort. S'il n'y a rien, il n'y a rien à craindre en même temps. Alors d'où vient cette peur archaïque, pourquoi n'arrivons nous pas à nous en débarasser ?
C’est cela la vérité relative : une sorte de continuum de recyclage et ce continuum, pris sur la très courte période que représente une vie humaine donne l’impression d’une certaine permanence. Cette continuité nous trompe comme un prestidigitateur : nous ne voyons pas ses mouvements illusoires.
En musique, si l’on parle de compositeur et de composition, de morceau, ce n’est pas pour rien. Ce « morceau » que nous aimons et qui nous reviens sans cesse en tête (surtout quand nous essayons de méditer d’ailleurs, pourquoi ?) n’est qu’un assemblage de notes, plus ou moins longues, plus ou moins élevées, etc., ce qui permet de « composer » à l’infini.
Alors, ce recyclage s’autoalimente et notre « vie » devient l’expression d’énergies karmiques. Et tout cela fausse complètement notre vision des choses. Ce sont autant de filtres qui se superposent et nous empêchent non seulement de voir la vérité mais aussi et surtout de sortir de ce cycle « infernal ».
En première analyse, cela peut paraître dur et implacable mais c’est une vérité qu’il nous faut affronter avec courage. Certes, il est bien plus agréable et réconfortant de rechercher une union mystique, une fusion avec le divin comme dans le yoga, sauf que ça ne change rien à la réalité.
Ce n’est absolument pas une vision pessimiste ou nihiliste ou encore comme je l’ai lu récemment une destruction de la personnalité humaine. D’abord, il n’y a rien qui existe vraiment à détruire et, surtout, ça ouvre des perspectives inattendues, indicibles que de réaliser que tout ce en quoi nous avons cru depuis des temps immémoriaux est illusion et que notre souffrance vient de cette ignorance. Alors, pour mettre un terme à cette ignorance, pour y voir un peu plus clair dans tout cela, il faut commencer par voir les choses qui sont à notre portée comme elles sont vraiment. Se libérer de toutes ces conceptions erronées, ce n'est pas pessimiste, c'est davantage de lumière.
Elfe des Bois
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 19:59    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Je te remercie beaucoup Robert pour cette réponse.

La métaphore de la composition musicale est intéressent.
Je vais m'en inspirer pour retenter de reformuler ce sujet délicat :
Notre moi et les perceptions de l'univers qui en résulte seraient comme un ensemble de morceaux de musiques. On crois que ces morceaux sont des bloc indivisibles et on en souffre car prisonniers d'une composition limité.
Avant d'emprunter le sentier de l'éveil il faut prendre conscience que tout cela n'est fondé que sur des agréas de notes, et que l'ego est un morceaux de musique dont la nature véritable n'est pas la mélodie personnalisée, mais les notes impersonnelles qui la compose.
Ainsi il nous est possible avec une certaine discipline de retrouver une souplesse et une liberté dans la perception, puis dans la composition musicale de l'univers...
Dorjé Samten
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 20:18    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Tout cela me paraît bien harmonieux finalement, c'est bien ça Elfe des Bois . Je pense comme toi que la première étape, fondamentale, consiste à comprendre ça et à la réaliser.
Bonne soirée
mintrop
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2011 - 23:13    Sujet du message: selon toi Répondre en citant

la vie est un phénomène conditionné
Tiarei
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2016
Messages: 111
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2016 - 14:56    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Hmmmmmmmmmmm

C'est vrai que le temps est insaisissable, tout change et donc désigner quelques choses c'est être grossier si j'ai bien compris... Mais dire que nous sommes dans un continuum karmique c'est désigner ?
On pourrai dire oui on peut puisque c'est un concept, mais si c'est vrai et que je dit << je suis dans le continuum>>, alors cette affirmation est vrai.


PS : Je n'ai pas compris toute la discussion mais les grandes lignes je pense...
Danniel
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2016
Messages: 13

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 15:32    Sujet du message: re Répondre en citant

C'est le genre de questions que je me suis posé un certain temps et puis j'ai arrêté car je risquais de les poser toute une vie et puis je ne me sens pas obligé de poser ces question pour avancer.
Et même si j'avais réponse, elle procurerais une fausse sensation de plaisir qui irrémédiablement se transformerais en souffrance, je ne prend plus le contenu du mental au sérieux.
Tiarei
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2016
Messages: 111
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 22:37    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Ah...

Je me demande ce qu'en pense Serge... aurait-il atteint l'illumination ?
Danniel
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2016
Messages: 13

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 22:48    Sujet du message: re Répondre en citant

Salut

Je ne sais ce qu'en pense Serge, je n'ai rien atteint et ne cherche rien à atteindre, j'arrête simplement de me faire ch...
Tiarei
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2016
Messages: 111
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 27 Mai 2016 - 13:36    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Mais non je parle de Serge, d'habitude il est attentif à tout sur Sangha Forum, c'est pour cela que je dit aurait-il atteint l'illumination puisqu'il n'apparaît pas
Mais je suis d'accord, le raisonnement sur ce sujet est un peu ennuyeux, on a l'impression de se creuser la tête pour le simple plaisir de se creuser la tête (si c'est un plaisir !!!! d'ailleurs, pas pour moi en tout cas lol)

Mais maintenant que serge ne répond pas j'avoue avoir changer d'avis, je vais continuer à lire d'autre post, celui là me fatigue la tête.
Serge Z.
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2009
Messages: 11 382

MessagePosté le: Ven 27 Mai 2016 - 17:20    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Je ne vois pas en quoi mon intervention eut apporté quelque chose ? ...
________________________________________
La nature de la variété des phénomènes est non-duelle
Et pourtant chaque phénomène excède les limites de la pensée.
La condition authentique "telle quelle" ne devient pas un concept
Et pourtant elle se manifeste totalement par la forme, toujours bonne.
Puisque tout est déjà parfait, guéris de la maladie de l'effort
Et demeure naturellement dans l'autoperfection : c'est cela la contemplation.

- Les six vers de vajra -
Tiarei
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2016
Messages: 111
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 3 Jan 2017 - 19:50    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Danniel a écrit:
Salut

Je ne sais ce qu'en pense Serge, je n'ai rien atteint et ne cherche rien à atteindre


Bonjour Danniel,

Je me demandais qu'elle est ton moteur si tu ne cherche rien à atteindre ?
Jyves
Membre Actif

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2016
Messages: 18
Localisation: Auvergne

MessagePosté le: Jeu 5 Jan 2017 - 13:13    Sujet du message: Ma non-existence ... Répondre en citant

Si cela peut aider. Voilà ce que j'ai lu de Ringou Tulkou Rimpotché

"Nous savons qu'un verre est constitué de nombreux éléments. Lorsqu'on dit ceci est un verre, on surimpose l'étiquette verre à l'ensemble des divers éléments (sable, cristal...) qui le composent. On y ajoute ensuite un adjectif: grand, beau... et ainsi de suite. De la même manière nous épinglons une identité distincte sur l'émergence continuelle de nos pensées et des manifestations."

"Le but est de réaliser qu'il n'y a pas de "je" agissant et contrôlant tout derrière ce que nous pensons et sentons, comme une sorte de général en chef... mais que cette perception d'un "je" naît de l'amalgame de nombreuses causes et conditions se rassemblant en un flux de même nature qu'un arc en ciel. Lorsqu'un un arc en ciel apparaît personne ne peut nier sa présence: il est bien visible. Toutefois, par sa nature, l'arc en ciel est impalpable. On n'arrive jamais au pied d'un arc en ciel, il n'a pas d'existence réel. On ne peut le toucher et il n'a ni début ni fin"

"... si tout était vraiment réel, solide, statique, il n'y aurait aucune possibilité de changement, tout resterait tel quel. C'est précisément parce que les choses n'ont pas de réalité fixe qu'elles changent et évoluent sans cesse... tant que la graine reste une graine, il n'y a pas de plante. Lorsque la plante grandi, il n'y a plus de graine. Sans graine il n'y aurait pas eu de plante, mais si la graine était restée une graine il n'y aurait pas eu non plus de plante. La graine n'est pas une entité "solide". Elle réagit en présence de certaines conditions pour devenir une plante qui grandir puis mourir. C'est aussi ce qui explique que du point de vue boudhiste, même l'espace et le temps sont relatifs, sans existence fixe et solide."

"Par le biais de nos facultés intellectuelles, nous sommes arrivés à la conclusion que rien, absolument rien, n'a d'existence indépendante et que tout absolument tout est en constant changement. Il est tout aussi erroné de soutenir que rien n'existe que de soutenir que tout à une existence solide et permanente. Ces deux affirmations sont des structures conceptuelles, de simples productions mentales."
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:08    Sujet du message: Ma non-existence ...

Montrer les messages depuis:   
Nouveau   Répondre    SanghaForum Index du Forum -> Véhicules et traditions -> Débutants Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com